TEST – Total War Three Kingdom : A la découverte de la Chine médiévale

La série des Total War revient sur le devant de la scène avec Three Kingdom, un épisode se déroulant dans la Chine médiévale.

Développeur : Creative Assembly
Éditeur : Sega
Genre : Stratégie
Prix : 59.99 €
Version pour le test : PC Steam
Date de sortie : 23 mai 2019

Creative Assembly et Sega s’éloignent de l’Occident en proposant aux joueurs un épisode dévoilant la Chine médiévale. C’était une orientation que les amateurs de la série attendaient avec impatience. Les développeurs ont enfin décidé d’y remédier avec ce nouvel opus. Les souvenirs sur Shogun : Total War, premier épisode de la série se déroulant au Japon, risquent de remonter à la surface pour les plus anciens d’entre vous. Un petit retour aux sources salvateur ou risqué ?

Une mécanique de jeu habituelle

Total War Three Kingdom propose toujours la même mécanique de jeu. Une partie gestion au tour par tour et des combats en temps réel sur le champ de bataille. C’est l’essence de la série et les développeurs n’y ont pas touché. Côté nouveauté, on revient aux sources avec un retour en Orient. C’était une forte attente des joueurs et les développeurs ont enfin décidé d’y répondre favorablement.

Total War Three KingdomOn y découvre une Chine sensiblement différente de celle que l’on connaît, avec comme base la fin du troisième siècle. Les développeurs ont voulu proposer une vision plus romancée de l’histoire en se basant sur le roman « Les Trois Royaumes ». Pour information, il s’agit d’un des quatre livres extraordinaires de la littérature chinoise. Il se classe parmi les romans les plus anciens de l’histoire chinoise. Pour simplifier grandement les lignes, plusieurs empereurs se disputent la domination du territoire et tentent d’unifier une Chine trop divisée.

Total War Three KingdomCe nouvel opus reprend ce qui faisait le succès de ses aînés avec comme par exemple la gestion des héros. Ces derniers disposent d’un arbre de compétences que vous allez devoir développer au fil de vos conquêtes. Cette évolution résulte de Total War Warhammer et avait été plutôt bien accueilli par les joueurs. Vous allez également récupérer des armes lors de vos affrontements. Ces dernières pourront être équipées sur vos héros et leur donner une force de frappe plus importante. C’est clairement une évolution tirée des RPG mais c’est très bien amené pour s’intégrer dans le gameplay global du jeu.

Total War Three KingdomCependant, placer ce Total War Three Kingdom en Chine risque d’en rebuter certains. Nous, Européens, sommes plus proches d’un Napoléon ou du Moyen-Age que des héros chinois du troisième siècle. Particulièrement quand ces derniers sont tirés en partie de l’histoire romancée de Three Kingdom. Il vous faudra un temps d’adaptation et pas mal de lecture pour vous imprégner de l’histoire et commencer à prendre goût à ce qu’il se passe à l’écran.

Total War Three KingdomPour les amateurs de culture chinoise, vous allez avoir le sourire, car le récit est très bien amené. Mais globalement, il va falloir quelques heures pour comprendre et commencer à se situer sur l’échiquier chinois du troisième siècle. Passé ce détail, vous allez être totalement dépaysé par Total War Three Kingdom avec une découverte des bâtiments de guerre chinois et du système de fonctionnement des différents camps. Même l’écran des réformes fait peau neuve et embrasse la culture chinoise.

Des batailles épiques

Les batailles en temps réels sont toujours aussi impressionnantes. Désormais, vous aurez la possibilité de contrôler plusieurs généraux par armée, ces derniers ayant également des soldats sous leur commandement. Au final, c’est énormément de troupes à gérer et une stratégie à maîtriser sur le bout des doigts pour ne pas trop vous perdre dans les actions. Le moteur graphique lui, commence à se faire vieux et méritait un meilleur traitement de la part des développeurs. Pas de ralentissement malgré le nombre d’ennemis/troupes à l’écran mais visuellement, nous sommes en-dessous de ce que l’on peut attendre d’un jeu en 2019. Quoi qu’il en soit, là n’est pas le plus important et Three Kingdom s’en sort terriblement bien !

Total War Three KingdomUne grosse nouveauté du titre de Creative Assembly repose dans la gestion de ses généraux. Tous sont plus ou moins liés les uns aux autres. Certains s’apprécient et pourront travailler ensemble assez facilement quand d’autres ne peuvent vraiment pas s’encadrer et feront tout pour se tirer dans les pattes. Il faudra user de vos talents pour tenter de maintenir une harmonie dans vos troupes afin de gérer au mieux votre royaume. Au-delà de cette gestion des égos, vous allez devoir vous méfier de toutes les personnes qui vous entourent, car tous peuvent être des espions potentiels.

Total War Three KingdomC’est une des nouveautés les plus importantes de Total War Three Kingdom, vous pouvez désormais envoyer des espions chez vos ennemis. Ces derniers pourront grimper dans la hiérarchie des autres groupes et vous noyer sous les informations. Le revers de la médaille est que vos ennemis pourront faire pareil. A vous de rester mesuré et toujours sur vos gardes pour déceler tous les personnages louches gravitant autour de vous.

Total War Three KingdomPour finir, une des nouveautés de cet opus se passe au niveau des batailles avec le mode de jeu appelé Romance. Dans ce dernier, l’accent est porté sur vos héros qui sont extrêmement puissants et peuvent venir à bout de plusieurs troupes ennemis. Ce mode se rapproche grandement des romans pour lequel le jeu s’est inspiré. C’est ici que le développement de vos personnages durant la campagne prend tout son sens et fera la différence. Les développeurs ont également mis en place un système de duel qui permet à vos héros de se mesurer au général adverse. A ce moment précis, les troupes reculent pour permettre aux deux personnages de s’affronter. Le vainqueur de ce combat disposera de bonus conséquents pour la suite. Faites en sorte d’inclure cet aspect dans votre stratégie pour en tirer parti au maximum.

Total War Three Kingdom maîtrise un mélange habile de nouveauté sans pour autant mettre de côté ce qui faisait le charme de la licence. Stratégie et diplomatie sont toujours au centre des débats et un aspect plus RPG a le mérite d’exister. Un développement de héros qui oblige le joueur à s’intéresser et s’attacher à leur histoire profite grandement à l’immersion dans une Chine médiévale bien retranscrite. L’IA demeure parfois limitée et les graphismes sont en-dessous de ce que l’on peut attendre d’un jeu en 2019, mais aucun ralentissement ne sont à déplorer, ce qui équilibre au final la donne. Une valeur sûre que les amateurs du genre apprécieront sans problème.

 

Points forts

  • La période historique
  • Le mode Romance
  • Une diplomatie plus poussée
  • Le système d'espionnage
  • L'arbre de compétences
  • Les batailles en temps réel

Points faibles

  • Graphiquement limité
  • Le temps de chargement
  • L'interface difficile de prise en main
8

Great

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Mot de passe oublié

libero. id, leo dapibus nunc consectetur ut at