TEST – Kingdom Hearts III Re:Mind

Un an après la sortie du tant attendu Kingdom Hearts III, il est aujourd’hui l’heure de retourner à la rencontre de Sora et ses amis pour découvrir le DLC Re:Mind !

Développeur : Square Enix
Éditeur : Square Enix
Genre : Action / RPG
Date de sortie : 23 janvier 2020
Supports : PlayStation 4, Xbox One
Version pour le test : Version fournie par l’éditeur / Testée sur PlayStation 4 Pro

Image de Kingdom Hearts III Re:Mind

Kingdom Hearts III Re:Mind : Que son prix soit la clé qui vous guide

Kingdom Hearts III Re:Mind prend place à la suite des événements qui ont conclu l’aventure principale. Pour ne pas trop en révéler, disons simplement que ce DLC se concentre sur la recherche d’un personnage disparu à la fin de l’épisode III (dont vous pouvez retrouver le test par ici). Et pour arriver à le retrouver, notre cher Sora remontera le temps. Rien que ça ! Le DLC vous invitera donc à revivre les derniers instants du jeu et la grande rencontre entre les membres de l’Organisation XIII et nos Gardiens de la Lumière. Inévitablement, beaucoup d’images et de scènes qui défileront sous vos yeux auront donc des airs de déjà vu. Heureusement, dans un premier temps, de nouveaux affrontements contre des boss font leur apparition. Comme pendant l’aventure principale, Sora sera par la suite amené à rejoindre à tour de rôle chacun de ses amis afin de les aider à se défendre contre les membres de l’Organisation XIII. Pour cette phase, au-delà des quelques ajouts pendant les cinématiques (qui viennent éclairer certains questionnements que pouvaient avoir les joueurs), la véritable subtilité avec le jeu de base se trouve dans la possibilité d’incarner brièvement les autres gardiens de la lumière (mais pas tous, il ne faudrait pas abuser). Mais bon, il faut bien comprendre que ces combats, vous les avez déjà fait, ce qui reste très dommage et finalement assez décevant. Par la suite, vous aurez la chance de parcourir un tout petit peu le monde de Scala Ad Caelum, que vous avez brièvement vu dans le jeu de base et d’assister à quelques scènes qui ne manqueront pas de faire frétiller les fans de la série. Néanmoins, le manque de gameplay de certaines de ces phases (qui ne se limitent finalement qu’à de grossiers QTE) vient noircir un tableau déjà pas franchement enchanteur. De leur côté, les éléments scénaristiques (qui ne justifient aucunement l’achat de ce DLC, soyons clair) sont un peu incrustés aux forceps et viennent complexifier une histoire qui n’avait déjà pas besoin de ça.

Vous vous demandez alors si les ajouts de ce DLC valent vraiment vos 30 ou 40 € (suivant si vous optez pour la version avec ou sans les images du concert Kingdom Hearts Orchestra : World of Tres) ? Comme toute chose, cela dépend. Pour la majorité des joueurs, il ne fait aucun doute que ce DLC se révèle assez pauvre en contenu digne d’intérêt. Les joueurs qui lanceront le DLC en espérant un réel apport scénaristique seront assez surpris du peu de chose qu’apporte Re:Mind. La trame scénaristique se boucle en 5 heures maximum en mode « Expert » et une bonne partie de l’aventure est constituée d’images déjà familières. Et les quelques explications supplémentaires, ainsi que les cinématiques ajoutées par-ci par-là ne justifient en rien autant d’argent. Du coup, c’est finalement du côté des fans hardcore et des accros au challenge que ce DLC trouvera un peu plus de sens. Proposant de nouveaux combats de boss ainsi que plusieurs combats annexes assez techniques, il ne fait aucun doute que les joueurs qui aiment persévérer face à un ennemi dans les niveaux de difficulté les plus élevés seront un peu moins déçus.

Cependant, il ne fait aucun doute que ce DLC n’a que vocation à ajouter un contenu finalement assez similaire à ce que pouvait proposer une version Final Mix des anciens épisodes. Et à cette époque (avant l’arrivée de tous les remasters), il était nécessaire de racheter au prix fort le jeu de base pour profiter des quelques ajouts. Square Enix n’a donc pas vraiment modifié son système économique vis-à-vis de la saga Kingdom Hearts. Mais est-ce excusable dans une industrie où il est aujourd’hui possible d’utiliser un DLC pour apporter des heures et des heures de contenu narratif et de qualité (coucou The Witcher 3 Blood and Wine) ? On vous laisse juger par vous-même.


Les amateurs invétérés de la saga Kingdom Hearts et de Kingdom Hearts III ne pourront pas nier que ce DLC a apporté quelques moments d’anthologie, à la mise en scène forte. Le fan-service atteint ici son paroxysme, mais on ne peut pas se montrer pleinement satisfait par ce DLC. Chiche en contenu scénaristique et balancé au prix fort, il est difficile de recommander ce contenu additionnel à quelqu’un d’autre qu’un fan hardcore de la série. Il faudra être prêt à suer sang et eau pour accomplir tout ce que propose Re:Mind et a ne pas s’y aventurer en attendant un grand apport scénaristiques ainsi que de nouveaux mondes. Par contre des boss, ça, il y en a !

Points forts

  • Des moments forts
  • Un gameplay toujours très agréable
  • Du challenge
  • De nouveaux affrontement à la pelle

Points faibles

  • Trop cher
  • Pauvre en contenu scénaristique
  • Des airs de déjà vu
  • Absence d'un lecteur pour visionner le concert
6

Fair

Que ton cœur soit la clé qui te guide.

Mot de passe oublié

ipsum libero. eget venenatis massa diam quis, leo. commodo facilisis mi,