TEST – Final Fantasy VIII Remastered, une saine émulation

Le retour de l’enfant terrible

Final Fantasy VIII Remastered

Développeur : Squaresoft
Éditeur : Square Enix
Genre : RPG
Supports  : PS4, Switch, Xbox One, PC
Support de test : PS4 (version fournie par l’éditeur)
Date de sortie (Prix) : 3 septembre 2019 (19,99 €)

linao ff viii

Deux ans après l’immense succès de FF VII, Squaresoft sortait son Final Fantasy VIII. Seulement, l’accueil de celui-ci fût en son temps beaucoup plus partagé notamment à cause de son système de combat certes novateur mais déroutant et de son scénario jugé trop fleur bleue. C’est sans doute pour ça, qu’au milieu des remasters à la pelle de FF X, du remake annoncé de FF VII, qui a de toute façon déjà eu le droit à un univers étendu conséquent, ce Final Fantasy VIII Remastered se sera fait longtemps désiré. Comme boudé par son développeur renommé depuis Square Enix. Aujourd’hui, il est enfin là et dans les quelques lignes qui vont suivre vous trouverez mon avis sur cette réédition.

Une madeleine de Proust

Sur le fond du jeu, je ne m’étendrai pas trop mais en voici une synthèse rapide. Final Fantasy VIII est sur le principe un RPG tout ce qu’il y a de plus classique. Des combats, de la progression d’XP, des combinaisons de magie pour devenir plus puissants.

Final Fantasy VIII est sur le principe, un Final Fantasy tout ce qu’il y a de plus classique. Des G-Forces, des chocobos, un monde fantasy, Cid, Wedge et Biggs, des limits break.

Pour autant le système de combat se voulait novateur. Le principal changement se portait sur la magie. Fini les points de mana pour claquer des sorts, ici on les volait directement à l’ennemi soit pour les stocker, soit pour les lancer immédiatement. En associant les sorts stockés à nos stats, on les boostait de manière significative au fur et à mesure que notre besace de magie se remplissait. Alors oui. Dans son ensemble, le système était assez complexe, notamment parce que le menu était une usine à gaz, mais il devenait accrocheur une fois maitrisé.

Le jeu bénéficiait également d’un scénario prenant et de personnages attachants. Oui l’intrigue reposait sur la romance entre le taciturne Squall et la pétillante Linoa mais les thèmes abordés au long du jeu n’en demeurent pas moins variés. La bande son signée Nobuo Uematsu était également une réussite (ah la musique de la caverne dès les premières minutes de jeu).

Vous l’avez compris, je fais partie des fans de Final Fantasy VIII et ce qui faisait la force du jeu n’a pas disparu pour ce remaster promettant forcement une expérience inoubliable.

A minima…

Parlons-en justement de ce remaster. Dès les premières secondes de jeu, un premier constat s’impose, l’aventure se fera en 4/3. On se retrouve donc avec deux grandes bandes noires de part et d’autre de l’écran. Il n’y a donc pas eu d’upscaling en 16/9, pas même d’incrustation d’artworks sur les côtés pour combler le vide.

Visuellement, un autre point est rapidement à constater avec la mythique scène d’intro du jeu, les cinématiques n’ont pas été refaites pour ce Final Fantasy VIII Remastered. De ce coté-là aussi, l’expérience sera similaire à l’original. Tout comme pour les musiques qui n’ont pas bénéficié de la moindre réorchestration, ce qui aurait été un indéniable plus.

Il faut attendre donc la première scène avec le moteur du jeu pour commencer à découvrir les « nouveautés ». La modélisation des personnages en 3D, des ennemis et des environnements pendant les combats a été refaite et elle rend vraiment bien. Le seul problème, c’est que tout le reste n’a pas été retouché. On se retrouve donc avec des personnages 3D bien modélisés sur des décors avec des graphismes de PSX donnant parfois une sensation de flou en arrière plan. C’est d’autant plus cocasse quand un écran montre des protagonistes en 3D et d’autres en 2D. Jugez par vous même.

Les autres apports de Final Fantasy VIII Remastered tiennent dans les bonus qui peuvent être activés à tout moment et qui faciliteront grandement l’aventure. On peut tout d’abord accélérer la cadence du jeu au triple de sa vitesse initiale, sans que cela ait un impact sur les musiques ou sur les différents comptes à rebours du jeu. Très pratique pour les séances de farming. C’est une bonne idée que j’avais déjà souligné pour un autre remaster de J-RPG, celui de Trails of Cold Steel II (allez lire le test d’ailleurs !)

Pour les combats ardus, une option permet de nous rendre quasiment invincible. Ce bonus remet en permanence notre vie au max, remplit la jauge d’ATB instantanément et donne constamment la possibilité d’utiliser les limits break. Avec tout ça, impossible de passer à l’as.

Un dernier bonus supprime tous les combats aléatoires pour pouvoir parcourir les zones l’esprit tranquille. Les joueurs PC ont en bonus tout plein d’items à foison.

final fantasy viii

Ces options que l’on peut activer ou désactiver à volonté pendant la partie donnent l’opportunité à ceux qui ne veulent que refaire un tour rapide de ce FF VIII de pouvoir le faire. Les débutants eux pourront se simplifier la tâche dans les moments un peu tendus.

 

Vous l’aurez compris, hormis la remodélisation des personnages en 3D, Final Fantasy VIII Remastered tient plus de l’émulation que d’un réel remaster. C’est clairement dommage. Pour autant, découvrir ou redécouvrir un grand jeu est toujours un bonheur et cette occasion donnée à ceux qui ne pouvaient plus le faire est clairement une bonne chose. Après tout ce temps où FF VIII a été laissé au fond d’un placard de chez Square, ne boudons pas notre plaisir.

Pour rester connecté à l’actualité du JV made in Try aGame, suivez-nous sur nos réseaux sociaux Twitter,Facebook ou encore Instagram. Notre compte curateur steam est aussi la solution pour vous guider dans vos choix de jeu sur la célèbre plateforme de Valve.

0 0 voter
Évaluation de l'article

Points forts

  • Un jeu qui reste toujours épique
  • De bonus pour vivre l'aventure à son rythme
  • La refonte des modélisation 3D réussie
  • Un prix raisonnable

Points faibles

  • Le 4/3 et ses bandes noires sur les côtés
  • Les décors inchangés jurent avec la refonte de la 3D
  • Les cinématiques et musiques non retouchées
7.5

Good

Final Fantasy VIII - 9
Final Fantasy VIII Remastered - 6
Ma devise : "Raler, c'est utile uniquement si tu en profites pour apporter une solution... sinon ça reste juste un plaisir".
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

commodo quis, suscipit vulputate, dictum velit,