TEST – Super Mario RPG

Super Mario RPG renaît sur Nintendo Switch.

super mario rpg

Nous sommes nombreux à découvrir Super Mario RPG en France, et ce n’est pas une mauvaise nouvelle que cette découverte se fasse sur Nintendo Switch. Il faut dire que le jeu n’avait pas atterri dans l’Hexagone à l’époque de sa sortie initiale sur Super Nintendo. La firme nipponne a réalisé les choses correctement puisqu’elle ne s’est pas contentée de l’importer sur la console virtuelle, à l’instar de ce qu’on avait eu le droit en 2015 sur WiiU. Cette fois, elle l’a également traduite de bout en bout, tout en polissant le matériau d’origine.

Et si on commençait les présentations ?

Version Nintendo Switch fournie par le Big N. La page officielle du jeu se trouve à cette adresse. Des images de Nintendo ont été utilisées pour illustrer ce test.

Les plans de Bowser déjoués

Aux prémices de l’histoire de Super Mario RPG, tout se déroulait dans le meilleur des mondes. Enfin tout se passait comme d’habitude. Le diabolique Bowser s’emparait une nouvelle fois de la Princesse Peach et s’enfermait dans son château. Le héros national, Mario si jamais ça vous a échappé, partait à sa rescousse. Bref une journée normale dans le Royaume des Champignons. Mais cette fois-ci, un antagoniste allait bousculer la routine de nos habituels héros. Alors que Mario prenait le dessus sur Bowser, l’épée géante Exor est venue mettre fin à cet affrontement, délogeant par la même occasion Bowser de son château. Pire encore, suite à son apparition, la princesse Peach est portée disparue.

Voilà les bases du scénario de Super Mario RPG posées. Vous incarnez alors Mario qui va explorer le monde à la recherche de Peach, et souhaite éclaircir le mystère autour d’Exor et la bande de Forgeroi. En parallèle, Bowser voudra aussi récupérer son château de son côté et les trajectoires vont se croiser.

Super Mario RPG en devient un RPG classique, et il rappellera à certains les « vieux » RPG de Square Enix. Ce n’est pas une comparaison innocente vu que le jeu a été développé à l’époque en étroite collaboration avec les équipes de Square.

Des mécaniques classiques mais toujours efficaces

Si vous avez de la bouteille dans le monde du jeu vidéo, surtout si vous êtes un grand fan des RPG d’époque, vous débarquerez en terrain connu, mécaniquement parlant. Vous débutez l’aventure avec un seul héros. Et votre équipe va grandir en même temps que le niveau de difficulté. En explorant le monde, des alliés vont rejoindre votre équipe, Mallow le premier. Si vous avez vu la bande-annonce, vous savez que d’autres héros, inédits ou emblématiques, rejoindront votre team. Vous finirez ainsi par composer une équipe de 3 héros pour des combats stratégiques au tour par tour. Il faut dire que c’est plutôt agréable de faire combattre d’une façon différente la bande à Mario.

Il n’est pas question ici de sauter sur la tête de nos ennemis pour progresser dans des niveaux. Il s’agit vraiment d’un RPG d’antan dans lequel nos héros miniatures vont se déplacer d’un environnement à un autre. Dans quel but ? Réunir des étoiles éparpillées dans tous les Royaumes. Un scénario classique oui. Mais à travers des mécaniques rares du côté de la licence Mario.

Pour se retrouver dans les mécaniques RPG au tour par tour du jeu, chaque héros dispose de ses propres caractéristiques et attaques. D’ailleurs les schémas de progression et de personnalisation de personnage paraissent classiques. On gagne de l’XP en venant à bout des ennemis, puis on progresse de niveau et on choisit d’augmenter ses caractéristiques en Magie, en Force ou en Santé. Ce sera le cas pour tous les personnages qui feront partie de notre équipe, on choisira d’augmenter les attributs de notre choix.

De même, il sera possible de personnaliser l’équipement avec des éléments qui augmenteront nos attributs, une meilleure salopette pour Mario par exemple. Ce qui reste dommage, c’est que ces mécaniques ne seront pas exploités en profondeur. On ne sent pas tellement d’impact sur les attributs de chaque héros en augmentant de niveau, hormis si vous retournez dans les premiers mondes, vous roulerez évidemment sur les ennemis. On ne choisit pas les compétences gagnées, elles viennent enrichir la palette de techniques au fur et à mesure que nos héros montent de niveau. De même, il n’existe pas réellement de choix de personnalisation. On tombe toujours sur de nouvelles boutiques qui proposent des équipements meilleurs que les précédents. Ainsi, on ne fera pas vraiment de choix, on se contentera d’acheter automatiquement tout et on les enfilera pour les prochains combats.

Les combats parviennent tout de même à tirer leur épingle du jeu.

L’art martial, une discipline précise et collective pour Mario

Les combats au tour par tour paraissent ainsi classiques de prime abord. Et d’un côté, ils le sont. Vous combattez des ennemis qui varieront en nombre. Et, vous vous attaquerez tour à tour. Lorsque c’est à vous de jouer, vous disposez de différentes actions, découpés en divers onglets. Ce que vous ferez le plus rarement, ça sera défendre ou fuir. Sinon, la majeure partie du temps, vous enclenchez une action basique au corps à corps (des coups différents selon votre perso et votre équipement), simplement parce que c’est une action gratuite. Par contre, elle s’accompagne d’une spécificité qui n’est pas si facile à prendre en main. Lorsque vous attaquez, vous devez appuyer une seconde fois sur la touche d’attaque dans le bon timing pour doubler les dégâts d’attaque. Cela fait une différence notable pour les chances de sortir victorieux d’un combat, surtout si vous ne jouez pas en mode Facile. D’autant plus que ce timing est aussi le même pour la défense contre les attaques ennemies, pouvant réduire à néant les offensives adverses.

Autrement, vous lancez une action spéciale, qu’on appelle communément un sort dans les jeux RPG habituels. Mario est ainsi en mesure de lancer des boules de feu ou sauter sur la tête des ennemis. Cela révèle des faiblesses, à retenir lorsque vous croisez à nouveau des ennemis. Attention, plus l’attaque est puissante, plus elle sera coûteuse en PF (ou points de magie si vous préférez). Basique, simple. Comme sur le jeu d’époque, toutes ces attaques spéciales sont animées joliment. Et ça paraît encore mieux animé, simplement plus beau sur Nintendo Switch. Chaque personnage dispose de ses propres compétences, chacun leur coût, mais par contre l’équipe dispose d’une jauge de PF commune. Il sera ainsi nécessaire maximiser cette gestion des points de magie qui permettent le lancer d’attaques spéciales. Elles peuvent être décisives lors des combats, contre les boss notamment. Bien sûr, on collectera des objets qui nous autorisent à restaurer notre santé, notre jauge de magie etc.

Enfin, on retrouve deux fonctionnalités qui le distinguent d’autres titres plus classiques. Les attaques collectives par exemple. Lorsque la jauge est à 100% et donc remplie (par des attaques dans le bon timing), il est possible de lancer une attaque en trio. Une cinématique met alors en scène superbement nos héros pour une attaque redoutable. Ce n’est jamais la même animation. Parfois elle est centrée autour de Mario, parfois autour d’autres héros, mais elle fait toujours mouche, même visuellement. Son utilisation varie également, elle peut même être utilisée pour booster la défense des autres.

Enfin, avec la touche -, Toad peut aussi vous donner un coup de pouce, enfin dans une sorte de loterie. Aussi, le jeu a insufflé une petite dose de challenge avec des mini-jeux pas si évidents, mais qui ont le mérite de varier l’expérience de jeu de Super Mario RPG.

On pourra relever la difficulté de l’aventure. Super Mario RPG n’est pas forcément facile à prendre en main. Ce n’est pas pour rien que l’on nous offre le choix d’un mode Facile ou d’un mode Normal lorsque l’on démarre l’aventure. Même dans la plus légère des difficultés, il peut nous arriver de galérer lors de certains affrontements. Les forces et faiblesses de tous les ennemis ne sont pas indiqués. Ce n’est pas pour rien si la capacité Mentaliste (peu onéreuse par contre) de Mallow s’avère incontournable dans bien des moments. Pour un enfant, ce ne sera pas toujours évident de gérer le timing d’attaque exigé, ce qui rendra les combats coriaces.

La difficulté ne se retrouve pas seulement dans les combats, mais aussi au cours de l’aventure, pendant l’exploration. On ne retrouve pas de carnet de bord ni de journal qui retrace une quête et ses différentes étapes. Ce sera ainsi aux joueurs de se remémorer des objectifs, le jeu ne se contente que d’un cap, un drapeau qui montre le Royaume à joindre pour continuer l’histoire. Néanmoins, il faudra faire preuve d’une grande clairvoyance à certains moments, enclencher votre mémoire pour se souvenir des dialogues avec les PNJ, et les interactions qu’on nous demande d’activer, entre des lignes de dialogues.

Pour que vous réalisiez, il sera même nécessaire d’analyser l’environnement et de trouver des passages secrets, voire des passerelles camouflées pour atteindre un lieu. En ce sens, ça me rappelle les jeux d’antan où on ne nous donnait pas grand chose, pas une grande aide, juste à l’abandon avec notre sens de la débrouillardise. En cela, ça peut être frustrant et ça peut perdre autant les petits que les grands. Bien sûr, Internet existe et les solutions fleurissent sur la toile, mais si tout était indiqué avec plus de précision, du moins stocké quelque part sur un carnet de bord, ça aurait été beaucoup plus agréable pour l’expérience de jeu.

Par contre, on peut noter les efforts de Nintendo qui a localisé le jeu en français, à travers des dialogues qui donnent réellement vie aux personnages, et qui traduisent convenablement la personnalité de chaque personnage, et le ton humoristique de l’univers des Mario. Enfin, si le jeu d’antan a plutôt bien vieilli et garde tout son charme, il faut avouer que tout le travail pour moderniser les environnements débouche sur un résultat resplendissant. C’est très coloré, le studio s’est même permis des plans avec de la profondeur dans les décors. Bon ce n’est pas non plus impressionnant mais c’est suffisant pour garder un certain charme.

Super Mario RPG bénéficie d’un travail fantastique de Nintendo pour le remettre au goût du jour. Il offre aux joueurs des mécaniques RPG classiques mais efficaces, qui permettent de profiter de belles sensations de jeu. Néanmoins, certains défauts n’ont pas été gommés, comme ce timing difficile pour les attaques basiques de nos héros, ou ces obstacles qui apparaissent à cause d’une absence évidente d’un carnet de bord retraçant conversations et objectifs, empêchant une progression fluide dans l’histoire. Néanmoins, Super Mario RPG demeure une expérience agréable dont on ne regrette pas l’arrivée en France.

 

Visitez notre Linktree pour retrouvez nos réseaux sociaux et partager avec nous vos avis sur le jeu. Sinon vous pouvez également le faire en commentaires.

Points forts

  • Une localisation en français de qualité
  • Des mécaniques RPG classiques mais efficaces
  • Des animations de haute qualité (en trio notamment)
  • Une DA qui ne perd pas son charme
  • Une aventure pas comme les autres Mario

Points faibles

  • Un carnet de bord n'aurait pas été de trop
  • Le timing pour l'attaque et la défense pas évident
  • La personnalisation des héros aurait pu être plus poussée
7.5

Good

Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !

Mot de passe oublié