TEST- Inside, aussi sombre que fascinant

Inside

Plongez avec nous dans l’univers sombre et fascinant d’Inside, avec le test du dernier né du studio danois Playdead

DéveloppeurPlaydead
Éditeur : Playdead
Genre : Plateformes, Puzzle 2D, Réflexion
Date de sortie : 29 juin 2016 sur Xbox One, 07 juillet 2016 sur Steam
Supports : Xbox One, PC
Version pour le test : Xbox One (fournie par l’éditeur)

 

Six ans après Limbo, son premier jeu encensé par la critique, le studio danois Playdead revient avec Inside, un nouveau titre en droite lignée de son prédécesseur. Comme pour Limbo, Playdead a accordé la primeur de la sortie à Microsoft, puisque Inside est une exclusivité Xbox One du côté des consoles mais le PC a également le droit à sa version. Encore une fois, les développeurs danois vous transporteront dans un univers sombre, tourmenté et dérangeant. Partons voir ensemble si Inside est à la hauteur de son illustre grand frère avec ce test complet du jeu.

Le voyage intérieur 

Tout débute de manière abrupte puisque vous êtes lâché en plein milieu d’une forêt sombre et menaçantesans la moindre explication scénaristique. Vous incarnez un jeune garçon sans visage, dont la seule particularité est un pull-over rouge. Recherché par des hommes qui portent des masques blancs, souvent accompagnés de chiens féroces, vous devrez vous échapper à travers lacschamps ou autres usines. Au fur et à mesure de votre  aventure vous allez découvrir les sombres raisons de votre fuite et tout ceci sans qu’un seul mot ne soit prononcé.

Inside est un très beau jeu de réflexion en  2D à défilement horizontal. Il vous faudra utiliser votre ingéniosité pour trouver les solutions aux énigmes proposées par le level design afin de continuer votre chemin. Il vous sera également possible de contrôler les gens par la pensée dans le but de vous aider à déplacer certains objets du décor qui vous serviront pour continuer votre route. Que ce soit sur terre ou sous l’eaul’environnement sera votre principal allié pour échapper aux ennemis ou tout simplement pour résoudre l’un des nombreux puzzles du jeu. Il vous faudra faire preuve d’observation pour trouver les différents éléments d’interaction dans l’environnement qui vous entoure. Malheureusement le niveau de difficulté aurait pu être un peu plus élevéLes amateurs de réflexion ardue resteront sans doute sur leur faim.

La force obscure tranquille

Inside vous fera voyager dans un univers lugubresombre et angoissant tant sur le plan visuel que sonore. En effet visuellement, Inside est une véritable réussite grâce à une palette de couleurs sombres et bien choisies. En effet le jeu tire dans les teintes grisâtres avec quelques touches de  couleurs vives par-ci par-là, notamment avec le pull rouge fortement reconnaissable du petit garçon que l’on incarne. De son côté, la bande son, en totale harmonie avec l’univers du jeu, résonnera à vos oreilles à certains moment clé de l’histoire afin de vous immerger totalement dans l’univers obscuroppressant et angoissant d’Inside. Cette maîtrise visuelle et sonore se devait d’être parfaite car la narration ne se fait que par ces deux biais là. On le répète Inside ne laisse place à aucun dialogue. Finalement maîtrisée cette narration taciturne vous permet de plonger pleinement dans la noirceur du scénario du jeu.

En conclusion Inside est un très beau plateformer qui, malgré sa durée de vie un peu trop courte et sa difficulté moyenne, devrait ravir les fans de ce genre de jeu. Une histoire bien ficelée, une ambiance glauque juste comme il faut et un fond sonore  parfaitement adapté, font d’Inside la nouvelle pépite de Playdead, à la hauteur de son grand frère Limbo. S’il y avait une chose à reprocher à Inside ce serait sa durée de vie trop courte à notre goût. En effet il ne vous faudra que 5 heures pour terminer le jeu, mais au prix de 19€99 cela reste un bon investissement.

 

 

Si vous souhaitez nous soutenir, vous pouvez aussi nous retrouver, en plus du site, sur TwitterFacebookInstagramTwitch et Youtubevenez nous rendre une petite visite on est cool ! 

Points forts

  • Graphiquement très réussi
  • Une ambiance sonore qui colle parfaitement à l’univers du jeu
  • Un univers glauque et sombre très plaisant
  • Des énigmes variées

Points faibles

  • Une durée de vie un peu trop courte
9

Amazing

Co-fondatrice de Try aGame, commandante du Normandy et Championne du Monde 2016 de Farming Simulator. Responsable du crash du Normandy, elle s’est retirée sur Terre pour devenir rédactrice pour Try aGame !

Mot de passe oublié

commodo Aliquam id quis libero. sed efficitur.