TEST – Farming Simulator 2019, le retour du roi de la simulation

Pour ce nouvel épisode, Farming Simulator 2019 reviens pour permettre aux joueurs de redécouvrir l'air frais de la campagne et le métier d'agriculteur.

Le test de Farming Simulator 2019 est réalisé à partir d’une version PS4 fournie par l’éditeur.

Développeur : Focus Home Interactive
Éditeur : Focus Home Interactive
Genre : Simulation
Support : PC, PlayStation 4, Xbox One
Conditions de test : avec la chaîne Rock pour labourer les champs
Date de sortie : 20 novembre 2018

Farming Simulator 2019

Farming Simulator 2019 est la toute nouvelle version du célèbre jeu de simulation qui fait tant d’émules chaque année. Étant étranger à tout cela, j’ai voulu tenter l’expérience pour découvrir ce qui peut bien pousser des joueurs à attendre chaque année la sortie du nouvel opus. Farming Simulator 2019 vaut-il le coup par rapport à tous les autres ? Un nouveau-venu peut-il se faire une place dans le monde impitoyable des agriculteurs ? Réponse dans ce test.

Gameplay

Pour ceux qui ne connaissent pas Farming Simulator du tout, il s’agit d’un jeu de… simulation de fermier. Pas de réel objectif à atteindre, mis à part celui que vous vous fixerez. On évolue ici dans un monde bac à sable où la majorité de la carte est occupée par des champs, que nous pouvons acheter ou qui appartiennent à d’autres agriculteurs. Deux environnements sont proposées aux joueurs, leur laissant le choix quand à l’endroit où ils voudront mener leur nouvelle vie de fermier. Trois modes de jeux sont aussi disponibles : un mode « facile » ou on commence avec une ferme, des champs et de l’argent ; un mode « normal », où on commence simplement avec de l’argent et où il faudra acheter un terrain, un corps de ferme, louer du matériel ou l’acheter ; et un mode « difficile », où on commence sans rien et où il vous faudra faire emprunt sur emprunt à la banque pour pouvoir démarrer notre activité et rembourser notre emprunt.

Farming Simulator 2019

Pour gagner de l’argent dans Farming Simulator 2019, il faudra soit compter sur nos récoltes, que cela concerne diverses denrées alimentaires comme le blé ou l’orge, soit compter sur l’exploitation animale, avec les différents élevages proposés. Dans tous les cas, le jeu a l’amabilité de nous proposer un tutoriel pour ceux qui découvrirait le jeu afin de découvrir les fonctionnalités de base. Cependant, ledit tutoriel est assez sommaire et on se retrouve rapidement lâché sans plus d’explications concernant d’autres fonctionnalités vitales, comme l’achat d’animaux où la manière de remplir nos machines. Une fois que l’on a compris le truc, cela peut sembler logique, mais quand on découvre le jeu, on passe de pénibles minutes à essayer de comprendre comment acheter des animaux, par exemple. Si le labourage, l’ensemencement, ou même la récolte sont expliqués et relativement simples à comprendre, ces autres activités seront plus difficiles à prendre en main, car moins ergonomiques et obéissant à leur propre logique. Cependant, une fois que l’on a compris les mécanismes, cela devient tout de suite plus  amusant. L’aspect Bac à Sable a aussi de quoi convaincre, car celui-ci permet justement de se fixer des objectifs personnels à atteindre, le joueur étant totalement libre – sauf pour les contrats, qui lui donnent une mission à remplir, le plus souvent dans les champs de ses voisins contre de l’argent, permettant de se faire un petit capital de départ.

Farming Simulator 2019

Simulation

L’aspect le plus important de Farming Simulator 2019 : la simulation. Ici, on retrouve des marques mondialement connues de tracteurs comme AGCO ou John Deere, renforçant l’immersion dans le quotidien des agriculteurs. On peut piloter leurs derniers modèles en vue FPS à l’intérieur de la cabine, profiter des détails sur les équipements, le jeu met le paquet sur ces éléments et on ressent qu’il y a une réelle volonté de rendre l’expérience la plus proche du réel possible. Pour pouvoir mener à bien notre vie de fermier, il faudra donc faire comme dans la vraie vie, à savoir labourer un champ, ensemencer, fertiliser, récolter, transporter pour finalement vendre, autant d’actions qu’il faudra accomplir avec différents outils mis à notre disposition, ce qui nous obligera à nous familiariser avec celle-ci. La tâche est très souvent redondante et pour nous accompagner lors de notre aventure, nous pourrons écouter la radio, avec 5 stations différentes, chacune étant spécialisée dans un style de musique bien particulier. Ici, on prend plaisir à jouer le rôle de l’agriculteur moderne qui s’occupe de ses champs et de ses animaux tellement le jeu nous pousse à l’immersion, ce qui est un excellent point.

Farming Simulator 2019

Cependant, il faut tout de même noter quelques ombres noires au tableau. Pour commencer, la physique du jeu est toujours aussi hasardeuse, il est parfois possible de se retrouver avec son tracteur à l’envers ou bloqué par un ballot de paille, ce qui peut être gênant. De plus, on a du mal à pleinement s’immerger une fois qu’on a remarqué que les alentours sont complètement vides de monde, mis à part quelques voitures qui passent de temps à autres et qui se révèlent bien plus résistantes qu’une moissonneuse-batteuse. Avec les possibilités actuelles, il est dommage que le titre ne propose pas plus de vie aux alentours, ce qui permettrait aux joueurs de s’immerger pleinement dans la vie d’un agriculteur au sein d’un petit village.

Farming Simulator 2019

Durée de vie

S’il y a encore un autre point fort à Farming Simulator 2019, c’est bien sa durée de vie. Avec son monde Bac à Sable, le joueur est libre de faire ce qu’il veut et de se fixer ses propres objectifs. S’il veut simplement faire de sa ferme une affaire viable libre à lui. S’il a envie de posséder tous les champs sur la carte, il le peut aussi. La seule limite, ce sont ses propres objectifs et son imagination. De plus, prendre soin d’un champ demande beaucoup de temps et d’investissement. Il faudra en effet être patient pour mener à bien les différentes étapes qui sont demandées par le jeu, surtout que les champs sont particulièrement grands, ce qui peut rendre la tâche longue et assez pénible au bout d’un moment.

Farming Simulator 2019

La plupart des tâches sont en effet rébarbatives, ce qui ne joue pas en faveur du titre. Mais une fois qu’on se prend au jeu, on ne voit pas le temps passer, et il est d’ailleurs possible d’engager des ouvriers pour nous aider et effectuer ces fameuses tâches pénibles, nous laissant ainsi le temps de faire autre chose. Dans tous les cas, les amateurs du genre simulation auront fort à faire avec le titre, qui promet de longues heures de jeu, tant que le joueur aura envie de jouer.

Farming Simulator 2019

En fin de compte, Farming Simulator 2019 est une bonne manière de tenter sa chance dans ce type de jeu, malgré un tutoriel qui survole beaucoup d’éléments importants, obligeant à tâtonner à certains moments pour finalement trouver les réponses à ses questions. Toujours est-il que le jeu continue de souffrir de quelques défauts qui commencent à dater, que ce soit la physique des véhicules ou les villes entièrement désertes – à part quelques voitures par-ci par-là – et qui nuisent à l’image du titre.

Points forts

  • Des mécanismes de base simples à prendre en main
  • Un aspect simulation extrêmement bien traité
  • Une bonne durée de vie pour les amateurs du genre

Points faibles

  • Beaucoup d'éléments peu ergonomiques
  • Les environnements vides
  • Beaucoup de tâches rébarbatives
8

Great

Force tranquille de la rédaction, grand spécialiste du « ça va ? ». Sloth est le Lucky Luke de la news, il écrit plus vite que son ombre !D’après la légende personne n’a jamais réussi à lui poser la question « ça va ? » en premier !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

sem, libero vel, massa mattis id,