TEST – Kingdom Hearts Melody of Memory

Comment pouvait-il en être autrement ? Après Final Fantasy et Dragon Quest, c’est au tour de la troisième série phare de Square Enix d’avoir enfin le droit à son jeu musical. Avec Kingdom Hearts Melody of Memory, le studio Indieszero (déjà à l’œuvre pour les jeux de rythme dédiés aux 2 autres licences précédemment citées) entend bien rendre honneur à la sublime musique de Yoko Shimomura, qui accompagne la série depuis bientôt 20 ans. Prêt à prendre votre dose de nostalgie ? Alors en piste !

• Genre(s) : Jeu de rythme
• Développeur / éditeur : Indieszero / Square Enix
• Support de test : Nintendo Switch
• Disponible sur : PlayStation 4 et Xbox One
• Date de sortie : 13/11/2020

Image de Kingdom Hearts Melody of Memory

Que ton sens du rythme soit la clé qui te guide

Les premiers pas dans Kingdom Hearts Melody of Memory sont à la fois une arrivée en terrain connu, mais également en terre inconnue. Une fois n’est pas coutume, Image de Kingdom Hearts Melody of Memoryla première pièce musicale que vous allez entendre en lançant le jeu est le fameux « Dearly Beloved« … cette fois-ci remixé en version swing/jazz. Un bonbon pour les oreilles qu’il faudra malheureusement quitter pour lancer le jeu et découvrir son gameplay pour le moins… dépaysant. Le système de jeu principal de Kingdom Hearts Melody of Memory se présente sous la forme d’une piste, sur laquelle les trois membres de votre équipe avancent automatiquement. La petite particularité réside dans le fait que ce sont les ennemis (sans-cœurs, similis ou autres nescients) qui vont faire office de note. L’objectif est donc simple : terrasser, en rythme avec la musique, les ennemis qui se dressent au milieu de votre route. Cependant, le titre a dans l’idée de largement tirer profit de son gameplay 3D, afin de bien vous compliquer les choses. En effet, dans Kingdom Hearts Melody of Memory, on vous demande de sauter pour éviter les attaques, de voler pour récupérer des notes positionnées au-dessus de vous, d’appuyer sur un bouton spécifique pour lancer des sorts ou encore d’appuyer simultanément sur 2 ou 3 boutons pour vous débarrasser des ennemis qui sont positionnés sur la même ligne. Autant de petites variations qui apportent du dynamisme au gameplay et viennent inévitablement le complexifier.

La première chose qui saute aux yeux lors de vos débuts est le nombre conséquent d’informations présentes à l’écran. Entre vos trois personnages, les ennemis qui sonImage de Kingdom Hearts Melody of Memoryt modélisés en 3D, les notes qui volent, les caisses en bois à casser, les cristaux de sorts à activer ou encore les lignes qui lient plusieurs ennemis (pour vous indiquer qu’il faut appuyer simultanément sur plusieurs boutons), on ne sait pas vraiment où donner de la tête. Heureusement, le titre possède un tutoriel relativement claire, qui va vous éviter pas mal de galère. Cependant (et nous avions déjà eu des craintes lors de notre preview), le jeu souffre d’un manque bien réel de lisibilité : il est parfois vraiment difficile de lire l’action et de comprendre sur quel bouton on nous demande d’appuyer. Dans les modes de difficulté « Débutant » et « Standard », ça passe. Mais dans le mode de difficulté « Expert » (que je vous recommande rapidement d’adopter, une fois le gameplay assimilé), le nombre d’ennemis à l’écran est parfois très élevé, ce qui bouche énormément la lisibilité et peut engendrer de malencontreuses erreurs. Et vous le savez mieux que quiconque si vous êtes habitués aux jeux de rythme : la moindre erreur se paye souvent cash.

Le titre présente également d’autres variantes de gameplay : les « Combats de boss » (qui font arriver cette fois-ci les notes de manière horizontale) et les « Plongées mémorielles » (qui font arriver les notes de manière verticale, avec en fond des cinématiques extraites des différents jeux). La première variante n’est d’ailleurs pas sans rappeler le gameplay d’un certain Theatrhythm Final Fantasy.

Le placement des notes est également une bonne surprise ! Sur plus de 140 morceaux, il est malheureusement difficile d’éviter les petites errances sur certains titres (oui, je parle de vous les morceaux tirés de Tron), mais force est de constater que le placement des ennemis et des notes volantes est assez judicieux pour allier difficulté justement dosée et satisfaction d’avancer en rythme avec la musique.

Image de Kingdom Hearts Melody of Memory

En avant la musique

Kingdom Hearts Melody of Memory ne se contente pas de proposer un unique mode de jeu. Le principal reprend néanmoins le schéma des écrans de sélection de mondes des opus de la saga, à bord du vaisseau gummi. Il vous sera donc demandé d’avancer de jeu en jeu et de monde en monde, afin de vous replonger dans les musiques de la série, mais aussi dans son histoire. À savoir que cette dernière est contée par Kairi et qu’elle apportera quelques légers éclaircissement sur l’avenir de la série. Néanmoins, rien qui ne justifie à lui seul l’achat du jeu. La bonne nouvelle cependant, c’est que les détracteurs ne pourront pas dire qu’il faut aussi avoir joué au jeu de rythme pour comprendre le scénario. Au final, comptez environ une dizaine d’heures pour arriver au bout d’une traite, sans accomplir les nombreux objectifs secondaires qui accompagnent.

À côté de cela, vous pourrez retrouver un mode plus classique, qui vous permet de rapidement accéder au morceau de votre choix pour le jouer. Notez que pour ce mode, les morceaux doivent être débloqués grâce au premier mode de jeu. À terme, c’est donc ce mode de jeu que vous utiliserez. De plus, plusieurs styles de jeu sont disponibles comme le style simplifié (à un seul bouton ) et le style virtuose (le style de jeu à réserver à ceux qui sont rodés au gameplay) puisqu’il ajoute encore des boutons supplémentaires.

Les deux derniers modes qui composent le jeu sont le mode « En ligne » et le mode « Coopération ». Tandis que le premier vous demandera d’affronter des joueurs du monde entier, le second vous demandera de coopérer en local avec un autre joueur ! Vous serez alors 2 à parcourir le morceau, ce qui amène plusieurs petites choses contraignantes. Tout d’abord, les morceaux (peu nombreux soit dit en passant) sont beaucoup plus faciles. Comme la piste est séparée en deux, il y a forcément beaucoup moins d’informations à prendre en compte. Enfin, comme vous ne gérez qu’un seul côté de la piste, le rythme est partagé entre les deux joueurs, ce qui est probablement la chose la plus frustrante pour un jeu de rythme !

Image de Kingdom Hearts Melody of Memory

Plongée mémorielle

S’il y a bien un point sur lequel un jeu de rythme est attendu au tournant, c’est bien sa tracklist. Que tout le monde se rassure, avec 150 morceaux jouables, vous en Image de Kingdom Hearts Melody of Memoryaurez pour votre argent. Tous les morceaux les plus connus et les plus attendus sont bien présents et déblocables progressivement, via le mode de jeu principal. Certains morceaux, au même titre que des éléments de collection (artworks, badges, etc.) peuvent être craftés grâce à des ressources que vous récupérerez à la fin de chaque niveau. On pourra cependant regretter que certains morceaux soient absents ou pas forcément disponibles dans la version qui leur rend le plus honneur. De plus, nous tenons à souligner l’absence de certains mondes comme ceux de Tarzan ou de Pirates des Caraïbes, sûrement due à un problème de droits. Alors on ne pleurera pas l’absence de ceux de Tarzan, car c’est un des pires mondes de la série (et ce n’est pas l’ami TobyOne qui me contredira). Cependant, il est regrettable de noter l’absence de Pirates des Caraïbes, qui possède de grandes pièces musicales (en particulier les morceaux issus de Kingdom Hearts III).

Au niveau de la technique, le jeu jouit d’une fluidité irréprochable en ce qui concerne les morceaux. Alors heureusement diront certains, mais on tenait tout de même à le signaler. Mais (car il y a toujours un mais), on notera une grosse différente de framerate entre le jeu et les cinématiques qui se déroulent en fond (pendant les Image de Kingdom Hearts Melody of Memorymorceaux qui se jouent sous la forme de « Plongée mémorielle »). À noter que ce problème n’affecte que les cinématiques issues de Kingdom Hearts III (et encore heureux !). Mais bon, on ne va pas se mentir, vous n’aurez pas forcément l’occasion de regarder ces cinématiques puisque vous êtes censés être concentrés sur la piste de jeu !

Enfin, en ce qui concerne l’aspect plus graphique, on va dire que le minimum syndical a été respecté et que la carte de la nostalgie a été jouée à fond. Les mondes qui défilent en fond sont ceux issus des différents jeux de la série, ce qui engendrera peu de surprises. Au même titre, les modèles 3D des personnages sont exactement les mêmes. Cependant, on pourra regretter ce qu’ils ont fait de Kingdom Hearts III, puisque ce dernier n’a le droit qu’a une demi-douzaine de morceaux, tous sans exception sous la forme de « Plongée mémorielle ». Un peu décevant quand on sait le nombre de morceaux et de réorchestration que le titre possède. Mais il y a fort à parier que des DLC futurs viennent potentiellement régler ce souci !

ENFIN ! La série Kingdom Hearts tient enfin son jeu de rythme ! Il aura fallu se montrer patient, mais Indieszero et Square Enix ont réalisé un travail de très bonne facture. Loin d’être sans défaut, ce Kingdom Hearts Melody of Memory brille néanmoins grâce à un gameplay efficace, accrocheur et finalement très personnalisable. Et si on est prêt à lui pardonner quelques errances et des petits soucis de lisibilité, tous les éléments nécessaires pour rester accroché à sa manette un bon bout de temps sont réunis.

 

Vous avez aimé ce test de Kingdom Hearts Melody of Memory ? Alors n’hésitez à nous le dire ! Et au passage, venez nous rejoindre sur nos différents réseaux sociaux, ça fait toujours plaisir ! On est sur Twitter,Facebook, Instagram, YouTube, Twitch et même Steam ! Elle est pas belle la vie ?

Points forts

  • Un gameplay efficace et dynamique
  • Une belle sélection de morceaux
  • Plusieurs modes de jeux
  • De nombreux collectables

Points faibles

  • Des soucis de lisibilité
  • Un mode coop un peu décevant
  • Techniquement convenable
7

Good

Que ton cœur soit la clé qui te guide.

Mot de passe oublié

id, Nullam dictum porta. Phasellus odio