TEST – Werewolf Online: le célèbre jeu du loup-garou sur mobile

Le jeu du Loup-Garou est désormais culte et fait partie de ceux que l’on sort lorsque l’on est en (grand) groupe. Adapté à multiples reprises, nous nous penchons aujourd’hui sur la version Werewolf Online disponible sur mobile.

Développeur : Philipp Eichhorn
Éditeur : Philipp Eichhorn
Genre : jeu de rôle
Prix : gratuit (avec microtransaction)
Version pour le test : Android
Date de sortie : 2019

Werewolf Online reprend donc la recette tant appréciée par les uns, détestée par les autres. Le jeu du loup-garou puise son inspiration dans l’esprit de Dimitry Davidoff dans les années 1980. Depuis, ce jeu du meilleur bluffeur-menteur-survivant a été décliné de moult façons. Début des années 2000, Asmodee est bien inspiré et édite Les Loups-Garous de Thiercelieux qui demeure donc la référence du genre depuis. Facile à emporter et amusant à jouer, il accompagne plusieurs soirées entre amis et en famille. Puis, l’ère du numérique arrive et de nombreuses adaptations naissent sur mobile dont celle qui nous intéresse, Werewolf Online de Philipp Eichhorn.

Poker menteur à plusieurs étages

Le principe du Loup-Garou reste le même. Il existe un camp des villageois, ils sont clairement favoris dans cette partie et disons que ce sont les « gentils » qui doivent survivre. En face d’eux, on retrouve les loups-garous, ils représentent les « méchants » et leur mission reste d’éliminer tous les villageois. Lorsque le jeu se déroule parfaitement dans les règles, personne n’a le droit de dire son rôle. On donne des indices car notre rôle peut être utile pour le vote diurne. Par exemple, la voyante est invité à nous donner le résultat de son pouvoir. Ainsi, on devine que c’est la voyante. Mais d’autres peuvent bluffer pour leur survie et indiquer un rôle qui n’est pas le leur…

Néanmoins, ce qui pimente la partie, ce sont les rôles intermédiaires. Ni dans le camp des loups ni dans celui des villageois, le Pyromane doit brûler tout le monde et être le dernier en vie, le Fou est kamikaze et sa mission est, quant à lui, de se faire éliminer par le vote diurne. On retrouve aussi le Serial Killer qui comme le pyromane devra être le dernier debout… et d’autres rôles que nous détaillerons plus loin.

Werewolf Online respecte ainsi les règles d’origine et organise ses manches au tour par tour. Ce sont 16 joueurs qui seront disposés sur votre écran, tous seront dotés d’un rôle servi aléatoirement. Explications en toute simplicité.

  • La partie démarre la nuit avec le vote des Loups-Garous. Ils se concertent entre eux pour choisir lequel des villageois éliminer. Dans le même temps, le Pyromane prépare ses cibles et le Serial Killer élimine aussi le joueur de son choix (Loup-Garou ou Villageois). D’autres villageois sont en mesure d’utiliser leur pouvoir de protection ou de voyance pendant la nuit.
  • Deuxième phase, la discussion en plein jour. La nuit est passée, les premières cibles sont tombées et l’aube se lève. Un maximum d’infos doivent circuler (les dons de voyance révèlent l’identité de villageois ou de loups-garous par exemple) et c’est là que commence aussi le Poker menteur. Certains loups-garous bien avisés peuvent se faire passer pour des villageois, d’autres peuvent révéler les loups-garous afin de les éliminer, les suspicions naissent et chacun doit discerner le vrai du faux, surtout chez les villageois.
  • Troisième phase, le vote du village. Comme dans Koh-Lanta, celui qui sera le plus désigné dans les votes sera éliminé. L’heure de vérité pour certains, savoir s’ils ont bluffé ou s’ils ont été accusés à raison.
  • Ensuite, on retourne à la première phase pour un nouveau jour. Le geôlier peut enfermer une cible soit pour l’interroger, soit pour le protéger, soit pour le tuer. Le garde du corps protège aussi un villageois et le medium parle par exemple avec les morts pendant ce tour.

Les particularités de Werewolf Online

La première chose qui tape à l’oeil et qui joue en sa faveur est son interface, la seconde concerne l’explication de tous les rôles disponibles et faciles à prendre en main.

Dans Werewolf Online, on dispose d’un avatar personnalisable à souhait et cela favorise grandement la visibilité dans l’organisation des parties. Bien sûr, vous gagnez une infime partie des éléments customisables et si jamais vous souhaitez une apparence qui détone, il faudra bien faire des dizaines voire des centaines de parties ou passer par la case micro-transaction. Comme tout jeu mobile gratuit, le système pour rentabiliser le jeu passe par là. Par exemple, dans le menu, vous trouvez bien de multiples façons de dépenser de l’argent.

Ces avatars sont d’ailleurs appréciés de la communauté et si vous vous démarquez, des compliments devraient jaillir du chat. Car si vous visualisez les avatars de tous les joueurs sur 80% de l’écran (le jeu se joue en vertical et ça lui va bien), les discussions se déroulent toutes sur le chat, que ce soit les accusations ou vos théories et vos bluffs. Parfois, ça peut manquer de fluidité car on doit cliquer sur le chat pour le faire ouvrir en grand pour écrire enfin son propos (cachant ainsi les avatars temporairement).

De prime abord, cela peut sembler handicapant. Avec le temps, on s’y fait et on parvient à s’organiser. Dans l’ensemble, on s’y retrouve vraiment, notamment du fait des nombreuses explications mises à notre disposition sur chacun des rôles. Lorsque notre rôle est attribué au début de la partie, il est expliqué très clairement sur votre écran. Et si vous n’aviez pas eu le temps de le saisir, il est consultable tout comme tous les autres rôles au cours de la partie. Cela permet aussi de savoir qui intègre la partie, entre le chasseur de tête, le pyromane, le fou, le serial killer et bien d’autres.

Une multitude de rôles mais parfois de mauvais rôlistes

Werewolf Online est logiquement un jeu qui se joue uniquement en ligne. Le matchmaking ne présente pas de souci pour réunir 16 joueurs dans une partie. La qualité des parties dépend donc des joueurs qui intègrent le groupe de seize. Lorsque la partie se déroule bien, on peut se féliciter d’une victoire ou du fait qu’un « méchant » ait pu tromper son monde. Dans le cas inverse, si des joueurs dévoilent leurs rôles, la partie est d’ores et déjà moins trépidante. Le suspense et le mystère font partie intégrante de l’ambiance du jeu, alors il est dommage que certains cassent l’esprit Loup-Garou.

Le créateur du jeu a alors pensé à une fonction afin d’optimiser nos chances de tomber dans une bonne session. Je parle ici des parties classées (coût: 5 or) où il est de suite indiqué qu’il est interdit de se suicider ni de dévoiler son rôle ou de voter aléatoirement. Certes cela réduit les chances de tomber dans une partie moisie mais cela ne les fait pas pour autant disparaître. Les conditions d’accès aux parties classées sont tout de même exigeantes puisqu’il est demandé d’avoir récolté un total de 35 victoires !

Maintenant, il incombe à la communauté un autre défaut du jeu, la perte du côté stratégique à cause de décisions aléatoires de certains membres. Dans les parties classées, il est de plus en plus courant de jouer le jeu donc de ne pas voter lorsque l’on a aucune certitude sur qui est loup-garou et qui ne l’est pas. Mais on se retrouve tout de même avec des prêtres qui se tuent par une mauvaise décision, par un tireur catastrophique et autres. C’est aussi le jeu me diriez-vous, une décision peut se reposer sur l’instinct mais cela revient presque à du pile ou face. Cela peut donc engendrer de la frustration chez certains joueurs.

Enfin, ne nous le cachons pas, l’ambiance est toute autre entre le jeu de cartes Loup-Garou (ou le jeu improvisé avec des papiers) et jeu mobile Werewolf Online. Lorsque l’on joue entre amis dans la vraie vie, la proximité et les interactions font que c’est un sacré jeu d’ambiance. On tente de cerner le vrai du faux avec les réactions, les expressions sur le visage, les indices qui sont trompeurs, or il n’y pas de cela ici. Il nous reste seulement le chat pour interaction où l’on peut parler (enfin écrire).

Enjeux et stratégies

Si jamais vous n’y voyez pas très clair, voici un exemple du déroulement d’une partie avec les enjeux et les rôles déterminants.

  • Les loups-garous éliminent un villageois, ils peuvent être dirigés par le pouvoir du Loup-Voyant capable de voir un rôle. C’est pour cette raison qu’une voyante peut mourir dès le premier tour sans même avoir pu parler dans la discussion.
  • Néanmoins, le medium peut réanimer la voyante la nuit suivante.
  • Le Garde du Corps doit protéger la Voyante / Voyante Aura (qui voit si les personnages sont clairs ou obscurs). Le Docteur peut aussi protéger et empêcher la mort d’un compagnon chaque nuit.
  • À partir de là, les loups-garous voudront éliminer en priorité les voyantes mais aussi les personnages qui les protègent ainsi que le medium capable de parler avec les morts qui leur donnent des infos.
  • Pendant ce temps, le Chasseur de tête a une cible et il doit la faire tuer au vote du village. Le pyromane injecte de l’essence sur ses prochaines victimes et pourra les faire brûler au tour suivant s’il n’est pas démasqué.
  • Le geôlier enferme une cible qu’il trouve suspecte afin de déterminer s’il la tue ou pas. Il peut aussi protéger un villageois car toute personne en prison ne peut être tuée. Ce qui est particulièrement utile pour protéger le tireur par exemple.
  • Attention, si le village parvient à tuer le Bébé Loup, il peut emmener une cible avec lui, même si protégée. Souvent la voyante est ciblée.
  • Toujours dans l’attente, le Fou peut se faire passer pour le Pyro ou un LG pour qu’on vote contre lui.

Multiples issues pour une partie et la recherche des Loups-Garous pour les uns, des Villageois pour les autres font que chaque partie et chaque tour peuvent être captivants, quelque soit le rôle qu’on vous attribue, ou presque.

Werewolf Online saura satisfaire tous les amoureux du célèbre jeu du Loup-Garou. Par contre, ne vous attendez pas à la même ambiance sur votre smartphone que dans la vie réelle. La version smartphone s’affiche diaboliquement plus stratégique que festive. Elle sait néanmoins se montrer attractive grâce à une interface de jeu bien pensée et les multiples possibilités de customisation pour notre avatar. L’expérience de jeu en devient réussie et il ne revient qu’à vous de vous y consacrer, gratuitement qui plus est.

 

Points forts

  • Une interface réussie
  • Des explications complètes pour chaque rôle
  • Une multitude de rôles
  • Une ambiance Poker menteur parfois très réussie
  • Les possibilités de customiser son avatar (contre quelques monnaies in-game)

Points faibles

  • Le plaisir du jeu dépend des joueurs présents dans la partie
  • Forcément moins festif et interactif que dans la vie réelle
  • Les micros-transactions sont partout (même si optionnelles)
7

Good

Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !

Mot de passe oublié

eleifend venenatis, leo. pulvinar Aenean mi, odio ut venenatis mattis