TEST – Master X Master

Après plus d’un an de bêta, Master X Master est sorti officiellement cette semaine. Comment résiste le MOBA de NCsoft à la forte et acharnée concurrence ?

Master x Master

League of legends, Dota 2, Heroes of the Storm, Atlas Reactor, Games of Glory… la liste des MOBA est longue, à tel point que le secteur parait légèrement encombré. Alors lorsque NCsoft ajouta Master X Master à la liste, c’est un œil un tantinet blasé que nous avons jeté sur le F2P à venir.

Œil Blasé oui mais rapidement excité, intéressé de ce qui se présentait à lui. Malgré son manque d’originalité, Master x Master a de gros avantages qui font de lui plus que le fan service qu’il aurait pu être. Car si des personnages ont été créés spécifiquement pour MXM, d’autres viennent de diverses licences NCsoft : Aion, Blade & Soul, Wildstar, Lineage II, GuildWars 2 et les City of Heroes & Vilains.

Master X Master

Un gameplay nerveux

La prise en main est immédiate : les touches ZQSD pour se déplacer, AER pour activer vos pouvoirs (dont un ultimate), une esquive, une touche pour sauter (et une mini gestion d’endurance) ainsi que la molette de la souris pour changer de personnage. Car oui Master X Master vous donne le contrôle de deux personnages. A vous de faire votre choix judicieusement en fonction de vos alliés et ennemis, opterez-vous pour deux ADC, un couple dégât/support ou un tank/assassin ?

Un simple mouvement sur votre souris afin d’envoyer votre personnage du moment se reposer momentanément (il regagne alors doucement ses points de vie). Ce gaemplay en duo permet de mettre en œuvre des options stratégiques intéressantes avec ses 31 personnages (à la sortie) affiliés à trois éléments (cinétique, ardeur, spirale). Cette classification permet un équilibrage supplémentaire en mode pierre feuille ciseau.

Pour le reste, le mode de visée vous oblige à cibler votre ennemi, et attention à la surchauffe car y aller à la brutasse en full auto vous empêchera d’attaquer durant un court moment.

Côté personnalisation, vos maîtres (personnages) possèdent donc deux pouvoirs « basiques » et deux supplémentaires à acheter avec la monnaie du jeu. Attention à bien les binder lors de l’écran de sélection d’équipe, car dans les modes de jeu PVP, augmenter le pouvoir de la touche E sur votre premier personnage augmentera le E du second de la même manière.

Ajoutons que vos pouvoirs et armes sont améliorables avec des items trouvés dans certains modes de jeu (l’amélioration des pouvoirs n’étant effective qu’en JCE) et que vos personnages bénéficient d’un template de mods leur donnant des bonus personnalisés, et qu’un système de titre permet d’obtenir des bonus supplémentaires.

Master X Master

De nombreux modes de jeu

C’est ce qui frappe peut-être le plus après le gameplay à deux maîtres, Master X Master écrase la concurrence (surtout en comparant les jeux au jour de leur sortie, voire même à aujourd’hui) sur le contenu : PVP en 3V3 ou 5V5, une quinzaine de niveaux JCE (MXM est alors davantage comparable à un shooter) qui vous emmèneront (re)découvrir les environnements des licences NCsoft, des mini-jeux (jouant sur l’esquive et les plateformes) et les modes distorsion et défense. Le tout agrémenté de quêtes (quotidiennes ou non) et d’une jauge d’activité (qui vous transformera en nolife, n’ayons aucun doute là-dessus).

De quoi faire en solo ou en groupe ! Le jeu supportant d’ores et déjà un système de guilde.

Détaillons le mode de jeu phare, le 5V5 : nous y retrouvons nos trois lignes agrémentées de tours, nos larbins faisant ce chemin incessant et suicidaire vers les tourelles ennemies, une jungle bien fournie en monstres (à mi-chemin entre HOTS et LOL sur son intérêt stratégique) et les objectifs secondaires mais là où Master X Master se démarque c’est sur les conditions de victoire et les titans.

Une partie est chronométrée, adieu séances interminables où chacun va de son côté. Une partie dure 25 minutes. Si au bout de ce délai le noyau ennemi n’est pas détruit, c’est l’équipe avec le meilleure score qui remporte la victoire. Ce dernier n’est pas là que pour cette condition, il permet, tous les 100 points d’invoquer un énorme titan qui déboulera tout droit sur la ligne médiane. Il deviendra alors votre objectif principal, que ce soit pour le protéger ou le détruire. Il est possible aussi pour l’un des joueurs de l’équipe d’en devenir un (contrôlable donc) en ramassant des fragments de titan. Encore une fois le jeu est nerveux, oubliez les séances de last hit à récupérer sur les sbires.

La personnalisation de vos personnages ne s’arrêtera pas aux mods puisque vous pourrez aussi augmenter les caractéristiques (santé, dégât, vitesse, défense…)  en augmentant de niveau. Pas d’itemisation en revanche, mais en tenant compte des possibilités déjà offertes cela aurait peut-être été un peu de trop.

Master X Master

Le système économique habituel ou presque

Pas de grandes surprises. Le jeu est un F2P et propose trois monnaies. L’or gagné durant les parties sert à acheter les mods, les augmentations de pouvoirs pour le JCE ou des emplacements supplémentaires d’inventaire. Les Sol, obtenus en passant des niveaux (votre compte est sujet au leveling, pas les personnages) permettant de débloquer de nouveaux personnages et enfin les X-Coin, récupérés en réussissant  des quêtes et succès ou via la bonne carte bleue, une monnaie universelle qui vous permettra de tout acheter immédiatement.

Revenons sur les Sol, certains personnages peuvent nécessiter, en plus de cette monnaie, de récupérer des objets (et donc de farmer le JCE) ou de remplir quelques prérequis (comme posséder certains personnages (pour Vonak, par exemple).

Et bien évidemment les apparences pour vos maîtres, et comme un LoL, MXM navigue entre skins funs et badass. Là encore si sortir la CB sera la règle il pourra y avoir quelques exceptions vous obligeant à récupérer certains items précis dans les différents modes de jeu. Et comme le jeu propose aux joueurs de se retrouver sur le pont du Dredgion entre deux parties (histoire de faire plus MMO et immersif) vous pourrez crâner avec vos skins préférées.

Master X Master

Si bien que ça vraiment ?

Bien oui franchement oui. Si vous aimez le gameplay d’un MOBA mais que vous n’aimez pas le 5V5, vous serez ravis. Et de manière générale, vous trouverez votre compte quelque soit votre profil de joueur de moba/shooter. NCsoft a vraiment attendu d’avoir du contenu pour son jeu. Moult activités sont proposées et certaines sont obligatoires si vous voulez tout débloquer. Maintenant se pose la question du suivi mais NCsoft misant gros sur son MOBA (velléités d’eSport bien évidemment).

Quelques originalités (dont ce fameux double choix de personnage), une bonne personnalisation, des emprunts intelligents aux confrères… sont de mise.

Les parties sont plus nerveuses (un peu fouillies parfois), assez spectaculaires (LoL reste peut-être un cran au-dessus niveau spectacle lors des teamfight), assez stratégiques (plus qu’un HOTS).

Et comme d’habitude dans ce genre de cas : le jeu est un F2P alors faites-vous rapidement et gratuitement votre propre avis en le téléchargeant sur le site officiel.

Master X Master

Master X Master est le MOBA à tester pour tous les amateurs du genre et par les déçus de la concurrence. Son contenu et sa nervosité peuvent vous accrocher durant des journées entières et les contenus à venir ne feront que l’enrichir.
il emprunte bien évidemment à la concurrence mais le fait intelligemment et cela réussi à créer un tout cohérent.
Très bon du coup j’y retourne.

 

0 0 voter
Évaluation de l'article

Points forts

  • Du contenu !
  • L'optimisation des personnages
  • Le duo de personnages
  • Une belle synthèse
  • Une bonne réutilisation des licences

Points faibles

  • Chronophage
  • La visée parfois imprécise
8.4

Great

Graphismes - 8.5
Contenu - 9
Bande-son - 8
Jouabilité/Options stratégiques - 8
Personne ne lis jamais ces encarts (mais tu peux cliquer sur les liens)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

ut lectus commodo ut risus libero felis ut id elit. Nullam