TEST – Hot Wheels Unleashed : attrape-les tous

Roulez petits bolides

Développeur : Milestone S.r.l.
Éditeur : Milestone S.r.l.
Genre : Course auto
Plateformes : PC, PS4, PS5, Switch, Xbox One , Xbox Series X/S,
Date de sortie : 30 Septembre 2021
Support de test : PC  (version fournie par l’éditeur)

Beaucoup d’entre nous avons fait rouler des petites voitures le long des tables basses et accoudoirs de fauteuils pour finir à même le sol après une envolée à faire frémir un Vin Diesel sous stimulants. Les plus passionnés ont même pu monter des circuits de la marque américain Mattel à base de vrilles et de loopings. C’est bien évidement ce que vous propose Hot Wheels Unleashed.

Frigo Drift.

C’est un jeu de voitures, le principe est simple. Chaque véhicule a ses particularités dont son propre mode de turbo et pour le remplir il faut attendre ou drifter à en faire exploser ses pneus. Mais c’est le décor qui fera véritablement le travail de séduction dans Hot Wheels Unleashed. Ici les courses prennent lieu et vie dans un campus, un gratte-ciel, un skatepark ou encore un garage car ce sont bien les voiturettes que vous conduisez, à l’échelle, comme un Micro Machines en plus grand. Ici les chicanes et autres épingles font suite à des tremplins qui vous mèneront sur des portions magnétiques vous permettant de conduire la tête en bas. Pas de panique, la caméra suivra le mouvement, pas d’inversion des commandes à anticiper (et c’est tant mieux).

Toute la direction artistique est étonnamment bonne. Les décors sont réalistes et bien remplis, les sensations de vitesses sont bien présentes, les concurrents sont bien hargneux et les circuits, pour la plupart aux tracés assez simples, ne vous donneront pas une marge d’erreur très importante, en cela que le premier hors-piste ou contresens vous coutera bien souvent le podium. D’autant qu’aux sauts et autres loopings il faut ajouter quelques pièges et portions spéciales, notamment ces [email protected]!ns d’araignées et leurs lancers de toiles très handicapants.

Même la bande-son est sympathique, sur une thématique techno-pop subissant des effets de distorsions à chaque coup de nitro. Bref techniquement c’est très propre en flirtant parfois avec le photoréalisme (suivant votre version et la puissance de votre carte graphique).

Gentlemen, Start your engines !

Multijoueur, en ligne ou en écran splitté (suffisamment rare de nos jours pour être noté), simple course ou mode campagne, les modes de jeu sont là. Les circuits de base en revanche sont recyclés pour peupler ce mode solo qui vous permettra de débloquer des récompenses telles que nouveaux véhicules, monnaie, engrenage pour les upgrades ou encore éléments pour les circuits et livrées. La première impression de contenu dense, laisse place à un petit sentiment de redondance tant les différences des types d’épreuves ne sont pas assez marquées. Que ce soit combat de boss, course classique ou contre-la-montre, seules l’adrénaline et l’envie de progresser seront vos motivations.

Une course de voiture ne saurait se faire sans ces petits véhicules qui ont fait le succès de la licence depuis la fin des années 60. Amis collectionneurs en herbe, sachez que certains modèles s’échangent contre des sommes à 6 chiffres. De quoi donner envie de ne PAS les sortir de leur package. Pas de souci, Hot Wheels Unleashed est là pour ça avec une soixantaine de modèles lors de sa sortie, nombre qui augmentera avec l’arrivée de DLC et des season pass successifs. Inspirées de modèles réels ou imaginaires (oui la Batmobile oui) ou totalement sorties de l’imaginaire des designer Mattel, les voitures seront modifiables et vous pourrez même en faire profiter la communauté. Livrée, couleurs, matières tout est modifiable sur un modèle. On aurait aimé pousser le bouchon jusqu’à avoir des modèles de châssis ou de pneus différents, mais les modèles proposés sont là pour ça. En revanche ce qui titille un peu c’est le côté chance. Certes 3 modèles sont mis en exposition dans la boutique pour un temps limité, mais hormis ceux-ci dont le jeu ne daigne pas nous donner les statistiques, tout le reste est tablé sur l’aléatoire. On achète des boites et on espère que son contenu comblera notre besoin. Car dans les premiers temps vous changerez de véhicule pour vous adapter au circuit.

Heureusement, on peut détruire ou revendre nos bolides pour récupérer engrenages et monnaie. D’ailleurs le premier sentiment sur le modèle économique est qu’il va falloir investir du temps pour remplir le garage et upgrader vos véhicules fétiches.

Passage aux stands.

Et puis il y a la star d’Hot Wheels Unleashed : le circuit. Si vous trouvez ceux de base un peu sages, vous pouvez choisir votre contexte, très vaste, et le peupler de pièges, éléments de décor, loopings, vrilles, tremplin, sauts et autres saloperies à en faire vomir votre gouter. Vous avez tout intérêt à avoir en tête votre réalisation finale tant l’éditeur vous permet d’aller où bon vous semble, d’utiliser tous les morceaux débloqués en les agrandissant, les tournant et tordant dans tous les sens ou presque. C’est assez simple et intuitif mais l’interface aurait mérité un peu plus d’ergonomie notamment sur le passage en revue des éléments.

Par contre Hot Wheels Unleashed devrait combler quelques manques inhabituels pour un jeu de course. Aucun compteur de vitesse n’est proposé, pas plus qu’un tableau des écarts de temps sur les concurrents directs en course. On aurait aussi aimé un mode ghost pour le contre-la-montre.

 

Milestone S.r.l. a su profiter de son expérience dans les jeux de courses pour rendre Hot Wheels Unleashed fun et plaisant dans un style très arcade collant avec l’univers de la licence. Plaisir modéré par quelques oublis et un mode de personnalisation qu’on aurait aimé plus poussé. Reste la star du jeu, le circuit avec son éditeur relativement performant. On espère que le jeu s’enrichira de contenu qui viendra combler ces manques notamment un contenu un peu redondant et une progression basée sur la chance et non la performance.

Points forts

  • Les circuits et son éditeur
  • L'ensemble de la direction artisitique
  • La nervosité de la conduite
  • Un jeu vers lequel on aime revenir

Points faibles

  • Chance vs Progression
  • Un peu redondant
  • Les araignées
7.5

Good

Personne ne lis jamais ces encarts (mais tu peux cliquer sur les liens)

Mot de passe oublié