TEST – Football Manager 2019 : le retour du maître du coaching

SEGA et Sports Interactive reviennent comme chaque année avec un jeu de gestion footballistique, Football Manager 2019. Des nouveautés sont-elles au rendez-vous ou s’agit-il d’une simple mise à jour des effectifs ? Tentons de discerner le vrai du faux dans notre test du jeu.

TEST – Football Manager 2019

 

Développeur : Sports Interactive
Éditeur : SEGA
Genre : Gestion et Football
Date de sortie initiale : 2 novembre 2018
Support : PC
Version pour le test : Code PC fourni par l’éditeur

 

Football Manager 2019 marque le retour d’une licence phare pour tous les amoureux du ballon rond. Si Electronic Arts domine aisément le secteur de la simulation de football avec FIFA 19 malgré les qualités incontestables de PES 2019, la licence FM a enterré année après année la concurrence. Guy Roux Manager, Roger Lemerre 2001, LFP Manager, tous n’ont pas fait long feu et n’ont rien pu faire contre le savoir-faire de Sports Interactive avec l’Entraîneur (Championship Manager chez nos anglophones) puis Football Manager. Plus d’un million de copies s’écoule sur l’année depuis une demie-dizaine d’années et il faut dire que c’est amplement mérité au vu du contenu dantesque et des mécaniques maîtrisées par le studio anglais. Néanmoins, les craintes auprès de la communauté reviennent chaque année sur l’intérêt de rempiler pour ce qui reste parfois une simple mise à jour des effectifs. Pour Football Manager 2019, il n’existe pas trop d’inquiétude. S’il ne révolutionne pas la licence, il parvient à apporter sa pierre à l’édifice avec quelques nouvelles fonctionnalités notables. Revenons donc, en quelques lignes, sur un épisode qui engloutira nos heures de sommeil.

Changement majeur, l’interface

Sports Interactive revient avec de meilleures intentions pour Football Manager 2019. La première chose qui nous frappe tel un pétard de Schweini, c’est bien sa transformation visuelle. Il faut dire que malgré certains ajouts dans les précédents opus, nous conservions cette impression de déjà-vu. Pour gommer ce ressenti soudain, les développeurs ont insisté sur sa charte graphique. Les menus gardent certaines bases mais l’interface se montre bien plus colorée qu’auparavant. Autant l’avouer, cela fait du bien à la licence, pas forcément un bien fou, mais cela reste un changement notable. Comme si ce petit détail redonnait un peu de vie à votre PC. Comparons en quelques screenshots les deux derniers jeux FM afin d’illustrer cette évolution.

A gauche la version FM18, à droite la version Football Manager 2019. Voyez comme l’interface gagne en couleurs.

Ce n’est pas qu’un changement de couleurs, certains éléments sont bien mieux disposés. Évoquons simplement les briefings d’avant-match (image 1 et 2 ci-dessous). Lorsque l’on organise une réunion avec les joueurs avant la rencontre, nous sommes à nouveau invité à leur annoncer la tactique du jour et nos attentes, une tâche que l’on peut déléguer à l’adjoint. Si vous avez l’habitude de vous en charger, vous devriez apprécier les modifications visuelles réalisées. On aperçoit plus facilement les réactions des joueurs, un pouce vert indiquant si votre discours a été efficace.

L’interface paraît plus lisible et moderne sur différents menus et onglets, celui-ci illustrait parfaitement la pertinence du changement effectué par Sports Interactive pour Football Manager 2019.

Qu’on se le dise, ce Football Manager 2019 ne représente pas qu’une simple mise à jour des effectifs. Il a plusieurs nouvelles cartes dans ses mains. S’il faut les énumérer rapidement comme pour vous annoncer le menu du jour, des tactiques plus approfondies, des entraînements plus réalistes et une interaction légèrement plus poussée avec l’effectif.

Nouveautés légères mais ciblées

Football Manager 2019 ne donnera certes pas l’impression de révolutionner la licence mais les petits ajustements dont il profite lui permettent d’approfondir ses mécaniques. Le rythme des saisons reste similaire mais les plus férus sauront apprécier l’ajout de nouveaux rouages à prendre en compte. Évoquons en premier lieu la refonte du système d’entraînements, beaucoup plus complet. Si l’an dernier, ce sont les systèmes de détection et de cohésion qui avaient évolué, Sports Interactive a tenu à enrichir ses séances d’entraînement qui sera à personnaliser dans les moindres détails, pour chaque équipe, chaque jour et avec précision. Illustrons cette nouveauté en images.

Au top, le nouveau système d’entraînement qui gagne en profondeur et en réalisme. Dessous, l’ancien système qui survolait ces séances pourtant fondamentales dans la vie d’un club. On ne peut qu’apprécier cette évolution.

A côté de cela, Football Manager 2019 garde la bonne structure du précédent opus dans le secteur tactique. Il fut un temps où il était difficile de comprendre les défaites de notre équipe de stars (ou plus modeste) face à des formations considérées comme inférieures. Depuis l’an dernier, Sports Interactive nous livre tous les outils nécessaires afin de rectifier le tir, de comprendre nos forces et nos faiblesses. Les rapports d’analyste nous indiquent les secteurs dans lesquels nous sommes défaillants. Lorsque vous composez votre 11 de départ dans l’onglet tactique, les choses à améliorer par rapport aux précédents matchs vous sont précisés. Mieux encore, nous bénéficions d’un quadrillage de votre équipe (image 4 ci-dessous) et il permet de connaître ce qui pourrait poser problème durant la rencontre.

Pour les nouvelles mécaniques, elles sont expliquées dès l’ouverture de l’onglet tactique (image 1). De nouvelles tactiques à répertorier et surtout des stratégies en trois-temps à déterminer : avec le ballon, en phase de transition et sans le ballon. Vous pourrez ainsi décider si votre équipe doit bien se replier dès la perte du ballon ou si elle s’engage rapidement dans un pressing, si vous souhaitez qu’elle joue rapidement la contre-attaque lors de la récupération du ballon ou si elle commence une phase de possession du ballon. Ce qui demeure enthousiasmant, c’est que vos schémas de jeu influent véritablement sur le style de jeu de votre équipe. Tout est fait pour que vous déterminiez une certaine philosophie de jeu. On retrouve ces consignes d’équipe mais aussi des consignes individuelles qui s’adaptent à chaque joueur. Les mécaniques sont rodées et parfaitement maîtrisées par le studio de développement.

Il faut avouer que le savoir faire de Sports Interactive en matière de management est arrivé clairement à maturité. Ils parviennent chaque année à ajouter une certaine complexité sans que ce soit non plus incompréhensible, ce qui reste plutôt bluffant.

Un système de jeu diablement efficace

Football Manager 2019 garde son caractère addictif avec brio. Si c’est le cas, c’est autant pour ces petites retouches dont il bénéficie que pour sa capacité à engrainer les passionnés du football. Marx affirmait que la religion est l’opium du peuple. Pour certains, le ballon rond est leur première religion, Football Manager 2019 en est un manifeste. Le titre de Sports Interactive respire le football, il l’a dans ses gènes. De sa base de données à sa gestion de l’effectif et du club en passant par l’addiction qu’il créé chez le joueur, il demeure un titre exceptionnel.

Certes, les habitués pourront pester sur le manque de nouveautés mais chaque année, la licence approche de la perfection. Chaque opus ne révolutionne pas le concept ni l’expérience de jeu de son prédécesseur certes mais il apporte sa petite touche afin de rendre le contenu d’une saison toujours plus complet. En 2017, le staff gagnait de nouveaux rôles (analyste de données et chercheur en science de sport), en 2018 on découvrait des mécaniques de recrutement et une notion de cohésion d’équipe. En 2019, les séances d’entraînement sont plus complètes et une interface repensée pour apporter un nouveau visage au soft. Dans les grandes lignes, on garde le même jeu mais dans le réalisme, on va toujours plus loin.

A côté de cela, on bénéficie toujours des mêmes modes de jeu à savoir la Carrière vers laquelle on se dirige irrémédiablement, la Fantasy Draft, les défis (toujours les mêmes depuis quelques années), la Création de Club et la Carrière en Ligne si jamais vous souhaitez vous engager dans une compétition avec vos amis ou les joueurs du monde entier. Ce sont donc les mêmes modes de jeu que l’an dernier, ce qui reste dommage. Tous comme les défis, on aimerait que Sports Interactive apporte du neuf dans ce classicisme. Néanmoins, cela reste des choix intéressants qui peuvent correspondre à différents profils de joueur.

Et de l’autre côté, on reste sceptique sur d’autres aspects de Football Manager 2019 qui méritent bien des améliorations. En ligne de mire, visions clairement le moteur de jeu qui ne transmet pas encore de bonnes sensations lorsque l’on assiste à un match simulé. Il faudrait clairement passer à l’étape supérieure. On pense aussi aux conférences de presse et aux questions des journalistes, elles s’adaptent certes à différentes situations dans la vie d’un club mais il serait intéressant d’outrepasser le stade de messagerie, de rénover ce système un peu trop simpliste et d’en faire une des priorités de FM20. On regrette également l’absence de nombreuses licences au niveau des compétitions européennes et on espère un jour voir le football féminin représenté dans un épisode de la série.

Football Manager 2019 ne s’est donc pas reposé sur les glorieux lauriers de ses aînés. Il parvient à offrir des mécaniques de jeu toujours plus complètes pour un concept toujours autant addictif. Certes, on en demandera toujours plus, il n’est pas exempt de défauts avec l’absence de licences européennes majeures et d’un vrai moteur de simulation de football mais il représente bien plus qu’une simple mise à jour des effectifs. Plus réaliste dans ses séances d’entraînement, plus complet dans son sens tactique et sa philosophie de jeu, il représentera sans doute une référence pour tous les fans de la série.

0 0 vote
Article Rating

Points forts

  • Un tutoriel qui réexplique les bases et les nouveautés
  • Le système d'entraînement gagne en profondeur
  • Les mécaniques tactiques complétées
  • Une base de données énorme
  • Complètement addictif

Points faibles

  • Des conférences de presse à moderniser
  • Le manque de licences majeures
  • L'absence du foot féminin
  • Un vrai moteur pour la simu sur le terrain, ce serait bien
9

Amazing

Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
accumsan sed tristique Lorem consequat. sem,