TEST – FIFA 20 : VOLTA, le bitume avec une plume

FIFA 20 revient une nouvelle fois en position de leader et favori. Le mode Volta et ses quelques nouveautés valent-elles le coup de s’y replonger sans aucun doute ? Parlons-en.

Développeur : EA Sports
Éditeur : Electronic Arts
Genre : Football
Prix : 69,99€
Version pour le test : PlayStation 4
Date de sortie : 27 septembre 2019

FIFA 20 a l’ambition de marquer le renouveau d’une franchise qui se répète d’année en année du côté d’Electronic Arts. Si la machine marketing parvient à maintenir un cap démentiel, force est de constater que le titre fait preuve de difficultés à renouveler et bonifier son expérience de jeu. Au contraire, la communauté est divisée et s’impatiente à ne goûter qu’à une mise à jour des effectifs, un problème que toutes les licences de sports connaissent (NBA 2K20 et PES 2020 ne diront pas le contraire). Et si on est si exigeant envers la simulation sportive d’EA Sports, c’est qu’elle est leader incontesté d’un domaine qui déchaîne les passions. Cette année, il ne faudra pas attendre des grandes nouveautés sur le mode Carrière ou les modes en Ligne. Le salut de FIFA 20 vient plutôt de son mode VOLTA. Avouons-le simplement, nous retrouvons presque un second jeu qui se rapproche d’un FIFA Street tant apprécié par les fans.

VOLTA, le bitume avec une plume

On le savait avant de lancer le jeu, la grande attraction de FIFA 20 est son mode VOLTA. L’an dernier, on clôturait un mode Histoire en trois actes, un scénario dont l’intérêt s’effondrait d’année en année, les modes en ligne occupant une grande part dans les sessions des joueurs en solo.

Pour le coup, EA a fait du bon boulot. Une nouvelle fois, l’immersion est au rendez-vous. Les cinématiques qui s’enchaînent divinement bien avec les sessions de jeu, on se croirait dans un film, ou mieux on se croit directement acteur des séquences qui nous sont proposées. Et c’est bien là l’objectif, être le héros ou l’héroïne d’une histoire autour du football de rue.

Comme je vous le précisais plus haut, ce mode VOLTA de FIFA 20, c’est clairement un hommage à FIFA Street. Au lieu d’en faire un jeu à part, Electronic Arts y a consacré un mode de jeu et tout un scénario. Votre quête, participer et gagner les championnats du monde de la catégorie. Après quelques matchs et des tutoriels pour apprendre à jouer, rien ne peut vous arrêter. Honnêtement, VOLTA est clairement intéressant et devrait captiver les joueurs pendant des dizaines et des dizaines d’heures de jeu.

Simples matchs, tournées, entraînements, matchs en ligne, personnalisation du personnage, composition et gestion de notre équipe, tous les ingrédients sont réunis pour que l’expérience soit optimale. L’ambiance est aussi au rendez-vous sur le terrain, on entend la voix du speaker, les cris et les voix des joueurs sur le terrain, les ralentis montrant à nouveau les actions. Certes, tout n’est pas parfait malgré le spectacle, le show, les dribbles, la fluidité des mécaniques mais les sensations se font ressentir. 

Bilan incontestable sur ce mode VOLTA, le pari est réussi. Il représente clairement une plus-value sur notre expérience de jeu qui manquait de grain de folie depuis quelques éditions. On déplore par contre quelques comportements de l’IA à revoir, notamment sur les réflexes et passoires lorsqu’un coéquipier est en position de GK. Lorsque le score n’est pas en notre faveur, cela aura pour défaut de nous faire accumuler de la frustration.

Mais avec un tel contenu et de telles options de jeu, on ne se plaindra pas. Matchs à 3 vs 3, 4 vs 4, 5 vs 5, les stratégies diffèrent, les terrains grandissent, le jeu évolue et c’est clairement agréable manette en mains. Le fait de pouvoir recruter un joueur d’une équipe qu’on a battu est aussi une possibilité inspirée. Cela nous permet de « farmer » et de parfaire notre talent et nos techniques tout en renforçant notre effectif. Puis, quel plaisir de pouvoir personnaliser tous les joueurs de notre équipe, de la tête au pied !

Avant de nous attarder sur le reste du contenu, on reste grandement satisfait de ce qu’offre le mode VOLTA, la principale nouveauté de FIFA 20. Même si tout n’est pas au poil techniquement et que l’IA est encore à travailler, on ressort de ce FIFA Street avec de très bonnes sensations et l’envie d’y retourner. Bien joué EA Sports, c’est dans le jeu !

 

Classique et mécaniques

On retrouve un mode Carrière somme toute classique dans les modes de jeu de FIFA 20. On nous propose ainsi de choisir un avatar, une équipe, une coupe en amical et c’est parti pour une « nouvelle saison ». Les mécaniques se répètent tant tout présente un air de déjà-vu. La nouveauté mise en avant cette année du côté de la Carrière était le travail d’Electronic Arts sur les interactions avec le Coach.

Nous devons désormais confronter la presse par le biais des conférences de presse d’avant-match et celles d’après match. Des réactions à chaud suite à votre résultat au cours desquelles vous devrez répondre à l’actualité, aux performances de vos joueurs et vos objectifs. Attention aux détails à soigner. Par exemple, après un 2-2, le journaliste prétendait que le match nul ne comprenait aucun but encaissé, je me suis amusé à louer la qualité des défenses lors du match. Quel impact ? Un émoticône qui devient vert indiquant que l’équipe est contente de vos propos. Cela semble plutôt anodin.

Excepté cela, on retrouve les mêmes options qui rythment votre session de jeu. C’est plutôt complet mais si vous vous y déjà consacrés lors de FIFA 19 (ou FIFA 18), vous sentirez peut-être une redondance dans les tâches à réaliser. Ainsi, comme d’habitude, vous pourrez améliorer vos joueurs en les « inscrivant » à des séances d’entraînement. Si vous souhaitez des supers résultats et du progrès dans leurs statistiques, faites-les vous-même. Si vous ne souhaitez pas y perdre du temps, vous les programmez puis vous les simulez. Les joueurs progresseront mais progresseront moins vite.

A vous ensuite de déterminer votre stratégie dans le mode Carrière. Soit vous cherchez les jeunes talents afin de les faire progresser (notre article sur les meilleurs cracks est à retrouver ici), soit vous achetez des stars, soit vous faites un mix des deux. Quoiqu’il en soit, le quotidien sera le même que l’année dernière en dehors des conférences de presse. Une période de mercato agitée, des joueurs qui vous demandent de leur faire confiance, des négociations en direct avec les équipes du monde entier (la modélisation de certains coachs est top !), des recruteurs à envoyer partout et des matchs à enchaîner.

Sur le terrain, on retrouve les mêmes sensations que les précédents opus. Ne cherchez pas à construire longuement dans FIFA 20, vous risqueriez de perdre le ballon. Puis, le jeu n’est pas orienté pour que vous le fassiez, il s’assume arcade dans ses mécaniques. Cela implique un jeu direct la plupart du temps, une défense à manier intelligemment et des gestes offensifs à maîtriser. Cela va très vite dans un sens comme dans l’autre et les scores fleuves peuvent se succéder. Néanmoins, il serait malhonnête d’omettre que le jeu s’appuie aussi beaucoup sur les capacités des joueurs. Chacun a un ou plusieurs talents et vous permettent de réaliser de belles choses. Au contraire, il ne faudra pas tenter certaines actions avec un joueur à la statistique médiocre, il ne répondra pas à vos attentes. Et en cela, le jeu se veut un minimum pointilleux.

Difficile de recommander le mode Carrière à un joueur s’y étant engagé des dizaines et des dizaines d’heures l’an dernier, sauf si c’est vraiment votre came ! Et pour un nouveau venu, il y trouvera probablement son compte, des mécaniques complètes au niveau du management (même si des progrès restent à réaliser), et un rythme dense lors d’une session de jeu. Il satisfera donc les joueurs qui en sont friands et qui se l’approprient.

 

Points forts

  • Un mode Histoire soigneusement réalisé
  • Une immersion réussie
  • Il nous manquait FIFA Street
  • La personnalisation de notre équipe

Points faibles

  • Une IA à travailler
  • Des mécaniques à parfaire
  • Un mode Carrière qui manque de nouveautés
7.5

Good

Expérience de jeu VOLTA - 8
Le mode Carrière - 7
Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !

Mot de passe oublié

id, efficitur. sit dapibus Nullam commodo