TEST – Blood and Truth, comme un sentiment de déjà-vu

Blood and Truth propose aux joueurs de prendre part à des fusillades d'anthologie dans un trhiller d'action en réalité virtuelle.

Le test de Blood and Truth est réalisé à partir d’une version PS4 fournie par l’éditeur.

Développeur : London Studio
Éditeur : Sony Interactive Entertainment
Genre : FPS, VR
Support : PS4
Date de sortie : 28 mai 2019

Blood and Truth

Un jeu VR proposant aux joueurs des fusillades dynamiques et un scénario de film d’action, voilà comment on pourrait résumer Blood and Truth. L’idée de base a de quoi intriguer les joueurs, surtout qu’il s’agit d’un jeu VR exclusif à la console de Sony et donc, à son casque de réalité virtuelle, qui est loin d’être le plus optimisé, mais reste à ce jour le plus accessible pour le plus grand nombre. Cependant, entre son annonce et sa sortie, d’autres jeux de tir en VR ont vu le jour, tels que Firewall Zero Hour ou encore Bravo Team. Ainsi, c’est davantage par son scénario que le titre devra se démarquer, tout en proposant des fusillades assez fun pour marquer les joueurs. Alors, Blood and Truth vaut-il le coût ? Une suite est-elle vraiment nécessaire ? Réponse dans ce test.

Blood and Truth

La subtilité du fusil à pompe, la grâce du lance-grenade

Le gameplay de Blood and Truth est finalement assez classique pour un jeu de tir et offre une expérience proche de l’arcade. Le joueur avance en pressant une touche à certains endroits prédéfinis et de là, l’objectif sera de descendre les ennemis qui arrivent pour nous empêcher d’avancer. Pour cela, tout un arsenal d’armes s’offre à nous : un pistolet, une mitraillette, un fusil à pompe, un fusil à canon scié. Cependant, le jeu nous offre la possibilité de nous prendre pour un héros de film d’action en nous laissant la possibilité de prendre une deuxième arme en même temps, avec certaines combinaisons, comme le canon scié/mitraillette, permettant de faire le ménage rapidement lors des scènes de course-poursuite. Le gameplay est assez fun à jouer et on s’amuse à descendre tous les méchants qui passent dans notre viseur, même si par moment, certaines fusillades sont molles et se résument simplement à un rail shooter classique, dans lequel il sera nécessaire de recharger en prenant les cartouches avec notre main libre, puis en l’amenant à l’arme. Car en plus d’un jeu de tir classique, London Studio a voulu rendre l’immersion dans leur titre plus important en simplifiant le plus possible les interactions pour que le joueurs jouent simplement avec les gâchettes des manettes de détection de mouvement pour effectuer certaines actions, comme grimper à une corde, s’infiltrer dans un conduit ou encore recharger ou changer d’arme.

Blood and Truth

L’idée de mettre le plus possible l’accent sur la détection de mouvement pour renforcer l’immersion est une bonne idée et donner toujours l’impression d’être au cœur de l’action. De ce côté-là, London Studio a fait du bon boulot, même si la visée des armes laisse un peu à désirer et risque d’en perturber plus d’un au départ. A côté des fusillades, on retrouve aussi la possibilité d’améliorer ses armes avec des accessoires pour les différentes armes à débloquer en échange de points récupérés dans les missions. En revanche, la personnalisation de nos armes ne va pas bien loin, offrant entre deux et trois accessoires par arme, pas réellement importants, puisque vous pourrez faire tout le jeu en ramassant différentes armes au cours des missions. Certains passages vous demanderont aussi de réfléchir quelques instants, comme pour crocheter une porte ou désactiver une porte, avec un attirail spécifique. Cependant, ces passages viennent parfois casser le rythme, ce qui est assez étrange dans un jeu d’action où tout doit aller vite.

Un Marks et ça repart

Pour ce qui est du scénario, celui-ci est bien un scénario de film d’action, mais un scénario bourré de clichés. On incarne Ryan Marks, un soldat, dont la famille s’occupe d’affaires plus ou moins légales. A la mort de son père, Ryan rentre à Londres pour l’enterrement et c’est à ce moment là qu’un ennemi de la famille décide de reprendre les affaires de la famille Marks. Cependant, les membres de la famille ne l’entendent pas de cette oreille et encore moins Ryan, qui va profiter de son entrainement de soldat pour faire le ménage afin d’atteindre celui qui a voulu mettre les Marks à terre. Le scénario de vengeance est donc assez classique, avec des retournements de situation qui sont tout autant classiques et que les joueurs pourront aisément deviner. On arrive rapidement à entrevoir qui va vivre, qui va mourir et surtout on arrive facilement à prédire quel personnage trahira qui.

Blood and Truth

Sans être surprenant, le scénario de Truth and Blood nous donne simplement l’occasion de participer à des fusillades qui resteront dans les mémoires de certains joueurs, comme celle de la boîte de nuit ou encore la course-poursuite au cours de laquelle un hélicoptère tente de nous faire la peau. Ce n’est pas par son scénario que le titre va donc briller, sans compter que beaucoup de questions restent en suspens et sous-entendent clairement une suite, avec des méchants déjà clairement identifiés et des alliés qui se retourneront sûrement contre nous dans un avenir proche. Pour ce qui est des personnages, ceux-ci sont aussi des clichés sur pattes, avec un policier qui accepte un peu trop facilement de faire équipe avec un malfrat ou encore les frères Marks qui donnent l’impression d’être deux ados débiles se croyant au-dessus de tout, ce qui n’aide pas à s’attacher à eux.

Blood and Truth

La vengeance est un plat avec beaucoup de plomb

A côté de son scénario, le jeu brille incontestablement par les graphismes du titre. Pour un jeu VR, les décors et les personnages sont plutôt bien travaillés et certains passages nous permettent de profiter de la ville de Londres en VR vu du ciel, ce qui est un spectacle plutôt impressionnant. Pour l’animation des personnages, on peut aussi saluer la performance de London Studio, car les jeux VR ont toujours eu du mal avec les animations.

Blood and Truth

Concernant l’ambiance sonore du titre, on se retrouve finalement avec un jeu d’action assez lambda et la bande-son l’est tout autant, avec quelques musiques pour accompagner les fusillades qui se répètent et ne marquent pas vraiment l’esprit du joueur. Dans tous les cas, les joueurs qui voudront découvrir l’expérience pourront profiter du jeu pendant 4 à 5 heures environ. Il n’y a pas de réel intérêt à rejouer au titre et même les courses contre-la-montre n’arrive pas à relancer l’intérêt pour le joueur.

Blood and Truth

En définitive, Blood and Truth est un jeu plutôt moyen mais qui reste une expérience agréable. Le scénario n’arrivera pas à nous surprendre et pour cause, celui-ci est usé jusqu’à la moelle. En l’absence de réel intérêt à rejouer au titre, les joueurs pourront terminer l’aventure en 4 à 5 heures environs, avant de passer à autre chose. Cependant, l’immersion ressentie est vraiment prenante en jouant avec les manettes de détection de mouvement, dans un jeu avec des graphismes travaillés, ce qui est un excellent point à mettre en avant.

 

Points forts

  • Les fusillades sont amusantes à jouer
  • L'immersion dans l'expérience

Points faibles

  • Scénario cliché au possible
  • Pas de réelle rejouabilité
6

Fair

Force tranquille de la rédaction, grand spécialiste du « ça va ? ». Sloth est le Lucky Luke de la news, il écrit plus vite que son ombre !D’après la légende personne n’a jamais réussi à lui poser la question « ça va ? » en premier !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

amet, diam id Praesent ultricies felis elit. dictum consectetur dolor. massa id