Fate/Stay Night, Fate Zero… : par où commencer les animes « Fate », et dans quel ordre ?

Fate-series-stay-night-unlimited-blade-works-heavens-feel-grand-order

Avec l’arrivée de Netflix dans le game des animes, certaines pépites ont pu trouver leur public plus facilement, à l’instar de certaines œuvres de la série Fate de Type-Moon. Cependant, l’univers de la licence est très vaste, et il est assez facile de s’y perdre quand on débute… Afin de ne pas y aller en mode yolo et ainsi éviter les spoils d’un anime à l’autre, suivez le guide.

Le concept de base de la série Fate s’explique assez simplement : dans un monde contemporain similaire au nôtre, s’organisent régulièrement des « guerres du Graal », sortes de battle royales faisant s’opposer des humains possédant des compétences en magie. Ces humains, appelés « mages », ne se battent pas seuls mais par l’intermédiaire d’« Esprits Héroïques », qui ne sont rien de moins que l’incarnation de grandes figures de l’Histoire de l’Humanité invoquées pour se battre durant les guerres du Graal. Il est ainsi courant que soient invoqués des héros réels ou mythologiques tels que Gilgamesh (héros sumérien), Musashi Miyamoto (célèbre bretteur et philosophe japonais), ou encore Léonidas (roi de Sparte et héros de la guerre contre l’empire Perse durant l’Antiquité). Liés par un pacte, le maître et son servant ont ainsi pour objectif de remporter la guerre du Graal afin d’exaucer un de leurs souhaits les plus chers. Notons également que chaque servant possède une classe qui lui est propre, nommée en anglais, et qui décrit son arme de prédilection ainsi que son style de combat : Saber, Archer, Lancer, Caster, Rider, Assassin, et Berserker.

Le concept de base est vite accrocheur, car on se retrouve rapidement à essayer de deviner quel servant correspond à quel héros (leur nom est secret pour des raisons expliquées dans l’histoire), et certains servants possèdent un charisme certain, à un point qu’on les retrouve de manière récurrentes dans les différents animes ou jeux de la licence afin de plaire aux fans. Cependant, lorsqu’on débarque dans cet univers pour la première fois, on est vite ahuri par la quantité incroyable d’animes et de produits dérivés (jeux, essentiellement, mais pas que), au point de ne pas savoir par où commencer. D’où l’existence de cet article, qui va tenter de vous donner les clés pour vous y retrouver :

1. Fate/Stay Night

A l’origine simple Visual Novel (jeu textuel illustré avec peu ou pas du tout d’interactions) sorti en 2004 sur PC, Fate/Stay Night était un jeu pour adultes avec des illustrations sexuelles explicites (vous trouverez plus de détails à ce sujet via Google Images ou Pornhub si vous êtes curieux) et 3 embranchements scénaristiques différents, qui a rencontré un certain succès au Japon. Deux ans plus tard, Fate/Stay Night est adapté en manga, et un anime voit le jour peu de temps après au cours de la même année. A noter que ces deux supports ont évidemment été pensés pour le grand public, et mis à part une ou deux brèves allusions, tout le contenu sexuel a été retiré de l’histoire.

C’est cet anime que nous vous recommandons en premier, car celui-ci pose les bases de l’histoire, qui se suit bien malgré quelques zones d’ombre qui demeurent inexpliquées. Les protagonistes (dont certains deviendront par la suite récurrents) marquent facilement les esprits, à l’image du combat d’anthologie qui vous attend à l’épisode 14 – et qui continue à l’heure actuelle de trôner parmi les combats les plus cultes du genre shōnen.

2. Fate Zero

Comme expliqué plus haut, Fate/Stay Night déroule un scénario comportant certaines zones d’ombre, spécialement au sujet des évènements précédant la guerre du Graal de Fuyuki. Fate Zero a été conçu pour répondre à ces questions, introduisant des personnages fort en charisme, ainsi qu’une intrigue un peu plus sombre. Fate Zero est appréciable car son histoire est élégamment présentée au spectateur, et les éléments de l’histoire se suivent facilement. On y retrouve certains personnages de Fate/Stay Night, et on comprend alors mieux certains de leur comportement.

Certains fans recommandent de regarder Fate Zero en premier, puis Fate/Stay Night, afin de respecter l’ordre temporel. Toutefois, comme avec Star Wars, ce choix est discutable en fonction des raisons évoquées par chacun des deux camps. En ce qui nous concerne, il nous semble plus pertinent de commencer avec Fate/Stay Night qui met en place plus efficacement le socle scénaristique de la licence, permettant ainsi de mieux comprendre tous les enjeux de l’intrigue de Fate Zero.

3. Fate/Stay Night: Unlimited Blade Works (série)

Après avoir regardé les deux animes précédents, une question demeurera en suspens : qui est l’Archer rouge de Fate/Stay Night ? Unlimited Blade Works répond à cette question, au sein d’une histoire sombre, mêlant vengeance et trahison. Beaucoup de fans considèrent cet anime comme l’un des tout meilleurs, car mettant en scène l’un des personnages les plus charismatiques de la licence : Archer (celui de Fate/Stay Night). On y découvre une histoire se déroulant après Fate Zero, mais alternative à celle de Fate/Stay Night, et qui met en scène des combats et une intrigue plus développée et plus intéressante. Vers ses derniers épisodes, Unlimited Blade Works contient d’ailleurs l’un des affrontements les plus emblématiques de la licence.

Note : évitez le film qui ne fait que survoler l’histoire et gâche totalement la mise en place de certains éléments scénaristiques.

4. Fate/Stay Night: Heaven’s Feel

Il ne s’agit pas ici d’un anime, mais d’un ensemble de 3 films d’animation. Le premier est d’ores et déjà disponible depuis fin 2017, et les deux autres sont respectivement prévus pour début 2019 et début 2020. Heaven’s Feel est le troisième scénario possible du jeu original Fate/Stay Night (le deuxième étant justement Unlimited Blade Works). Cette histoire va se concentrer sur un personnage très effacé dans les deux autres scénarios, celui de Sakura. Plus sombre, elle aussi, cette histoire reprend quelques éléments de l’histoire de Fate Zero afin de mieux comprendre les enjeux qui gravitent autour de Sakura.

Fate-series-stay-night-unlimited-blade-works-heavens-feel-grand-order-1

5. Fate/Apocrypha

Attention, c’est avec cet anime que les choses deviennent un peu plus musclées pour suivre la logique de l’univers de la licence. Fate/Apocrypha, officiellement, se déroule dans un univers alternatif, en complète rupture des éléments connus dans les 4 animes cités plus haut. Organisé en deux saisons, la série Apocrypha demeure néanmoins une histoire intéressante à suivre, reprenant en partie le thème des homoncules déjà cité dans Fate Zero. Les servants y sont totalement nouveaux, bien que l’un d’entre eux possède des liens avec l’un des servants de Fate/Zero et des trois scénarios alternatifs de Fate/Stay Night. L’intérêt de cet anime réside dans le fait que la guerre du Graal oppose deux camps, chacun possédant ses 7 classes de servants.

Pour expliquer les choses clairement, le monde de d’Apocrypha peut être perçu comme une dimension parallèle à celle où se déroulent les évènements de Fate/Zero + Fate/Stay Night. La série Fate/Apocrypha est ainsi totalement indépendante de ses aînées, même si elle en partage beaucoup d’éléments de lore.

Fate-series-stay-night-unlimited-blade-works-heavens-feel-grand-order-apocrypha-5

6. Fate/Grand bordel

A partir de ce stade, une fois que vous avez visionné les 5 animes précédents, vous avez deux choix : vous arrêter là, car vous avez exploré la surface de l’univers de la licence, ou continuer vers les autres scénarios – et si tel est votre vœu, on vous souhaite bien du plaisir. Pour vous donner une idée du nombre d’histoires vous restant à découvrir, nous vous recommandons de consulter la liste exhaustive disponible sur le Wiki anglophone de Type-Moon.

Pour être franc, les autres histoires partent parfois dans tous les sens et sont à réserver aux fans acharnés de la licence (et encore). C’est d’ailleurs pour cette raison que nous vous avons proposé l’ordre de visionnage ci-dessus, qui vous permet de profiter du contenu le plus grand public et le plus intéressant – à notre sens – proposé par la licence. Après avoir visionné ces cinq animes, il vous sera ensuite plus aisé de vous demander si la suite vous intéresse ou non. Ces autres scénarios (disponibles en jeux, en mangas, en visual novels, light novels, etc.) sont assez variés en terme d’intérêt. Le manga Fate/Hollow Ataraxia, par exemple, est sûrement l’un des plus intéressants car faisant suite aux 3 scénarios alternatifs de Fate/Stay Night.

Parmi le reste, on pourra aussi parler de l’univers commun aux jeux Fate Extella (retrouvez notre test du deuxième opus ici) et à l’anime Fate/EXTRA Last Encore qui partent dans des délires dignes d’un scénariste sous crack et qui se déroule dans un univers virtuel créé par un super-ordinateur situé sur la Lune (oui oui, je vous avais prévenu, le background est assez perché). Également, situé à la frontière entre l’univers contemporain de Fate/Stay Night et l’univers sous acide d’Extella et d’EXTRA Last Encore, il y a le jeu mobile Fate/Grand Order et les histoires liées à celui-ci qui se déroulent dans un monde où une organisation nommée Chaldea protège le futur de l’Humanité en envoyant des maîtres et leurs servants dans le passé afin de résoudre des crises avant qu’elles ne prennent de l’ampleur. Ça va, vous suivez ?

Today's fate Menu for the Emiya Family

Il y a même une série située dans un univers alternatif où l’unique but de tous les personnages de Fate/Stay Night est de… manger ensemble. Oui oui, c’est tout. Pour les curieux, ça s’appelle « Today’s Menu for the Emiya Family ».

Hélas, pour celles et ceux qui souhaiteraient s’immerger un peu plus loin dans la licence avec ces histoires supplémentaires, il faut savoir que celles-ci ne sont pas toutes accessibles en France. Le jeu mobile de type gacha (= axé sur les microtransactions) Fate/Grand Order, par exemple, n’est pas compatible avec tous les mobiles et n’est pas disponible en français (malgré tout, il est possible de passer par un market alternatif à vos risques et périls pour s’y essayer sur android et iOS). Si la série Fate/EXTRA Last Encore est disponible sur Netflix, et que les Fate Extella peuvent se dégoter sur consoles et Steam, il est en revanche plus compliqué de se procurer les visual novels ou les light novels.

Passé la découverte des cinq premiers animes conseillés dans cet article, la suite consistera donc en un vaste jeu de chasse aux trésors pour savoir ce qui est disponible ou non en France, sur divers endroits plus ou moins fréquentables d’Internet, et dans des langues différentes… C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il nous est impossible de dresser un inventaire complet en un seul article. Nous ne pouvons alors que vous recommander de consulter les divers Wiki existants afin de mieux vous y retrouver et d’aiguiller vos recherches : celui de Type-Moon (anglophone), sa version française, ou encore celui de Fate/Grand Order (anglophone également). Bon courage !

Et vous, que pensez-vous des différentes œuvres de la licence Fate ? N’hésitez pas à réagir en commentaire, ou sur les réseaux sociaux via Facebook ou Twitter (et pour suivre nos inénarrables péripéties en direct ou en différé, sachez que nous sommes aussi sur Twitch !).

Co-fondateur de Try aGame, Søren est également le papa de cette espiègle mascotte qui squatte chaque page du site.Quand il ne râle pas pour tout et n'importe quoi, il médite sous une cascade pour réfléchir aux idées de ses camarades.

6 Commentaires

  1. Merci pour l »article, très utile et bien rédigé !

    Commenter
    • De rien, merci pour ton gentil commentaire 🙂

      Commenter
  2. Merci beaucoup pour toutes ces info, je passe à l’action maintenant !
    Très bien écrit en plus (:

    Commenter
    • Merci beaucoup pour le retour, ça fait plaisir à lire 🙂

      Commenter
  3. tres bien expliquer et merci sinon je me serai perdu

    Commenter
    • C’est une licence qui part vite dans tous les sens, j’avoue avoir moi-même eu du mal à me repérer au début.

      Commenter

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

et, Praesent efficitur. adipiscing pulvinar ut dictum amet, Praesent luctus