TEST – Yu-Gi-Oh Legacy of the Duelist Link Evolution

Après être sorti sur Switch, Yu-Gi-Oh Legacy of the Duelist Link Evolution arrive enfin sur PC, PS4 et Xbox One, l’occasion de s’intéresser sur le dernier jeu de la franchise.

Développeur : Konami
Editeur : Konami
Genre : Jeu de carte

Support : PC, PS4, Xbox One, Switch
Date de sortie : 24 mars 2020

 

Le test de Yu-Gi-Oh Legacy of the Duelist Link Evolution a été réalisé sur une version PS4 fournie par l’éditeur.

Yu-Gi-Oh

Plusieurs mois après la version Switch, Yu-Gi-Oh Legacy of the Duelist Link Evolution débarque enfin sur PC, PS4 et Xbox One. Le dernier jeu de la franchise regroupant toutes les séries sortis à ce jour, mais aussi toutes les règles qui se sont ajoutées au fil des saisons. Ainsi, les fans de la franchise ont enfin le jeu ultime sur leurs consoles, l’occasion de découvrir ce que cet opus a dans le ventre. Alors, ce Link Evolution est-il un immanquable pour les fans de la franchise ? Les nouveaux venus peuvent-ils se lancer dans l’aventure ? Réponse dans ce test.

C’est l’heure du DDDuel

Le jeu reprend donc le concept du jeu de cartes assez simplement. Les joueurs commencent la partie avec 8000 points de vie et ils doivent baisser les points de vie de leur adversaire à zéro pour gagner. Pour se faire, il devront utiliser les cartes monstres, certains monstres disposant d’effet spéciaux les rendant particulièrement intéressants, mais aussi les cartes magies et les cartes pièges. À cela s’ajoutent des cartes spéciales qui se sont additionnées au fur et à mesure des saisons, avec les cartes fusions, les cartes synchronisation ou xyz. Fort heureusement, les joueurs ne seront pas perdus puisque le jeu a la bonne idée de dévoiler ces mécaniques via des tutos simples à suivre, permettant de prendre rapidement conscience des tenants et aboutissants du jeu. Les duels de monstres s’enchainent rapidement et heureusement, car la campagne du jeu est un enchainement de duels, découpés par des dialogues et reprenant les intrigues des différentes séries. En tout, il y a six campagnes à jouer pour débloquer de l’argent, mais aussi des cartes et les différents vendeurs de cartes, qui sont nécessaires pour débloquer de nouvelles cartes. Ainsi, si vous connaissez déjà l’histoire ou si elle ne vous intéresse pas, il faudra tout de même y passer pour progresser dans le jeu et c’est assez dommage de devoir se forcer à faire des duels contre l’ordinateur plutôt que de sauter sur le mode online du jeu, permettant de disputer des duels de cartes en classé ou en simple contre d’autres joueurs.

 

L’âme des cartes

En plus de toutes ces règles, le jeu intègre aussi les invocations « liens », ainsi que deux cases supplémentaires pour placer les monstres spéciaux sur le terrain. Ces invocations liens sont une manière différente d’invoquer des monstres en sacrifiant certains monstres selon les flèches que l’on retrouve sur la carte. En tout, les joueurs auront accès à 9000 cartes, leur permettant de composer leur deck au gré de leurs envies pour se préparer aux duels à venir. Cependant, il faut noter que le jeu se révèle finalement assez léger, avec peu de contenu. Nous avons bien un mode campagne et un mode online, accompagné de défis de duelliste et d’un mode de jeu nous permettant de jouer avec un deck temporaire, mais c’est tout. Contrairement à d’autres jeux de la série, on ne retrouve pas le mode puzzle que nous pouvions avoir sur certains épisodes sortis sur Nintendo DS ou encore un mode speed duel. Il faudra se contenter de ces modes de jeu, même si le mode joueur contre joueur a de quoi donner une bonne durée de vie au titre.

Duel de monstres jusqu’à plus soif

Sur la présentation de Yu-GI-Oh Legacy of the Duelist Link Evolution, l’interface aurait gagné en lisibilité, avec un zoom sur les cartes de notre main par exemple. En effet, dans le jeu, la vue reste au-dessus et nous permet de voir d’un coup d’œil l’état du terrain. Pour ce qui est des invocations, seuls les monstres les plus emblématiques ont le droit à une petite cinématique pour les introduire, permettant de les mettre en valeur, mais qui rappelle que le jeu a été développé pour la Switch. Les graphismes ne sont pas exceptionnels et même si ce n’est pas ce que l’on attend de ce type de jeu, cela reste dommage. Il en va de même pour les musiques qui sont génériques et qui ne viennent pas marquer l’esprit.

 

En définitive, ce Link Evolution est un bon jeu bien sympathique, quoiqu’un peu léger dans son contenu. Les joueurs les plus acharnés seront ravis de retrouver un jeu regroupant toutes les cartes et toutes les règles du jeu de cartes, mais la campagne est finalement plus pénible qu’autre chose, avec l’obligation de la terminer pour pouvoir mettre la main sur toutes les cartes. Un jeu auquel on jouera finalement une fois de temps en temps, sans forcément aller plus loin.

 

Points forts

  • Le catalogue des cartes complet
  • Une difficulté bien dosée
  • Inclut toutes les règles du jeu de cartes

Points faibles

  • Peu de contenu
  • Une campagne dénuée d'intérêt
  • Une interface peu lisible
7

Good

Force tranquille de la rédaction, grand spécialiste du « ça va ? ». Sloth est le Lucky Luke de la news, il écrit plus vite que son ombre ! D’après la légende personne n’a jamais réussi à lui poser la question « ça va ? » en premier !

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Mot de passe oublié

mattis suscipit ut nunc venenatis, sed