TEST – Knowledge is Power Generations : le retour gagnant

Knowledge is Power Generations est donc le second épisode de la série apparu dans le programme PlayLink l’an dernier. Et c’est une bonne surprise pour cette fin d’année.

TEST – Knowledge Is Power Generations

Développeur : Wish Studios
Éditeur : Sony
Genre : Party-Game
Date de sortie initiale : 14 novembre 2018
Support : PS4 via PlayLink
Version pour le test : Code PS4 fourni par l’éditeur

 

Knowledge is Power Generations marque le retour d’un jeu qui ne nous avait guère convaincu lors du premier épisode, test disponible ici. Nous décrions un Buzz mal fignolé et il ne nous avait pas emballé mais le titre paru le 14 novembre dernier dans le programme PlayLink gomme des défauts de son prédécesseur. Revenons donc sur notre expérience de jeu qui se base sur des sessions de jeu bien plus amusantes.

Une thématique générale bien menée

Knowledge is Power Generations reprend à peu près les mêmes mécaniques du premier épisode. Cela dit, il évite deux pièges, celui de s’enfermer dans un thème et celui de s’égarer. En gardant le cap des « générations », il parvient à maintenir un intérêt constant des différents joueurs. En effet, nous restons dans le contexte des décennies en choisissant comme thèmes les années 80, les années 90, les années 2000 ou les années 2010. Puis, les questions restent dans la même culture pop, celle de la musique, du cinéma ou des séries. Il n’est plus question de devoir choisir des thèmes aléatoires qui sortent de n’importe où tels que la Jamaïque ou les records de rapidité. Certes, on ne connaît pas forcément les réponses (et tant mieux) mais on reste accrochés bien plus souvent au jeu grâce aux différentes questions.

knowledge is power generations

En cela, Knowledge is Power Generations signe une grande progression et cela se ressent réellement sur notre expérience de jeu, que ce soit en binôme ou à trois et quatre joueurs. L’ambiance s’avère plus relâchée, plus festive simplement.

Des mécaniques de jeu similaires

Si on change l’habillage de Knowledge Is Power Generations avec des thématiques liées aux décennies, le concept et les mécaniques se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Certains pourront râler contre ce prix d’environ 20 euros affiché sur le PS Store tant le terme d’extension ou DLC lui convient à merveille. Outre les questions, ce sont simplement des bonus supplémentaires qui intègrent le titre. Certes, les joueurs bénéficieront de personnages et défis tactiles inédits mais cela ne justifie pas un prix aussi élevé, surtout quand on pense que le premier épisode est proposé gratuitement aux abonnés PS Plus depuis quelques mois. Pour le coup, le souffle de la nouveauté ne se fait pas forcément ressentir malgré des thématiques bien mieux choisies.

Parmi les nouveautés, on retrouve donc de nouveaux bonus en compagnie des anciens. En plus des habituels Blop, Bombardifier, Bug et Gel, on peut saboter l’écran smartphone de ses adversaires avec les fermetures éclair, l’enfer du disco, les lettres en folie et le serrurier. L’objectif est encore de faire perdre du temps à autrui et de gêner sa recherche de la bonne réponse. Sachant que ceux qui ont répondu le plus rapidement sont récompensés au score, cela peut s’avérer très utile et amusant. Quoiqu’il en soit, les animations et bonus restent plutôt agréables et tout autant embêtants à s’en défaire. Par exemple, la fermeture éclair cache toutes les réponses et il est nécessaire de dézipper pour entrevoir les mots proposés. Malheureusement, si on ne tombe pas rapidement sur la bonne réponse, l’adversaire peut clairement prendre l’avantage.

Les différents pouvoirs s’accordent bien avec le rythme du jeu et les possibilités sont encore nombreuses selon les tours, l’adversaire et le pouvoir choisis. Pour le coup, la découverte de Knowledge is Power Generations fut bien plus agréable que celle du premier titre. Il va sans dire que cela résulte des pouvoirs ajoutés ainsi que des meilleures thématiques. De bons choix ont été réalisés.

D’ailleurs on apprécie aussi les différents modes de jeu et la possibilité de choisir les pouvoirs dans les paramètres du jeu. Si l’on veut écourter une session, on peut choisir une partie rapide. À côté de cela, il est possible de se lancer uniquement dans les défis, sans questions. Ces derniers renvoient à des mécaniques différentes qui rythment habituellement les sessions de jeu et coupent les questionnaires. Il est question de relier un acteur avec le film dans lequel il a joué, ou un musicien avec un album. Le mini-jeu était plutôt agréable à parcourir. Au contraire, il est aussi possible de ne faire que du quiz, de quoi personnaliser les parties selon les soirées et les goûts de chacun.

Enfin, la belle surprise provient de quiz disponibles au sein même de l’application PlayLink avec des « quiz du jour » et d’autres, de quoi se lancer aussi tout seul dans une session de questions-réponses. Il n’est pas bête d’avoir pensé à ce petit contenu solo.

Knowledge is Power Generations a amélioré la recette de la série en remplaçant les mauvais ingrédients par de bien meilleurs. De nouveaux bonus pour compléter les mécaniques de quiz et surtout des thématiques plus générales et mieux choisies. Plus efficace et plus amusant que son prédécesseur, le titre de Wish Studios relance la série sur de bons rails. Une bonne pioche dans le catalogue PlayLink de Sony.

Points forts

  • Les thèmes bien mieux maîtrisés
  • Les nouveaux bonus bien pensés
  • Interface double écran inspirée
  • Mécaniques générales plus prenantes
  • Quiz en solo avec l'application

Points faibles

  • Les sessions restent courtes
  • Un final qui garde son caractère frustrant
  • Conviendrait en extension (à un prix moins onéreux)
7.5

Good

Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

mattis Donec tempus non Lorem pulvinar dictum