TEST – 9 Monkeys of Shaolin

Il était une fois en Chine…

Développeur : Sobaka Studio
Éditeur : Buka Entertainment
Genre : Beat’em all
Plateformes : PC, PS4, Switch, Xbox
Date de sortie : 16 Octobre
Support de test : PC (version fournie par l’éditeur)

Dans la peau d’un simple pêcheur chinois, Wei Cheng, vous devez venger vos amis et votre famille, assassinés par des pirates venus piller votre paisible village.

9 Monkeys of Shaolin

Une ambiance, un esthétisme.

9 Monkeys of Shaolin est donc un beat’em all, en vue latérale plutôt commune, se permettant certaines excentricités pour certains niveaux, avec des stages circulaires ou sur plusieurs plans avec un joli précipice d’un côté ou l’autre de la scène. Mais il a fallu sélectionner les copies d’écran pour ne pas dévoiler tous les niveaux, tant chaque zone de combat se détache des autres par son ambiance et son décorum. Vous êtes ainsi invités à parcourir foret de bambous, villages de pêcheurs, montagnes, prisons, villes japonaises et autres temples divers et variés que ce soit de jour ou de nuit, et à chaque fois c’est un ravissement pour un jeu de ce genre et indépendant (comprendre petit budget).

Niveaux que vous parcourrez librement, car s’il vous faudra suivre une trame narrative, vous pourrez choisir de passer outre certains niveaux uniquement là pour le farm de matériel et de points de compétences.

Même son de cloche côté ennemi, le panel est très appréciable pour ne pas dire impressionnant et 9 Monkeys of Shaolin ne se contente pas de changer la couleur de vos futures victimes.  Aucun type d’ennemi faisant partie de l’imaginaire collectif ne semble avoir été oublié.

Une tendinite tous les 3 niveaux.

Pour rester dans le ton des bon vieux tape les tous, 9 Monkeys of Shaolin propose une expérience à deux, qui rend le tout encore plus explosif mais joue forcément sur la lisibilité globale. Car oui le jeu est explosif, en plus des coups classiques, le jeu propose un système de sceaux et de postures acrobatiques, le tout améliorable par un template pour lequel vous aurez besoin des points de compétence dont nous parlions précédemment. L’ensemble est agrémenté de matériel (armes, bottes, collier) récupérable à l’issu de certaines missions. De quoi customiser votre expérience de jeu et trouver votre style.

Et pour aller un peu plus loin sur cet aspect et retrouver une petite saveur des jeux des 90′, 9 Monkeys of Shaolin dispose aussi de secrets à découvrir, modifiant votre aspect, ceux des ennemis (petite tête, gros corps, skins…).

De quoi casser des têtes avec classe, car des têtes vous allez en casser. Les niveaux sont assez courts, mais votre membrane synoviale va être mise à contribution (tu vas avoir mal à la main en tapotant les boutons frénétiquement). Les ennemis ont chacun leur pattern et ils viendront parfois en nombre pour mettre fin à votre misérable (de leur point de vue) existence. Pour y répondre : coup de pieds volants, bâton tournoyant, esquives ou dashs, le tout dans des combos visuellement très réussis.

Mais il manque un petit grain de folie, car quitte à nous opposer au fantastique (des fantômes par exemple) on aurait pu imaginer des effets visuels plus marqués et impressionnants, en cela 9 Monkeys of Shaolin reste un peu sur le frein à main.

En matière de durée de vie, nous sommes sur du standard avec une rejouabilité conduite par votre soif du challenge, 9 Monkeys of Shaolin proposant un mode de difficulté où vous mourrez dès qu’un ennemi vous touche (bon courage) mais le jeu n’est pas trop dur, car chaque mort vous remet au combat contre celui qui vous a tué et non au début du niveau.

À noter que le jeu est accessible en remote play sur Steam et qu’il semblerait que la version Switch (non testée ici) s’accompagne de quelques bugs.

 

9 Monkeys of Shaolin est une belle réussite visuelle car semblant portée par un souci d’esthétisme que lui envierait certains films hongkongais. On lui reprochera un manque de folie visuelle, un manque de visibilité ou de précision par moment, surtout en multijoueur et une rejouabilité uniquement basée sur le challenge.

 

Points forts

  • Une vraie ambiance
  • Diversité des environnemnts et ennemis
  • Assez spectaculaire...

Points faibles

  • Pas de matchmaking
  • Manque parfois de lisibilité en coop
  • …mais un peu plus de folie svp !
7.5

Good

Personne ne lis jamais ces encarts (mais tu peux cliquer sur les liens)

Mot de passe oublié

Phasellus in luctus velit, porta. leo. dolor ut commodo