TEST – FM20 Mobile: le petit frère bienvenu ?

On sait que Football Manager 2020 est une référence sur Steam dans sa version classique mais qu’en est-il de son petit louveteau FM20 Mobile destiné aux tablettes et smartphones ? Autant vous l’avouer, il ne s’agit pas d’un mini Football Manager 2020 de Sports Interactive puisqu’il offre une expérience de jeu différente, moins complète, moins complexe, avec moins de challenge et de détails.

Développeur : Sports Interactive
Éditeur : SEGA
Genre : Gestion/Sport
Prix : 9,99 €
Version pour le test : Android (tablette et Honor 10)
Date de sortie : 13 décembre 2019

Interface et prise en main optimales

La première peur après avoir quitté ma très belle version PC de Football Manager 2020 pour migrer sur la version mobile, c’est bien évidemment la prise en main. La tablette ou le smartphone ne profitent pas du confort d’une bonne souris et d’un écran classique. J’étais donc très heureux de n’avoir aucun mal à prendre en main le jeu. L’interface a été bien pensée et au vu des retours que j’ai eu sur les opus précédents, les développeurs ont beaucoup travaillé dessus.

FM20 MobileEn toute logique, la navigation se fera de manière tactile. Les onglets sont répartis intelligemment et nécessiteront juste un petit tap, ces onglets cachent des sous-onglets en général bien regroupés. Il faut le dire, on n’est jamais perdu dans la répartition des onglets, quand l’on recherche une compétition, les entraînements ou notre effectif. Certes ce n’est pas aussi intuitif que la version PC mais FM20 Mobile se débrouille très bien avec les moyens du bord. En dehors de ces onglets, il est possible de glisser d’un écran à un autre avec un doigt. Une fois que l’on connaît où cela nous mène, il sera facile de trouver ce que l’on cherche. La prise en main ne prendra donc que quelques minutes avant de mettre chaque joueur parfaitement à l’aise, du moins c’est ce que j’ai ressenti sur tablette et mon Honor 10.

Illustrons-le en image juste au-dessus si vous le voulez bien. L’interface a été bien disposée entre les onglets principaux à gauche (similaire à ce qui se fait dans Football Manager 2020 sur PC), les écrans à faire glisser avec le doigt (indiqués avec ces petits boutons à droite du nom du joueur), d’autres onglets concernant le cas spécifique du joueur en bas de l’écran (de différentes couleurs) et d’autres options disponibles au coin en haut à droite. Par contre, les paramètres et la sauvegarde ont été placés sur la barre latérale gauche.

Le mercato léger mais quelques bonnes recrues

fm20 mobileDeuxième mise en garde personnelle, le contenu. Lorsque je passe de la meilleure des versions à celle du smartphone et des tablettes, je m’attends forcément à un contenu moins ambitieux. Si FM20 Mobile ne bénéficie pas de toutes les ligues de son grand frère, son offre n’est pas du tout ridicule. Avec 21 pays au choix dont 2 nouveaux (Grèce et Danemark), vous aurez de quoi enchaîner et changer d’horizons. Mauvaise nouvelle, vous n’avez pas la possibilité de tous les choisir dans votre partie. Il faudra alors en embarquer 4 (ou moins selon votre appareil) avec possibilités d’intégrer les divisions inférieures. On regrettera l’absence des ligues brésiliennes et argentines pour les fans sud-américains mais on trouve le championnat étasunien.

Pour les licences, il ne faudra pas s’attendre non plus à avoir les vrais écussons, t-shirts et autres mais ce n’est pas hyper dérangeant pour notre expérience de jeu. On retrouve tout le contenu habituel et il est plutôt riche. Même les wonderkids sont de la partie et vous pourrez partir à leur recherche afin de trouver les meilleures pépites chez les espoirs. On en dressait une liste dans cet article qui vous intéressera probablement. D’ailleurs, les développeurs ont aussi taffé sur tout ce qui entoure les jeunes et l’occasion est donc belle pour en parler.

fm20 mobileLe système de développement des jeunes a été amélioré. Désormais les joueurs les plus aguerris pourront aider les jeunes à développer leurs capacités. Donc sur le papier c’est prometteur, mes jeunes se sont améliorés mais reste à voir sur le long terme pour confirmer l’efficacité d’un tel système. Cette partie du test sera mise à jour une fois que j’aurai encore plus avancé dans ma partie. Quoiqu’il en soit, avec l’introduction des équipes réserves, ils ont du temps de jeu et montrent souvent de belles choses. Il est donc tentant d’intégrer des espoirs à l’équipe première petit à petit, un choix qui s’avère souvent payant si le joueur est à l’aise dans le système de jeu.

De même, le coach peut avoir un réel impact sur le moral des joueurs. Il est souvent arrivé que nos déclarations rassurent un joueur. Par exemple, à Rennes, les médias critiquaient le jeune Camavinga qui s’est montré heureux suite à mes déclarations positives à son encontre. Une petite fonctionnalité qui apporte un peu plus de profondeur aux mécaniques et qui prouve une nouvelle fois que le vestiaire peut se fissurer à la moindre erreur, que chaque détail compte dans la gestion d’un groupe.

Une expérience mitigée

fm20 mobileDans l’ensemble, le résultat global est plus que correct. FM20 Mobile saura satisfaire tous les fans à la recherche d’un jeu de gestion footballistique sur tablette et mobile. Néanmoins, passer du PC à cette version est un passage risqué tant il pourrait également ne pas plaire aux adeptes de la version PC de Football Manager. Par exemple, il est logique qu’en passant à un format plus petit, le moteur du match change et affiche un rendu aux mécaniques bien vieilles. Ainsi, nous ne voyons plus les actions en direct en 3D mais juste des symboles avec des numéros qui bougent ici et là. Très vite, cela réduit notre intérêt autour du soft tant cela réduit l’immersion. Néanmoins, si vous êtes habitués aux « commentaires uniquement », cela vous posera moins de souci. Cela dit, cela m’a poussé à accélérer le temps et faire en sorte que cela se termine vite. C’est aussi dans ce domaine que FM20 Mobile fait fort.

Contrairement à FM20 classique, le temps dans la version mobile passe vite, cela favorise les courtes sessions régulières. Le rythme ne vous fait pas décrocher et on enchaîne rapidement les matchs. On ne dépasse pas les deux minutes (parfois la minute) entre un match et un autre excepté si vous vous êtes attardés sur un secteur ou un autre. Mais si vous n’avez aucune action à réaliser en particulier, vous terminerez à peine le match précédent que le suivant débutera. Pour les joueurs qui cherchent à ce qu’une saison s’écoule rapidement, c’est idéal.

Malgré cela, on nous propose pas un jeu bâclé, au contraire. On nous offre pléthore d’informations à tout bout de champ. Lors des matchs, on peut naviguer entre les différents écrans et recevoir des tonnes de détails sur les statistiques de chaque joueur et du match en lui-même. C’est toujours agréable si on veut rectifier le tir et s’apercevoir quels sont les joueurs en difficulté.

De ce point de vue-ci, l’expérience de jeu est rapide et chouette. Par contre, moins au niveau de la simulation des actions qui ne présente pas un grand intérêt. Néanmoins, ce qui nous a le plus dérangé concerne le niveau de difficulté. Que ce soit au niveau des défis lancés ou de la carrière, j’ai trouvé le jeu assez facile. J’en repars avec cette impression que les développeurs ont scripté le jeu pour faire en sorte que certaines périodes soient tendus mais faciles dans leur globalité. J’ai toujours atteint mes objectifs pourtant je n’ai pas géré vachement bien le groupe et les différentes aspects du titre. La fatigue n’entre presque pas en compte tant les joueurs récupèrent vite et bien. Malgré des joueurs mécontents que je reconduise le même XI dans son ensemble, aucune fracture dans le vestiaire et des bons résultats omniprésents. Quoique, je vais commencer à croire que je suis un coach hors-norme.

Enfin, on regrettera la présence de micro-transactions – certes c’est un jeu mobile – avec des éléments à acheter qui ne sont pas indispensables mais qui auraient bien trouvé leurs places dans le jeu de base sans aucun frais.

FM20 Mobile offre une expérience de jeu plus que sympathique malgré ses petits défauts. Le studio a fait en sorte que les sessions de jeu soient rythmées avec une semaine qui passe très rapidement et des matchs à configurer comme on le souhaite. En plus de cela, on s’y retrouve rapidement avec une interface intuitive qui cache à elle-seule un contenu riche et des détails qui ont leur importance dans la gestion d’un club de football. Si j’émets une petite réserve sur la facilité du jeu qui reste à confirmer, FM20 Mobile demeure une bonne pioche si jamais vous êtes prêts à réaliser quelques sacrifices vis à vis de la version PC classique beaucoup plus complexe et addictive.

Points forts

  • Une interface bien pensée
  • Un contenu riche
  • Un rythme idéal pour le mobile
  • Quelques nouveautés bienvenues...

Points faibles

  • Une immersion encore imparfaite
  • Une expérience de jeu un peu trop simplifiée
7

Good

Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !

Mot de passe oublié

Donec Phasellus id lectus elit. dolor. amet, libero. odio nec consectetur tempus