TEST – Super Mario 3D World + Bowser’s Fury : un grand miaouiiiiiiii !

Notre plombier moustachu revient sur Nintendo Switch dans le portage de Super Mario 3D World accompagné d’une toute nouvelle aventure intitulée Bowser’s Fury !
Découvrez en plus dans notre test ci-dessous.


Développeur : Nintendo
Éditeur : Nintendo
Genre : Action/Plate-forme
Prix : 59,99 €
Version pour le test :Nintendo Switch fournie par l’éditeur
Date de sortie : 12 février 2021

Sorti en 2013 sur Wii U, Super Mario 3D World (SM3DW) signait l’arrivée d’un mode multijoueur d’un jeu Mario en trois dimensions. S’inscrivant dans la lignée de New Super Mario Bros, les critiques élogieuses de l’opus 3D justifient ce portage sur Nintendo Switch. Plus qu’un simple portage, le jeu bénéficie d’améliorations graphiques et techniques. Sans oublier la nouvelle aventure Bowser’s Fury (BF). Nous vous livrons ici notre test.

It’s me M….iaouuuuuuuuuuuuuuuuu !

super mario 3d WorldLe symbole des aventures de cet opus 3D, c’est bien entendu la transformation en chat de Mario qui permet de donner des coups de griffes et de grimper aux murs. Ce costume tout choupinou renferme vraiment le cœur du gameplay. A savoir que vous aurez besoin de cette transformation pour bien des choses et surtout pour vous faciliter la vie. En outre, on retrouve bien entendu les célèbres transformations telles que Fleur, Feuille, Boomerang et Etoile. Et si vous ne la connaissiez pas, la transformation Cerise devrait vous surprendre… Toutes ces mignonnes transformations s’adapteront parfaitement aux différents gameplay des 4 personnages jouables : Mario, Luigi, Toad (une vraie fusée) et Peach. A vous de choisir votre main en fonction de vos envies et besoins. D’ailleurs, la sélection du personnage se fait à l’écran de chargement du niveau, fausse bonne idée qui nécessite d’être vif. Quant aux différents niveaux/mondes, on retrouve toute la qualité du level-design Nintendo, c’est varié, c’est grand, c’est vertical, c’est hostile, c’est plaisant, et la liste des qualificatifs est encore longue. Les niveaux classiques contiennent 3 étoiles et 1 tampon à collecter en plus du drapeau final à hisser tout en haut. Puis chaque monde renferme des niveaux spéciaux comme des boss, des niveaux bonus, des niveaux Captain Toad… Pas le temps de s’ennuyer ! Bien entendu, on retrouvera les éléments tels que la glace, l’eau, le vent, la lave, etc. Chose fortement appréciable, la possibilité de « stocker » un item (Fleur, Champignon, etc.) et jusqu’à 5 exemplaires de 6 items dans Bowser’s Fury, un vrai inventaire ! Cela permet d’alterner les transformations en fonction des situations. En mode multijoueur, les items et les vies sont partagés, donc ne soyez pas trop égoïste.

super mario 3d WorldEn outre, le jeu n’a pas pris une ride et s’offre même une cure de jouvence. Graphiquement très propre, rien à dire, vous pourrez jouir de 30 fps en mode portable et 60 fps en mode dock. Ajoutez à cela que Nintendo a décidé de buff la vitesse des personnages… et vous avez un jeu super fluide. En somme, l’expérience globale et les sensations sont vraiment plaisantes que ce soit pour le portage ou la nouvelle aventure. A noter que Bowser’s Fury propose une aventure en coopération avec Mario et Bowser Jr. jouable bien que le jeu soit orienté solo. D’ailleurs, en solo, il est possible de régler le degré de participation de Bowser Jr. afin qu’il vous aide un peu, beaucoup ou pas du tout.

Deux jeux, deux ambiances !

super mario 3d WorldSuper Mario 3D World se présente comme un Mario classique avec 7 mondes dont le Chateau de Bowser, plus un monde bonus qui vous emmènera côtoyer les étoiles avec un personnage bien connu. Sept Libellas (petites fées) à libérer des griffes du terrible Bowser et ses sbires, cela fait sept mondes. Il faudra compter une petite dizaine d’heures pour voir les crédits et débloquer ce fameux huitième monde. Bien sûr, il faudra le double pour obtenir le 100%. Une réalisation facile mais bien orchestrée avec un rythme très bien maitrisé au vu de la variation des niveaux. On aurait quand même aimé un peu plus de difficulté sur certains niveaux. Il y a même un item bonus vous rendant invincible se débloque lorsque vous mourez trop de fois dans le même niveau. Nous sommes bien dans un jeu Mario consensuel et familial pour le bonheur des petits et les grands. Les vies ne viennent pas à manquer et vous aurez tout le loisir d’en gaspiller en mode multijoueur. Ce dernier, pas franchement inspiré se contente de mettre plusieurs zozos sur un même niveau sans apporter de véritable plus-value si ce n’est le plaisir de prendre son pote et le jeter dans le vide. Le mode multijoueur est à réserver pour les familles ou les potes qui veulent se taper, gentiment, dessus. Enfin, on retrouve les prémices de Captain Toad Treasure Tracker avec ses petits niveaux où il faut collecter cinq étoiles. Un petit plaisir en sus pour les adeptes.

super mario 3d WorldQuant à Bowser’s Fury, véritable monde ouvert sous forme d’archipel. Pour vous déplacer d’île en île, vous aurez votre meilleur pote Plessis. Cet espèce de dinosaure déjà jouable dans certains niveaux de SM3DW et c’est cool. L’impression de surfer sur un dauphin est bien là, ça va vite, c’est surpuissant, le kiffe ! Ca donne envie d’explorer de fond en comble la map pour trouver des petits trésors renfermant des Astres Félins. Certaines îles reprend des aspects de level design de SM3DW telles que les plates-formes invisibles ou celles qui se retournent lorsqu’on saute. Mais la singularité de BF c’est bien l’apparition aléatoire de ce Giga Bowser-zilla dont il faudra se débarrasser. C’est là que Giga Mario Chat entre en scène qui lui donne clairement un look de lion. Un combat de titans au milieu de l’océan… Malheureusement, Bowser peut apparaitre à des moments inopportuns qui viennnt clairement générer de la frustration. Dans cette aventure, on notera l’absence de vies et de game over. Si vous mourez vous repartez du chekpoint le plus proche. En terme d’expérience, il ressemble à Super Mario Odyssey, et ce n’est pas pour nous déplaire avec un contenu encore une fois divers et varié. Des miniboss, des course-poursuite, des pièces bleues, des cages dorées à ouvrir, des Toads et des chats égarés, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer. Au total ce sont cinq îles à explorer renfermant chacune 5 Astres Félins chacune et plusieurs dizaines d’Astres Félins éparpillés ici et là. On notera le manque de verticalité du jeu où tout se passe globalement au niveau de la mer (rien en dessous et peu au-dessus) et un manque de difficulté.

Alors oui c’est un portage, mais un portage bien fait ! Super Mario 3D World s’offre une nouvelle vie sur Nintendo Switch pour le bonheur de tous. Si vous ne l’aviez pas fait, c’est l’occasion de s’éclater avec Mario transformé en Chat pour l’occasion. Les niveaux sont bien réalisés, le contenu bien varié, on retrouve des clins d’œil ici et là (coucou Link), les protagonistes ont chacun un gameplay singulier, vraiment rien à dire. C’est fun, c’est cool, c’est frais, c’est mignon, que demander de plus ?
Quant à Bowser’s Fury, s’inscrivant dans la ligné de Super Mario Odysseuy, vous ne serez pas déçu. Naviguer sur le dos de Plessis à travers cet archipel félin vous plaira à coup sûr. Puis affronter Bowser dans un combat titanesque inédit reste une expérience grisante. Malgré le manque de difficulté notable, il serait dommage de passer à côté de ces deux très bons jeux ! 


N’oubliez pas de passer par nos réseaux sociaux pour continuer à vous tenir informés et découvrir rapidement les dernières nouvelles : TwitterFacebook et même Instagram. Et pour suivre toutes nos aventures, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitch et YouTube.

Points forts

  • Ambiance féline géniale
  • Les combats de titans avec Giga Mario Chat
  • Naviguer sur le dos de Plessis
  • La transformation "Cerise"
  • Faire équipe avec Bowser Jr.
  • La bande son toujours aussi cool
  • Un game design et un level design parfaits
  • Le rythme du jeu très bien maitrisé

Points faibles

  • Manque de difficulté
  • La caméra qui joue parfois des mauvais tours
  • L'apparition de Bowser inopinée
8

Great

Grand aventurier, Gabs consacre sa vie a la recherche d'OST en tout genre en jouant à différents jeux. La légende raconte que c'est lui qui aurait appris à Link comment jouer de l'ocarina...

Mot de passe oublié

ut fringilla accumsan lectus sed at consequat. eleifend dictum ut Donec Sed