TEST – Tropico 6, retour gagnant pour El Presidente ?

Tropico 6 est disponible, l’occasion de retrouver le rôle d’El Presidente et de prendre en main le destin des habitants de Tropico pour le meilleur… Et pour le pire…

Développeur/Développeur : Kalypso Media
Genre : Jeu de Gestion
Support : PC, PS4, Xbox One
Processeur : intel core i5-4200H CPU @ 2.80GHz,
Carte Graphique : Nvidia GeForce GTX 950M, 3.89GB de RAM
Date de sortie : 29 mars 2019

Tropico 6

Tropico 6 est finalement disponible, permettant aux amateurs de jeux de gestion de reprendre le rôle d’El Presidente, le clairvoyant leader de la nation de Tropico. Cependant, ce nouvel opus est l’occasion de redécouvrir le titre développé par Kalypso Media, mais pour certains, ce sera la porte d’entrée dans l’univers quelque peu décalé de Tropico. Reste à savoir si cet opus est suffisamment ouvert pour les nouveaux joueurs et si les anciens retrouveront rapidement leur compte. Alors, Tropico 6 amène-t’il une révolution en terme de gameplay ? Les nouveaux joueurs pourront-ils se lancer dans l’aventure ? Réponse dans ce test.

Gameplay

Commençons par évoquer le gameplay de Tropico 6 : si vous avez joué à Tropico 5, vous devriez rapidement retrouver vos marques. Et pour cause, peu d’éléments changent réellement entre ces deux opus, l’objectif reste bien entendu le même : vous êtes El Presidente, le leader immortel et incontesté de Tropico, qui devra mener la nation à travers quatre époques totalement différentes : l’époque coloniale, la Grande Guerre, la Guerre Froide et l’époque moderne. Chaque nouvelle époque amène son lot de nouveaux bâtiments et de nouvelles problématiques à gérer. Il faudra donc faire attention à tout un tas d’éléments, mais les deux principaux sont bien entendu l’argent et la jauge de satisfaction des habitants de l’île, car une fois l’époque coloniale passée, il vous faudra à certains moments remporter des élections en démontrant que vous êtes le dirigeant dont Tropico a besoin : en rendant service à ses habitants, en combattant le chômage, en développant les logements, les loisirs, l’éducation. Il vous faudra donc souvent passer par l’Almanach pour voir ce que pensent vos habitants et éviter de vous retrouver mis sur le carreau aux prochaines élections. A noter que Tropico 6 incorpore une nouveauté dès lors que l’on rentre en phase électoral : vous pouvez prononcer un discours, qui vous demandera de désigner un problème actuel, désigner un coupable et promettre des améliorations, ce qui pourra amener à une mission secondaire une fois les élections gagnées, mais si vous n’atteignez pas cet objectif dans les temps, les gens seront moins enclin à voter pour vous aux prochaines élections.

Tropico 6

Ainsi, en plus de développer Tropico en construisant moult bâtiments comme des plantations pour pouvoir récolter certaines denrées, des bibliothèques ou des journaux pour faire plaisir à vos habitants, vous devrez aussi mener à bien des missions qui vous sont données par les personnages du jeu, représentant les factions que vous retrouverez sur votre île. Si cela se trouvait déjà dans le précédent opus, il est à noter que cette fois, certains duels peuvent avoir lieu entre deux factions, ce qui vous obligera à favoriser une faction plutôt qu’une autre. La faction mis de côté vous en voudra forcément, ce qui oblige parfois à faire un choix plus stratégique qu’idéologique, mais cela donne un peu plus de poids à nos décisions, ce qui est un excellent point et on a vraiment l’impression de régler des litiges qui peuvent nous amener parfois à des situations assez tendues. Parmi les nouveautés, on a aussi l’apparition du Négociant, un personnage qui vous proposera certains marchés lucratifs que vous devrez payer avec votre argent sur votre compte en Suisse. En effet, le compte en Suisse est l’argent détourné par El Presidente et si dans Tropico 5, celui-ci ne servait qu’à certaines améliorations de notre personnage, ici l’argent sur le compte en Suisse nous permet de profiter de certains effets assez bénéfiques qui peuvent nous sauver la mise, comme une réputation améliorée auprès d’une faction ou encore des plans. En effet, dans Tropico 6, il nous faut acheter les plans des bâtiments que nous voulons construire et certaines missions nous permettent d’obtenir un plan aléatoire, afin d’économiser quelques deniers.

Tropico 6

Ambiance

L’ambiance festive de Tropico est aussi de retour, bien évidemment, retour dans les îles oblige. Le dépaysement est total et les différentes cartes proposées sont assez différentes, tout en conservant la conception idéalisée que nous avons des caraïbes. Les personnages qui accompagneront votre aventure vous mettront rapidement dans l’ambiance, notamment le fameux Penultimo, votre fidèle bras droit, qui vous accompagnera et vous conseillera tout au long de l’aventure. Les musiques sont toujours excellentes et festives et sont entrainantes, ce qui nous marque le plus souvent dans notre aventure et nous reste dans la tête plusieurs heures après avoir arrêté le jeu.

Tropico 6

Cependant, on notera que les joueurs qui ont déjà beaucoup joué aux précédents opus seront peut-être moins sensible aux charmes de ce Tropico 6, puisqu’il faut bien avouer que l’on retrouve la même proposition que dans les précédents opus. On notera aussi que la radio locale de Tropico reste toujours d’actualité, même si celle-ci est un peu moins déjantée que dans Tropico 5. Dans tous les cas, pour les joueurs qui ne connaitraient pas Tropico, l’ambiance est indéniablement un point fort du titre et si vous êtes un nouveaux-venus dans l’univers, Tropico 6 constitue un excellent point d’entrée.

Tropico 6

Durée de vie

Bien entendu, le plus important pour un jeu de gestion, c’est la durée de vie, et de ce côté là, Tropico 6 n’a pas à rougir. Tout d’abord, vous avez les missions, qui sont assez longues et qui vous permettront de découvrir certains aspects intéressants des mécaniques de gameplay, comme par exemple la lutte contre la criminalité, où votre objectif et de trouver un juste milieu entre un peu de crime, permettant de remplir votre compte en Suisse et la satisfaction de vos concitoyens, qui ont peur lorsque le crime se développe. Réussir les missions vous permettront donc de découvrir des aspects avancés de la gestion, avant de vous lancer dans une partie multijoueur où votre objectif variera en fonction de la partie ou de vous lancer dans une partie bac à sable, où vous pourrez choisir plusieurs paramètres dont la carte, la période où vous commencerez et d’autres éléments, vous permettant une rejouabilité assez importante.

Tropico 6

Maîtriser le gameplay de Tropico 6 vous demandera du temps, surtout les éléments qui sont liés aux époques, comme le rapprochement avec l’une des deux grandes puissances lors de la Grande Guerre. Chaque époque apporte son lot de nouveautés et forcément, plus on avance dans les missions, plus on évoluera dans les époques, nous permettant d’en découvrir toujours plus, ce qui donne ainsi une durée de vie assez importante au titre. De plus, si le jeu peut paraitre un peu moins difficile pour les joueurs qui ont déjà joué aux anciens opus, certaines missions vous donneront du fil à retordre, surtout si vous n’arrivez pas à accomplir vos objectifs d’élection, rendant parfois la fin d’une mission incertaine.

Tropico 6

En définitive, Tropico 6 est une excellente suite au jeu de gestion, reprenant la formule gagnante du précédent opus et en y incorporant quelques éléments ici et là. Cependant, on regrettera l’absence de réelles nouveautés qui révolutionne le gameplay. Cependant, on ne va pas bouder son plaisir et le jeu est appréciable, reprenant certains éléments des DLC de Tropico 5, rendant cet opus un incontournable pour les joueurs désireux de découvrir la licence et de finalement endosser le rôle d’El Presidente.

Points forts

  • Une formule toujours gagnante
  • Une ambiance tropicale qui dépayse pas mal
  • Une excellente durée de vie pour les amateurs de gestion

Points faibles

  • Peu de nouveautés vraiment tranchées
  • Les habitués de la licence commenceront peut-être à ressentir une certaine lassitude
9

Amazing

Force tranquille de la rédaction, grand spécialiste du « ça va ? ». Sloth est le Lucky Luke de la news, il écrit plus vite que son ombre !D’après la légende personne n’a jamais réussi à lui poser la question « ça va ? » en premier !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

ut felis in leo. amet, id vulputate, ipsum