TEST – Dragon Quest XI S Edition Ultime

Après moult éditions, Dragon Quest XI S Edition Ultime débarque sur nos consoles pour nous permettre de vivre cette grande aventure dans les meilleures conditions.

Développeur : Square Enix
Editeur : Square Enix
Genre : J-RPG
Support : PC, PS4, Xbox One, Xbox Series X|S, Switch
Date de sortie : 4 décembre 2020

Dragon Quest XI S

Le test a été réalisé avec une version PS4 fournie par l’éditeur.

Il y a deux ans, nous découvrions Dragon Quest XI et Wolfen vous proposait son test de ce nouvel opus de la franchise. Un an plus tard, une version S est sortie sur Nintendo Switch, proposant moult améliorations que Søren a eu l’occasion de tester avant de greffer son avis au test de Wolfen. Puis, une nouvelle année s’est écoulée, et cette version S est finalement sortie sur les autres consoles sous l’appellation Dragon Quest XI S Édition Ultime. Embarquant toutes les nouveautés proposées par la version Switch, cette nouvelle édition est donc une manière de découvrir le titre de Square Enix sous un nouveau jour.

Alors, cette nouvelle édition est-elle suffisamment convaincante pour repasser à la caisse ? Les ajouts sont-ils véritablement indispensables ? Réponse dans ce test.

Les ténèbres arrivent…

Tout d’abord, il convient d’aller jeter un œil au test réalisé deux ans auparavant, qui reprend en grande partie mon ressenti sur cette édition ultime, notamment pour l’aspect classique du titre. Que ce soit par son histoire ou sa progression, le titre est classique et ne sort jamais des sentiers battus, avec un héros qui se révèle être un élu, qui va partir parcourir le monde pour affronter les forces du mal en rencontrant des compagnons qui se joindront à sa quête. Le gameplay est également classique, avec des combats au tour par tour où nous choisissons nos actions, avec une équipe de quatre personnages sur les sept disponibles, chacun ayant sa spécialité. Il faudra donc trouver les meilleures synergies pour réussir à remporter la victoire. De plus, il est possible de déclencher des attaques en faisant équipe avec un autre personnage lorsque l’un d’eux passe en mode hypertonique, ce qui permettra de déclencher une attaque impressionnante. Cependant, il nous faudra bien souvent effectuer des séquences de grind pour rester au niveau… ce qui peut être ennuyeux à la longue, et c’est une chose à laquelle nous ne sommes plus habitués avec la plupart des titres actuels. Ceci dit, la possibilité d’augmenter la vitesse des combats permet de rendre cette activité un peu moins ennuyeuse.

Dragon Quest XI S Edition Ultime

Ceci étant, le titre propose tout de même des éléments qui démarquent de l’aspect classique du titre, comme le craft. Dans cet opus, il est possible de crafter des armes, des armures ou des accessoires et de les améliorer grâce à la « transforge », qui est désormais accessible à tout moment. Ce craft ouvre la porte à un mini-jeu permettant de se préparer au mieux pour nos aventures sans forcément grinder pour des pièces d’or afin d’acheter de nouvelles armures, ce qui est un bon point. Le cheval est aussi présent pour nous permettre de nous déplacer plus rapidement sur la carte, permettant là aussi d’aller plus vite, ce qui est toujours bienvenu.

Dragon Quest XI S Edition Ultime

Les ténèbres arrivent…

Parmi les nouveautés de cette édition ultime, nous pouvons découvrir la possibilité de passer le jeu en mode 2D en se rendant dans les églises du jeu, ce qui permet de jouer au jeu en version 16-bit, apportant quelques changements sur la carte et qui à réserver aux fans nostalgiques du genre. On retrouve aussi des quêtes annexes supplémentaires, permettant de creuser l’histoire de personnages secondaires, ce qui est toujours un bon point pour améliorer la durée de vie déjà conséquente du titre – il vous faudra tout de même plus d’une cinquantaine d’heures de jeu. A noter aussi : la présence des quêtes des Chronomis qui permettent de revisiter l’univers d’épisodes passés, ce qui est parfait pour les fans de la franchise de la première heure.

Les ténèbres arrivent…

Du point de vue graphique, on retrouve les même graphismes que le jeu d’origine, mais avec un framerate beaucoup plus stable, rendant l’expérience beaucoup plus agréable. Un mode photo est aussi présent parmi les nouveautés pour les joueurs qui adorent prendre des photos de leur voyages et admirer les panoramas que le jeu propose, ce qui est un ajout toujours bien reçu par la communauté. Du côté des voix, le jeu dispose de voix japonaises, ce qui devrait faire plaisir aux amateurs de VO avec un doublage de qualité, même si les voix anglaises ne sont pas non plus en reste. Pour finir, le jeu dispose aussi de musiques réorchestrées qui marquent bien l’expérience du joueur, comme a su le faire la série depuis ses débuts en permettant aux fans de vivre une aventure avec un grand A.

Cette édition ultime de Dragon Quest XI S est une excellente porte d’entrée pour ceux qui n’ont pas eu la chance de jouer au jeu de base lors de sa sortie il y a maintenant deux ans, avec quelques améliorations qui rendent l’expérience très intéressante. Dans tous les cas, on n’échappera pas aux phases de grind de temps à autre pour pouvoir avancer, mais celle-ci sont nettement moins fastidieuses avec la possibilité d’augmenter la vitesse des combats.

 

0 0 voter
Évaluation de l'article

Points forts

  • L'univers et l'histoire qui tiennent en haleine
  • La possibilité d'augmenter la vitesse des combats
  • La possibilité de crafter des armures permettant de modifier notre approche
  • Une excellente durée de vie

Points faibles

  • Une progression classique passant par du grind
  • Un peu long à démarrer
8

Great

Force tranquille de la rédaction, grand spécialiste du « ça va ? ». Sloth est le Lucky Luke de la news, il écrit plus vite que son ombre ! D’après la légende personne n’a jamais réussi à lui poser la question « ça va ? » en premier !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

Lorem Nullam Donec Praesent justo ultricies