[Preview] PC Building Simulator – Ma petite entreprise ne connaît pas la crise

PC Building Simulator

Les jeux de simulation sont légion actuellement et la réparation et le montage de PC ne dérogent pas à la règle. PC Building Simulator entre dans la catégorie des « simulator » lui aussi et par la grande porte.

Support de test : PC.
Version du jeu (preview) fournie par l’éditeur.
Développeur / Éditeur : Claudiu Kiss / The Irregular Corporation

Avant toute chose, PC Building Simulator est encore en développement et nous vous présentons aujourd’hui une version non définitive. Certes déjà prometteuse, mais encore perfectible, le titre de l’éditeur The Irregular Corporation a su se démarquer de la plupart des « simulator » présents sur le marché. Disponible depuis courant mars, ce dernier vous permet de plonger dans le monde des réparateurs et monteurs de PC. Pour vous lancer pleinement dans l’aventure, les développeurs du studio Claudiu Kiss proposent un mode « Carrière » qui vous permet de reprendre la boutique de votre Oncle Tim. Ce dernier vous laisse avec un déficit de 15$ que vous allez pouvoir renflouer assez rapidement. En effet, dès la reprise de votre petite société, vous recevrez des mails de clients vous demandant de réparer ou monter des ordinateurs de A à Z. Votre première « mission » est la suppression de virus présents sur le PC d’un de vos clients.

PC Building Simulator

Vous l’aurez compris, la structure du jeu est toujours la même : vous vérifiez vos mails tous les matins pour accepter vos différentes missions et les réalisez en un, deux, ou trois jours, selon les pièces que vous devez commander. Au programme, des virus à effacer, des disques dur à remplacer, ou encore modifier la configuration d’un PC complet. Plutôt varié au premiers abord, PC Building Simulator vous laisse évoluer dans un monde où vous n’avez pas nécessairement besoin d’avoir de connaissances approfondies. De plus, un système de leveling et d’achat de matériels au fur et à mesure de votre évolution vous facilitera le démontage/remontage des PC de vos clients. Il vous faudra également mesurer vos dépenses, afin de payer vos factures chaque mois. En effet, vous louez votre local et devez anticiper le paiement de votre boutique. Cependant, pas de panique, votre banque semble très cool en vous octroyant une autorisation de découvert de 1000$. Largement assez pour voir venir et vous éviter de rester dans le rouge trop longtemps. Les connaisseurs ne seront pas dépaysés avec un éventail relativement large de marques comme Nvidia, Gigabyte ou encore MSI.

Dans la peau d’un réparateur de PC !

PC Building Simulator porte bien son nom et vous plonge vraiment les mains dans les ordinateurs. Vous allez devoir remplacer des pièces, augmenter la capacité de certains PC ou encore nettoyer l’environnement de vos clients. Pour ce faire, vous allez devoir effectuer les branchements et démarrer vous-même le PC, quand ce dernier voudra bien se lancer. Et oui, il n’est pas rare de devoir comprendre le pourquoi du comment quand ce dernier ne souhaite pas se lancer. A vous de modifier/changer la pièce défectueuse pour pouvoir enfin lancer le programme et répondre à la demande de votre client. Inutile cependant de prendre peur, le titre est vraiment très accessible voire trop par moment, et n’importe qui arrivera à monter/démonter un PC sur PC Building Simulator.

PC Building Simulator

L’ambiance est par contre le plus gros défaut de cette preview. Votre bureau est un peu vide et la musique, au nombre de quatre morceaux, est vite oubliée. A l’heure où nous écrivons cette preview, le français est accessible et la traduction est de bonne facture. Une vraie évolution, car au lancement, cette traduction était quelque peu bancale. De quoi se satisfaire du travail des développeurs !

PC Building Simulator

PC Building Simulator est un titre rempli d’idées prometteuses qui ne demandent qu’à être explorées. Encore en développement à l’heure actuelle, il est clair que la pari des développeurs est déjà une réussite tant le titre semble sympathique et prenant. Le manque de contenu pour le moment n’est pas insurmontable et l’ambiance est un détail si l’on prend en compte l’ensemble du jeu. Au prix de 19€99, c’est encore un poil cher par rapport au produit proposé. Mais il faut espérer que ce tarif sera justifiable à la fin de son développement, qui ne devrait plus vraiment tarder maintenant. On ne peut que vous conseiller de suivre ce petit jeu !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

porta. at id, elit. Phasellus nunc facilisis mattis consequat. elit.