TEST – Hidden Agenda, quel intérêt pour le Party Game ?

Présenté à l'E3 2017, Hidden Agenda se révèle enfin sur nos consoles et nos mobiles, mais adapter un film interactif en Party Game était-ce vraiment une si bonne idée ?

Le test de Hidden Agenda est réalisé à partir d’une version PS4 fournie par l’éditeur.

Hidden Agenda

Des choix, des conséquences…

Une fois de plus, Sony se retrouve avec un jeu estampillé Playlink dans sa ludothèque, l’occasion pour les joueurs de se retrouver tous ensemble pour une partie de Cluedo en Haute Définition à base de choix, de Quick Time Event et de phases d’enquêtes. Hidden Agenda est donc un titre développé par Supermassive Games, studio connu pour avoir développé Until Dawn sur PS4, qui a dû donner des sueurs froides à beaucoup de joueurs. Un studio déjà réputé donc, qui se retrouve à développer l’un des jeux du catalogue Playlink de Sony, présenté à l’E3 2017 et la Paris Games Week en mettant en avant l’aspect communautaire du titre.

Hidden Agenda propose donc aux joueurs de prendre le contrôle de Becky Marney, une policière et agent de la paix avant tout. Celle-ci se retrouve confrontée à un tueur en série, le Piégeur, pris en flagrant délit d’enlèvement et de séquestration et elle doit déjà faire un choix crucial : tirer sur le suspect et risquer la vie d’un civil innocent ou celle de son coéquipier ou bien ne rien faire et le laisser s’enfuir. C’est là-dessus qu’on comprend rapidement que les choix ont une réelle incidence sur le déroulement de l’aventure, car si le joueur décide de tirer, il pourra appréhender le tueur et grimper dans les échelons et s’il ne le fait pas, alors celui-ci s’enfuira et cinq ans plus tard, Becky restera membre de la troisième division. Ainsi, cinq années s’écoulent après ce terrible choix lorsque le tueur refait surface en continuant de piéger ses victimes et visant les policiers pour des raisons encore inconnues. Et ce n’est qu’un des nombreux choix cornéliens que le joueur devra résoudre au cours de son aventure et qui impactera la fin du jeu, car dans Hidden Agenda, vous pouvez aussi bien réussir à coincer le Piégeur qu’à vous faire piéger par celui-ci et à regretter amèrement les choix qui vous ont amenés ici.

Ainsi, les choix ont une importance capitale dans ce jeu, mais ce n’est pas la seule mécanique de gameplay. Ainsi, à certains endroits-clé, vous devrez participer à des phases d’enquête pour trouver diverses preuves, indiquées en haut à gauche et à trouver dans un tableau, faisant penser à « Où est Charlie ». Cependant, vous devrez réussir à trouver tous les indices dans le temps imparti, sinon, vous pourrez dire adieu à ceux-ci. En effet, le jeu est pensé pour être joué en soirée à plusieurs et forcément, le temps est compté pour une grande partie de vos actions, histoire que tous les joueurs avancent au même rythme. Enfin, à certains moment, il faudra remplir des phases de Quick Time Event, où le joueur devra glisser son doigt pour atteindre une cible afin de réussir cet événement. L’échec n’entraîne pas forcément la mort du personnage, mais viendra freiner sa progression, jusqu’à ce que la situation devienne plus compliquée et que ces Quick Time Event ne deviennent plus difficiles et mortels.

Un intérêt multijoueur relatif

Ce qui fait la force du titre, c’est donc l’aspect multijoueur, puisque le jeu se joue sur une application disponible sur mobile et que tous les joueurs devront télécharger pour prendre part à l’aventure. Jusqu’à six joueurs peuvent donc se retrouver pour tenter de démasquer le Piégeur, la prise de décision se prenant à l’unanimité et obligeant à argumenter ses choix afin d’avoir le dernier mot. Cependant, deux cas permettent de passer outre : soit un joueur utilise une prise de contrôle, soit un joueur est élu homme de la situation par les autres joueurs pour trancher ce genre de problème. De plus, à partie de trois joueurs, chacun se verra confié une mission secrète à accomplir au cours de la partie, ce qui apporte de la nouveauté dans les parties, mais pas de gros bouleversement. En regardant sur l’application mobile, on peut donc prendre des décisions en faisant glisser notre doigt ou trouver des indices sur les différents tableaux, mais on peut aussi accéder à quelques informations utiles, comme la biographie des personnages, le résumé des événements ou encore les répercussions de certains de nos choix. Autant d’éléments qui permettront une meilleure prise de décisions dans les moments fatidiques.

Mais ce qui fait sa force fait aussi sa faiblesse et comme nous l’avons dit, Hidden Agenda est un jeu pensé pour être joué en soirée, il n’a donc pas vocation à s’éterniser. En tout, l’aventure se boucle en deux heures trente et même s’il reste possible de rejouer pour découvrir une aventure légèrement différente et surtout pour coffrer le véritable tueur si vous veniez à échouer dans votre enquête, l’intérêt de rejouer est limité car on ne pourra pas passer outre ce sentiment de déjà-vu. Et contrairement à une partie de Cluedo, il est impossible de recommencer en ayant une nouvelle enquête à élucider, puisque dans Hidden Agenda, le coupable reste le même et le jeu a la bonté de nous laisser découvrir sa véritable identité, même en ayant échoué, ce qui ne donne pas forcément envie de retenter l’expérience.

Le jeu est séparé en trois actes, histoire de laisser le temps de prendre des pauses, mais aussi de revoir les choix cruciaux qui ont été faits par les joueurs. Un concept simple, qui permettra de passer une bonne soirée, même si l’histoire reste un peu mal développée et qu’il s’avèrera finalement que seulement quelques décisions vont vraiment permettre de découvrir le fin mot de l’histoire. Car en deux heures et demi, beaucoup d’éléments et de questions se posent, mais sans vraiment trouver de solution à la fin. Si par exemple vous voulez connaitre le fin mot de l’histoire concernant l’orphelinat dans lequel a grandi le tueur, on en apprend finalement peu et on reste sur notre faim. Au final, on pourrait penser que l’idée de faire un film interactif était une bonne idée, mais vouloir adapter la formule en un Party Game classique rend le tout confus et brouillon.

Hidden Agenda, une vrai fausse bonne idée ?

Finalement, Hidden Agenda semblait partir d’une véritable bonne idée, avec un scénario bien pensé par l’équipe de Supermassive Games : un film interactif avec lequel le joueur interagit et dont le déroulement dépend entièrement de lui. Mais vouloir adapter la formule au Party Game semble avoir poussé l’équipe à faire des choix et à laisser tomber certaines idées, ce qui peut être dommage, car on peut rester sur notre fin. Pensé comme un Cluedo, mais sans pour autant offrir la même rejouabilité, le titre permettra certainement de passer un bon moment entre amateurs de séries policières et de jeux d’enquêtes. Cependant, on peut saluer l’idée de Supermassive Games de se lancer en territoire inconnue pour tenter de nouvelles expériences. On sait désormais ce qui peut marcher dans ce type de jeu et ce qu’il ne faut pas faire, histoire d’avoir d’autres tentatives qui pourraient émerger en prenant en compte ce jeu et en adaptant la formule pour l’améliorer et avoir des jeux qui donneront envie d’y rejouer encore et encore.

Niveau graphismes, le jeu est très beau, on retrouve le travail des développeurs d’Until Dawn et la Motion Capture est très réussie. On en vient même à reconnaitre certains acteurs que l’on aurait vu dans des séries. De plus, les environnements sont lugubres comme dans un film noir et on finit par se sentir oppressé dans des décors qui n’inspirent pas confiance et où une menace pesante nous suit constamment. Pour ce qui est de la bande-son, aucun thème marquant ne se dégage et on parcourt le jeu sans faire attention à la musique, ce qui nous laisse la liberté de nous concentrer sur l’histoire et les choix à faire. L’histoire en elle-même est intrigante et fascinante, même si on sent que certains passages manquent à l’appel pour ceux qui voudraient découvrir le fin mot de l’histoire concernant le mobile du tueur par exemple. Niveau doublage, le jeu est doublé en version française, ce qui permet de suivre l’histoire tout en consultant son mobile pour relire les biographies des personnages avant de se retrouver face à un choix à faire.

En fin de compte, Hidden Agenda est un jeu qui propose une aventure à partager à plusieurs, ce qui est tout à fait louable alors que les jeux multijoueur ne jurent plus que par Internet. Cependant, quelques maladresses sont commises, mais cela permet justement de dégager le chemin pour de nouvelles tentatives qui devraient permettre au genre de se développer. Pas un jeu qui marquera les esprits, mais qui marque peut-être l’arrivée d’une nouvelle façon de jouer ensemble.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Points forts

  • Une enquête intrigante qui poussera les joueurs à aller jusqu'au bout
  • Les graphismes, qui montrent une vrai maîtrise des développeurs
  • L'idée d'intégrer plusieurs joueurs aux décisions...

Points faibles

  • Une enquête beaucoup trop courte
  • Les phases d'enquêtes
  • Quel intérêt de jouer à plusieurs
6.2

Fair

Gameplay - 6
Durée de vie - 4
Histoire - 8
Graphismes - 9
Bande-son - 4

Force tranquille de la rédaction, grand spécialiste du « ça va ? ». Sloth est le Lucky Luke de la news, il écrit plus vite que son ombre !

D’après la légende personne n’a jamais réussi à lui poser la question « ça va ? » en premier !

Mot de passe oublié

d50dd8593701591ce4e0afd19eae8498>>>>>