TEST – Agents of Mayhem mieux que Saints Row ?

Je vous propose d'embarquer pour la Corée du sud, Séoul plus précisément, afin de découvrir mon test de Agents of Mayhem le spin-off de ce bon vieux Saints Row. Accrochez vos ceintures décollage immédiat

Agents of Mayhem

(testé à partir d’une version PS4 fournie par l’éditeur)

Agents of Mayhem est le spin-off de la série Saints Row se déroulant après les événements de Saints Row IV. Il y a d’ailleurs beaucoup de similitudes entre les deux licences. Les fans de la licence Saints Row ne devraient donc pas avoir de mal à accrocher avec ce nouveau titre, pour les joueurs n’ayant pas aimé les Saints Row je vous conseille donc de ne pas sortir votre porte-monnaie vous seriez déçus. Maintenant que vous êtes prévenus, je vous propose de venir avec moi pour découvrir le nouveau titre de Deep Silver et Volition.

Entrons dans le vif du sujet sans plus tarder. Dans Agents of Mayhem votre objectif est simple : arrêter l’organisation LEGION par tous les moyens ! Et votre moyen c’est MAYHEM (Multinational AgencY Hunting Evil Masterminds). Cette organisme de super agents a été fondé par l’exigeante et sexy Persephone Brimstone, c’est elle qui vous mènera la vie dure tout au long de vos aventures, enfin… en plus du gros méchant Dr Babylon.

Et des aventures vous allez en vivre dans ce Séoul du futur. Car en plus de la trame principale chacun des personnages disponibles a sa propre histoire à vivre dans le jeu. Mais ce n’est pas tout, moult petites quêtes vous seront proposées sur la map ainsi que dans le centre de commandement « Ark ». En effet, courses dans des véhicules futuristes, libération d’otages, prise de points stratégiques ou bien encore conquête du monde (semblable à ce que l’on a déjà pu rencontrer dans Assassin’s Creed Black Flag) seront votre quotidien dans Agents of Mayhem.

Alors des heures de jeu il peut y en avoir, il y a pas mal de missions et petites quêtes annexes mais malheureusement elles sont très souvent redondantes. Trop de « repaire de LEGION », trop de couloirs identiques, trop de répétitions de missions, trop vraiment trop à tel point qu’à chaque fois que je voyais s’afficher « repaire de LEGION » j’avais envie de pleurer. Et quel dommage lorsque l’on voit le soin apporté à chaque personnage.

Car oui, chaque personnage est différent, il a ses propres capacités, juste grandioses pour botter des fesses, des armes adaptées à son tempérament : fusil à pompe, minigun, sabre, pour ne citer qu’eux. Et même les petits détails comme les animations pour entrer dans le véhicule ainsi que l’animation d’attente est unique pour chacun des membres de la team.  Il en va de même pour les véhicules, le cliché du petit cabriolet rose pour notre Italienne de Joule au gros véhicule blindé pour notre ami Yéti.

Et ces véhicules vous allez les utiliser souvent, que ce soit pour aller d’un point à un autre, remporter une course ou tout simplement détruire un véhicule ennemi. Mais tout ne va pas être simple au volant de votre bolide. Si l’on peut noter l’excellente idée de faire arriver votre voiture à n’importe quel endroit de la map en appuyant simplement sur la touche directionnelle du haut, on notera en revanche un gros bémol pour ce qui est de la conduite. Oh oui la conduite ! Personnellement j’ai eu l’impression d’être au volant d’une patate géante, le véhicule va vite mais il ne tourne pas !!! Il ne tourne pas je vous dis ! Je pense avoir détruit absolument tous les lampadaires de Séoul ! Heureusement ils repoussent.

D’ailleurs arrêtons un petit moment sur Séoul et les graphismes du jeu. Pour ma part j’ai vraiment beaucoup apprécié les graphismes « cartoon », la ville reste plutôt jolie même si je dois l’avouer elle manque affreusement de variété. Les mêmes immeubles, les même PNJ, on ne voit pas beaucoup de changements à mesure que nous arpentons les rues de la ville. Encore une fois c’est bien dommage mais les cinématiques « dessin-animé » me font vite oublier ce petit manque d’inspiration et ne gâchera en aucun cas le plaisir que je prend à exploser des gueules.

Car oui, exploser des gueules c’est vraiment le truc du jeu, entre nous j’ai du mal à me souvenir du scénario. Je ne jette pas uniquement la pierre aux scénaristes mais aussi au sous-titrage car ne nous mentons pas c’est franchement difficile de lire et de tuer des gens en même temps. Mais à côté de ça je ne joue pas à Agents of Mayhem pour son scénario, pour ça j’ai la trilogie Mass Effect ! Non je joue clairement à Agents of Mayhem car les combats sont dynamiques, les personnages sont attachants et que, même si l’humour est moins perché que dans Saints Row IV, j’ai passé de très bon moment à écouter les histoires de la team MAYHEM.

En résumé Agents of Mayhem a un bon potentiel, les combats sont vraiment plaisants, les personnages sont tous très attachants et il y a multitude de petits détails bien travaillé. En revanche j’ai rencontré quelques bugs plutôt bien embêtants, du genre plantage total, après la mort des mes trois protagonistes, qui m’oblige à couper le jeu et le relancer et qui donc me force a refaire toute la mission en entier. Je peux vous garantir que lorsqu’il s’agit de recommencer un « repaire de LEGION » ça ne me fait pas rire du tout ! Autre point négatif et c’est dommage, la redondance des missions et de certains décors. Hormis tout cela j’ai tout de même passé du bon temps dans le jeu, j’ai vraiment aimé les combats et découvrir les capacités MAYHEM de chaque personnage. Je vous conseille tout de même d’attendre une baisse de tarif pour vous procurer le jeu, le prix de 60€ est excessif.

Points forts

  • Les personnages et tout ce qui va avec
  • Les combats
  • Cette petite touche qui nous rappelle Saints Row
  • Le doublage anglais des protagonistes qui grâce à leur accent permet de reconnaître leur nationalité...

Points faibles

  • ...Mais je n'aurais pas dit non a un doublage en français
  • Des bugs à corriger en urgence
  • Des missions trop répétitives
  • Les repaires de LEGION
6.5

Fair

Co-fondatrice de Try aGame, commandante du Normandy et Championne du Monde 2016 de Farming Simulator. Responsable du crash du Normandy, elle s’est retirée sur Terre pour devenir rédactrice pour Try aGame !

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Mot de passe oublié

elit. fringilla vulputate, risus adipiscing Aenean Aliquam venenatis, vel, luctus