TEST – Katana ZERO : un jeu qui a du tranchant

Edité par Devolver et développé par Askiisoft, Katana ZERO est taillé pour les amoureux du sabre japonais

Développeur : Askiisoft
Éditeur : Devolver
Genre : Action, Die & Retry.
Prix : 14,99€
Version pour le test : PC
Date de sortie : 18 avril 2019

Dans la veine des très bons Hotline Miami, Katana ZERO se veut jeu d’action en pixel-art punitif. Devolver raffole de ces petits jeux dans lesquels le gameplay et la direction artistique sont au poil. Deux mots d’ordre : simple et exigeant. Avis à tous les joueurs impatients ou non-aguerris, le jeu d’Askiisoft vous donnera du sabre fil à retordre. Voyons en détails ce que nous réserve les aventures de ce samurai des temps modernes.

 Asseyez-vous et racontez-moi tout.

Dans Katana ZERO vous incarnez un samurai solitaire vivant dans le monde moderne. Vêtu de votre kimono et de vos geta, votre seule arme sera votre fervent katana. Bien entendu, sa puissance n’a rien à envier aux armes à feu, ne vous inquiétez pas. Vous serez donc plongé dans une ville plutôt sombre dans laquelle vous devrez accomplir des missions ordonnées par… votre psychiatre. Vous serez amené à échanger sur vos actions et votre cauchemar récurrent avec ce dernier avant qu’il vous administre « votre mystérieux traitement ». Et vous voilà reparti trancher des méchants bonhommes pour le bien de l’humanité. L’univers est top,le rythme bien équilibré et un scénario complexe qui vous tiendra en haleine jusqu’à la fin de votre aventure. On regrettera une fin se terminant un peu en eau de boudin qui laisse tout de même sous-entendre une suite.

La direction artistique quant à elle est superbe. Tout en pixel-art neon-style, les effets de ralenti, les projections de sang et autres explosions raviront les fans du genre. Et le game design a été travaillé dans le moindre détail peu importe les niveaux. Chaque nouveau décor est un vivier de petits détails nourrissant l’univers de Katana ZERO. Sans parler de la bande-son et autres effets sonores du plus bel effet qui contribuent grandement à l’ambiance générale. Voilà le décor est planté, il est temps de jouer.

 Ne soyez pas sympa, rembobinez.

Avec un effet Lo-Fi digne des meilleures cassettes vidéo des années 90, Katana ZERO concentre son gameplay sur une projection des actions. Une fois que vous avez clean tout le niveau, votre séquence sera rembobinée et vous pourrez admirer votre talent avec des popcorns. Attention tout de même à ne pas prendre trop son temps au risque de devoir recommencer tout le chapitre. Armé de votre katana capable de renvoyer les balles de vos ennemis et trancher le plus équipé d’entre eux. Et pour faire face à une horde d’ennemis dont une seul balle reçue vous fera recommencer le niveau, vous avez la possibilité d’esquiver via une roulade, le pouvoir de ralentir le temps ou encore exécuter un dash meurtrier. Ajoutez à cela, la possibilité de ramasser une arme de jet (couteau, brique, cocktail molotov, etc.) et vous avez de quoi défourailler du beau monde qui voudra mettre fin à vos jours dans les plus brefs délais. Pour couronner le tout, la variété des missions fait plaisir : entre des missions furtives, des boss ou encore la conduite de véhicule, vous aurez de quoi vous enjailler à maintes reprises. Askiisoft signe ici un gameplay plus qu’efficace et plaisant. Ceci dit, nous regrettons le manque de difficulté pour un jeu comme celui-ci.

 N’oubliez pas de ramener la cassette

Katana ZERO est fun à ne pas en douter. Nous avons à faire à une expérience de jeu prenante et plaisante. Avec son écriture mature, ses petits choix de dialogues ou encore ses effets visuels violents ainsi que son gameplay punitif, il est réservé à un public averti. Si vous avez joué et aimé Hotline Miami, ce jeu est fait pour vous. Malheureusement, un point noir vient ternir le tableau : sa rejouabilité. Une fois les crédits visionnés, une nouvelle cassette apparaîtra dans le menu : le Laboratoire. Une salle avec cinq portes s’ouvrant avec cinq clés différentes . Il vous faudra donc parcourir les niveaux à votre guise pour retrouver ces cinq clés afin d’obtenir cinq nouvelles armes. Nous déplorons aussi l’absence de notes, de rang ou même de chrono afin de donner un peu d’envie de refaire le jeu. Il n’y a pas non plus différents niveaux de difficulté… Bref vous l’aurez compris, le plaisir du premier run sera très certainement le seul et unique plaisir que vous procurera Katana ZERO et c’est bien dommage. L’attente d’un DLC voire d’un deuxième opus sera d’autant plus grande.

Katana ZERO fait son entrée dans la cour des grands du Die & Retry. Le studio Askiisoft signe ici un très bon jeu bien travaillé au gameplay précis et à la direction artistique sublime. Comptez environ 5-6 heures pour finir le premier run et quelques heures en plus pour débloquer les succès cachés. La durée de vie aurait pu être plus longue si la rejouabilité avait été plus poussée notamment avec un système de ranking des niveaux façon Hotline Miami.  Ceci, nous en avons pour notre argent et si vous êtes amateur du genre, n’hésitez plus, il aura largement sa place dans votre bibliothèque.

Points forts

  • La direction artistique sublime
  • Un gameplay simple et efficace
  • La bande-son qui déchire
  • Les dialogues et l'univers matures
  • Le scénario complexe intéressant

Points faibles

  • Durée de vie et rejouabilité un peu mince
  • Pas de système de ranking des niveaux
  • La fin qui nous laisse sur notre faim
8

Great

Grand aventurier, Gabs consacre sa vie a la recherche d'OST en tout genre en jouant à différents jeux. La légende raconte que c'est lui qui aurait appris à Link comment jouer de l'ocarina...

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

dapibus adipiscing felis sit vel, consectetur facilisis