TEST – Gear.Club Unlimited 2 Porsche Edition : Un contenu généreux

Chauffeur…si t’es champion, appuie sur le champignon !

Développeur : Eden Games
Éditeur : Microids, Anuman Interactive
Genre : Jeu de course
Prix : 39,99 €
Version pour le test : Nintendo Switch
Date de sortie : 4 décembre 2018

Gear.Club Unlimited 2 est sorti il y a maintenant plus d’un an sur Nintendo Switch et force est de constater que ses développeurs ont continué de travailler dessus pour enrichir l’expérience. Un jeu de course typiquement arcade avec des voitures sous licence et des tracés aux décors variés. De plus, cette nouvelle version embarque un tout nouveau DLC intitulé Porsche Edition, l’occasion pour nous de vous dire un mot sur ce contenu.  

Ça fait VROUM VROUM

gear.club-unlimited-2Une fois le jeu lancé, vous devrez acheter votre première voiture pour faire vos preuves afin de piloter pour une écurie de renom. Malgré une plastique digne des années 2000, acheter une vraie voiture de sport est toujours un plaisir. Bien entendu, le choix de voitures sera de plus en plus large et il vous faudra des voitures de différentes catégories pour les différents championnats. Une fois celle-ci en votre possession, vous pourrez au fil de votre carrière, la personnaliser et l’améliorer via un atelier que vous construirez et décorez à la façon d’un jeu de gestion. Vous voilà désormais en piste dans une carrière légèrement scénarisée qui amène une petite touche sympathique, bien que les dialogues ne soient pas toujours très bien scriptés (après une victoire, vous pourrez lire « tu feras mieux la prochaine fois »… Ok.) Après quelques courses finies, l’expérience de ce Gear.Club Unlimited 2 s’avère résolument arcade sans vraiment de bonnes sensations.

Mais pas BLING BLING

gear.club-unlimited-2La vitesse n’est pas au rendez-vous, la conduite rappelle presque Sega Rallye, aucun dégât apparent sur les carrosseries malgré des contacts musclés, un sound-design médiocre, et des tracés avec aucun détail ni aucune profondeur…  Sans parler d’un vrai manque de difficulté dû à une IA très faible. Vous ferez très souvent la course seul en tête… MAIS ce qui entache vraiment l’expérience c’est la longueur des tracés. Là ou le premier opus proposait des courses rapides, ici ce sont des courses de 4-5 minutes qui paraissent souvent interminables. Deux points positifs tout de même, la diversité des paysages (même si la modélisation n’est pas au niveau de ce que peut afficher la Switch) : que ce soit le désert, les montagnes, les villes, c’est plutôt sympa, et la musique ! La BO sans être transcendante, amène une vraie touche arcade au soft avec plusieurs radios possibles sélectionnables durant la course. A noter que Eden Games n’a pas lésiné sur le contenu : 4 grandes compétitions de 12 courses chacune et une finale de 4 courses, tout cela en plus des courses d’exhibition et du mode multijoueur. Sans compter le DLC Porsche Edition.

Un DLC gros comme un 6 cylindres à plat

gear.club-unlimited-2En achetant cette version, vous aurez le droit au tout dernier DLC Porsche Series qui regroupe tous les DLC déjà sortis (des packs de voitures) vous proposant une carrière inédite réservée à la firme de Stuttgart. Une carrière divisée en trois saisons avec une Porsche différente attribuée d’office pour chaque saison. Bien entendu, vos rivaux seront aussi au volant d’une Porsche. Si vous remportez les trois saisons, votre récompense sera… une toute nouvelle Porsche inédite. Est-ce que ce DLC amène un vrai vent de fraîcheur au soft ? Pas vraiment malheureusement… Malgré les moteurs survitaminés et une belle plastique des voitures allemandes, les sensations de conduites restent décevantes. De plus, la durée de vie des trois saisons frôle les trois heures, ce qui n’allonge pas franchement la trop longue durée de vie du soft. Une belle initiative pourtant qui permet à de nouveaux possesseurs du jeu de piloter directement des monstres à quatre roues. 

Retrouvez toutes les informations sur ce DLC, dans le communiqué officiel sur le site de Microids avec notamment tous les modèles de voitures inclus.

 

Cette dernière version intitulée Gear.Club Unlimited 2 Porsche Edition apporte une petite plus-value au soft en regroupant tous les DLC sortis en 2019. Malheureusement, le jeu souffre de trop de points négatifs pour faire vibrer les joueurs comme les moteurs. Son seul vrai et unique point fort c’est son existence sur une console qui manque cruellement d’un bon jeu de bagnoles ! Si vous désirez un jeu arcade assez simple qui vous fera passer plusieurs dizaines d’heures sur les routes, alors celui-ci est fait pour vous. Mais n’espérez pas avoir de grosses sensations de conduite…

 

Points forts

  • Il a le mérite d'exister
  • Les musiques sont cool
  • L'aspect bac à sable de l'atelier
  • La personnalisation des voitures
  • Les marques officielles
  • Un contenu généreux

Points faibles

  • Graphiquement pas terrible
  • Sensations de conduite datées
  • Manque de sensation de vitesse
  • Un jeu linéaire ennuyeux à cause de la longueur de ses courses
5

Average

Grand aventurier, Gabs consacre sa vie a la recherche d'OST en tout genre en jouant à différents jeux. La légende raconte que c'est lui qui aurait appris à Link comment jouer de l'ocarina...

Mot de passe oublié

diam justo luctus libero Lorem tristique Phasellus efficitur. felis lectus suscipit