TEST – Persona Q2 New Cinema Labyrinth, un bon Cross Over pour la série

Persona Q2 New Cinema Labyrinth est enfin disponible pour les amateurs de la série éponyme, qui pourront retrouver les personnages du troisième, quatrième et cinquième opus dans ce Cross Over.

Le test de Persona Q2 New Cinema Labyrinth est réalisé à partir d’une version 3DS fournie par l’éditeur.

Développeur : Atlus
Éditeur : Atlus
Genre : RPG
Support : Nintendo 3DS
Date de sortie : 4 juin 2019

Persona Q2 New Cinema Labyrinth

Les amateurs de la série de jeux Persona attendent avec impatience la sortie de Persona 5 The Royal, mais en attendant, Atlus a plus d’un tour dans son sac et nous présente donc Persona Q2 New Cinematic Layrinth. Le premier Persona Q, sorti en 2014, avait déjà conquis les fans en proposant une rencontre entre les personnages de Persona 3 et Persona 4, permettant à chacun des membres des deux groupes de se découvrir des points communs et d’avancer ensemble pour venir à bout d’un  mystérieux labyrinthe. Dans ce nouvel opus, on retrouve la même idée, avec les personnages de Persona 5, permettant un cross over entre les trois opus de Persona. Dans tous les cas, ce jeu est aussi l’occasion pour les possesseurs de 3DS de ressortir leur console pour en profiter cet été et jouer à ce titre qui promet de longues heures de combats et de donjons à explorer. Alors, le titre vaut-il le détour pour les amateurs de RPG ? Les fans de la franchise y trouveront-ils leur compte ? Réponse dans ce test.

Gameplay

Persona Q2 est donc un RPG, comme les jeux de la série principale et les joueurs devront donc constituer leur équipe en prenant des personnages de l’un des trois opus. Une équipe peut aller jusqu’à cinq membres, qu’il faudra alors entrainer pour pouvoir aller de plus en plus loin dans les donjons et pour faire face aux ennemis toujours plus nombreux. Chaque personnage dispose d’un Persona, ce qui lui donne accès à des capacités spéciales pour se battre et permettent de lancer des sorts de divers types, comme des sorts de vents, de feu, de glace, de soin. En plus de leur Persona de base, il est possible de les équiper avec d’autres Persona, des Sub-Persona, leur permettant d’avoir accès à des compétences qu’il n’aurait pas autrement. Ainsi, il est possible d’équiper un Persona avec le sort de soin sur un personnage qui dispose d’un Persona plus orienté vers les dégâts magiques, histoire d’assurer le coup si celui-ci venait à être mis au tapis. Ces Persona pourront être fusionnés pour obtenir des Persona de plus en plus puissants, ce qui donne envie aux joueurs de tester toutes les combinaisons possibles pour obtenir les meilleurs Persona et ainsi avoir l’équipe la plus puissante pour explorer les donjons.

Persona Q2 New Cinema Labyrinth

Pour ce qui est des combats, il faudra se préparer en amont en sélectionnant les membres de son équipe, mais aussi en les plaçant sur le terrain. Il faudra donc bien veiller à mettre les soigneurs en arrière pour éviter que ceux-ci ne soient exposés aux attaques ennemis et mettre les personnages les plus résistants en avant pour encaisser les dégâts. Dans tous les cas, il faudra être stratégique et comme pour les opus de la série principale, il faudra trouver et exploiter la faiblesse de l’adversaire pour espérer avancer dans le jeu. En effet, la faiblesse permet de mettre à terre un adversaire et si tous les ennemis sont à terre, cela permettra de déclencher une attaque de groupe, ce qui infligera beaucoup de dégâts aux ennemis. En plus de cela, exploiter une faiblesse va booster le personnage qui a utilisé l’attaque, ce qui lui permettra de déclencher sa prochaine attaque sans aucun coup. En plus de faire beaucoup de dégâts, exploiter les faiblesses est donc un bon moyen d’économiser ses points de magie pour la suite du donjon. Les combats dans Persona Q2 sont aussi stratégiques que dans les jeux d’Atlus et il faudra donc faire fonctionner sa matière grise pour en sortir vainqueur.

Persona Q2 New Cinema Labyrinth

En dehors des combats, les joueurs devront explorer des donjons, dans lesquels ils pourront trouver des trésors à revendre au marchand pour acquérir des armes et armures de plus en plus puissants ou simplement des objets consommables, afin de faire face aux menaces qui rodent. L’exploration des donjons nous demandera ici d’utiliser l’écran tactile pour tracer nous-même la carte du donjon au cours de notre exploration en marquant les points d’intérêts, comme les raccourcis ou les coffres. La carte nous sera aussi utile pour échapper aux FOE, des ennemis surpuissants qui se baladent sur la carte et qui ne manqueront pas de nous écraser si nous nous approchons trop d’eux. L’idée d’utiliser l’écran tactile semble un peu artificiel, même si elle est amusante au premier abord. Dans tous les cas, l’exploration est une phase plutôt plaisante à jouer, qui nous demandera souvent de faire attention autour de nous et de repérer les éléments qui sortent de l’ordinaire, comme un interrupteur à activer. Le seul problème de cette phase est d’ordre ergonomique, avec le choix d’utiliser la croix directionnel plutôt que le Joy Stick de la 3DS pour les déplacements.

Scénario

Pour ce qui est du scénario, il est assez simple : alors qu’ils exploraient le Memento, les Phantom Thieves se retrouve dans un étrange cinéma, dans lequel ils sont enfermés. A l’intérieur, ils retrouvent certains visages familiers, comme Caroline et Justine, mais aussi de nouveaux visages. Tous ensemble, ils vont devoir découvrir pourquoi ils se retrouvent ici, tout en portant secours à leurs amis, prisonniers des divers donjons et aux prises avec un boss que les joueurs des opus principaux s’amuseront à reconnaitre. De plus, les dialogues sont parfois longs et ennuyeux, ce qui risque d’en pousser plus d’un à profiter de la touche avance rapide pour passer certains dialogues plats, qui viennent nous réexpliquer des principes que nous avons déjà compris par nous-même plus tôt. De plus, le jeu étant intégralement en anglais, les anglophobes seront encore plus enclin à faire avance rapide pour continuer à explorer les donjons et à combattre, plutôt qu’à suivre les dialogues. Il faudra cependant s’accrocher pour que l’histoire se mette à décoller et devienne particulièrement prenante, poussant le joueur à enchainer les derniers donjons pour connaitre le fin mot de l’histoire.

Ambiance

L’ambiance des jeux Persona est toujours un élément important, qui va accompagner les joueurs pendant de longues heures et Persona Q ne déroge pas à la règle. D’une part, les différents donjons qui parsèment l’aventure sont tous différents les uns des autres, permettant d’avoir à chaque fois la surprise de la découverte. Ensuite, l’aspect chibi des différents personnage a de quoi surprendre au début, mais on finit par s’y faire avec le temps. Pour finir, les musiques du jeu sont de très bonne facture et accompagnent gaiement notre aventure. La plupart des musiques ressemblent à celles de Persona 5, ce qui fera plaisir aux joueurs qui ont bien aimé cet épisode. Dans tous les cas, avec 28 personnages jouables et 5 donjons à explorer, les fans de la franchise seront contents de retrouver leurs personnages favoris dans une nouvelle aventure sur console portable, permettant de jouer n’importe où, même à la plage pour cet été.

Persona Q2 New Cinema Labyrinth

En définitive, Persona Q2 est un excellent Cross Over, proposant aux joueurs de retrouver divers personnages qu’ils ont découverts dans les opus principaux. Avec ses affrontements stratégiques et l’exploration de ses donjons plutôt bien pensés, le titre a de quoi occuper les joueurs pendant un petit moment pour les vacances, en emportant la console portable de Nintendo partout.

 

Points forts

  • Le scénario, qui devient intéressant sur la fin
  • L'aspect tactique des combats
  • L'exploration des donjons

Points faibles

  • De longues phases de dialogue inintéressantes
  • Le jeu intégralement en anglais
8

Great

Force tranquille de la rédaction, grand spécialiste du « ça va ? ». Sloth est le Lucky Luke de la news, il écrit plus vite que son ombre !D’après la légende personne n’a jamais réussi à lui poser la question « ça va ? » en premier !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

eleifend consequat. id tristique Donec porta. non Praesent