TEST – My Time at Portia : Devenez l’artisan de vos rêves

Team17 régale en ce début d’année 2019 en nous proposant son nouveau jeu intitulé My Time at Portia. Le studio chinois tente de se faire une place sur le créneau de la simulation en monde ouvert à la sauce Stardew Valley.

TEST – My Time at Portia

Développeur : Pathea Games
Éditeur : Team17
Genre : Simulation / Aventure en monde ouvert
Date de sortie : 15 janvier 2019 sur PC.
Support : PC, plus tard sur PS4, Xbox One, Nintendo Switch
Version pour le test : Code Steam fourni par l’éditeur
My Time at Portia vous plonge dans une simulation/aventure et vous propose d’incarner un artisan de retour au pays. Derrière ce nouveau titre se cache le studio Team17. Cela ne vous dit peut-être rien de prime abord, mais vous le connaissez probablement sans le savoir. En effet, ce sont les développeurs derrière des jeux comme Worms ou encore Overcooked 2 et The Escapists 2. Vous l’aurez compris, on se trouve devant un studio qui sait faire de bons jeux. Qu’en est-il véritablement de My Time at Portia ? A première vue, ce dernier semble très bon. Dans cas, poursuivons notre périple en posant un pied à Portia !
My Time at Portia

Débarquement à Portia

Avant toute chose, votre première tâche dans My Time at Portia sera de créer votre avatar. Il vous est proposé de choisir entre son sexe, sa coupe de cheveux, la plupart de ses traits de visage et pour finir, son nom. C’est seulement après cette rapide création que votre aventure à Portia débute réellement. Une vidéo d’introduction se lance et vous remarquerez votre personnage sur un bateau. Vous allez bientôt débarquer dans la région proche de Portia et c’est le responsable de la guilde du commerce en personne qui vous accueille avec le sourire. Malheureusement, il vous apprend que votre père n’est pas présent, mais que ce dernier vous a légué son atelier délabré. Vous l’aurez rapidement compris, il s’agit ici de votre maison et vous allez devoir construire l’ensemble de votre aventure autour de cette dernière. Après ce débarquement rapide, cette personne qui répond au doux nom de Presley, vous explique que vous pouvez vous installer et débuter une activité d’artisan. C’est à ce titre qu’il en profite pour vous donner votre première mission. Vous devez crafter une pioche et une hache. Pour réaliser ce premier objectif, vous allez devoir apprendre à maîtriser l’établi à côté de votre maison. C’est en quelque sorte un tutoriel très simple à assimiler. Ce dernier vous permet de prendre vos marques et jeter un œil sur le système de craft du jeu. 

Un background intégré au gameplay

My Time at Portia vous obligera, dès vos premiers pas dans la région, à observer votre environnement. Il vous sera vital de ramasser tout ce qui vous entoure. Cela sera susceptible, maintenant ou plus tard, de vous aider à progresser dans votre aventure. Une simple pierre au sol, une branche tombée de son arbre, sont tout autant de ressources qui sont très importantes pour faire évoluer vos créations. Vous pouvez également gagner de l’argent en vendant vos ressources aux marchands de Portia. Pour vous accompagner tout au long de votre aventure, les développeurs ont eu une idée excellente. Ils ont intégré le manuel de création du jeu directement dans le background, en expliquant qu’il s’agissait d’un livre dans lequel votre père rédigeait toutes ses recettes. Cela permet d’avoir une immersion supplémentaire dans l’univers de Portia et renforce l’idée qu’avant votre arrivée, il s’était passé des choses dans la région. C’est habile et l’on se demande pourquoi d’autres jeux ne le font pas également.

My Time at Portia

Sur la voie de Stardew Valley ?

Vous l’aurez compris si vous êtes amateur du genre, My Time at Portia risque d’être régulièrement comparé à Stardew Valley. Pourtant, cette comparaison se fait à juste titre. Cela n’est pas un défaut pour autant, mais plutôt une qualité pour le dernier arrivé. Nous sommes tous d’accord pour dire que Stardew Valley, sorti en 2016, fut un succès énorme auprès des joueurs du monde entier. Le titre développé par Team17 suit la même voie que son illustre aîné tout en se démarquant de manière habile. My Time at Portia vous prend un peu plus par la main quand Stardew Valley faisait en sorte de vous laisser vous débrouiller. C’est un choix de développeur, une approche et un angle qu’ils choisissent volontairement. On ne peut considérer cela comme un problème, mais comme un choix assumé.

My Time at Portia Une progression fluide mais compliquée

La progression, certes de plus en plus compliquée au fil de l’aventure, reste fluide et vous encourage à faire évoluer votre entreprise. Le principe de podium des artisans est un vrai plus. Tous les mois, le titre de meilleur artisan est remis en jeu et vous devez vous mesurer aux autres artisans de Portia. Pour montrer votre supériorité, il vous faut réaliser des contrats que la chambre du commerce met à votre disposition. Ces dernières vous font gagner des points dans le cadre de ce « mini-championnat », mais vous offre la possibilité de gagner de l’argent pour encore plus évoluer. Au programme : une canne à pêche à construire, une armoire pour le centre de recherche, un tabouret en pierre, etc. Autant de choses qui vous feront avancer sans vous rendre compte du temps que vous passez sur le jeu.

L’univers est quant à lui ultra coloré. On se retrouve devant des visuels cartoonesques mais pleins de classe. La musique participe également à l’ambiance de My Time at Portia. Jamais elle n’agresse. Elle demeure suffisante pour amener une ambiance prenante tout en gardant une certaine légèreté qui fait du bien à l’ensemble. Elle s’adapte d’ailleurs à vos actions et change quand votre personnage est en combat ou simplement de passage dans le village. Sachez également que les musiques sont disponibles en téléchargement à 3.99€ via Steam.

My Time at Portia Un village plein de vie

Le village de Portia transpire la vie grâce aux différents habitants qui le peuplent. On ne peut passer dans Portia sans y croiser un habitant et ces derniers vous proposent souvent d’interagir. Les développeurs ont visiblement voulu rendre leur jeu « vivant » et c’est une véritable réussite. Le système social intégré dans My Time at Portia vous propose de découvrir les habitants en réalisant des tâches que ces derniers vous proposent. Mais également en discutant avec eux et en apprenant plusieurs facettes de leur personnalité. On vous offre plusieurs choix : discuter, offrir un cadeau, lutter (sorte de combat de boxe) et enfin le PFC (le pierre-feuille-ciseau). Oui oui, il s’agit bien de ce que vous pensez. Au fur et à mesure, les interactions seront de plus en plus importantes et cela peut vous amener jusqu’au mariage. Quoi qu’il en soit, la meilleure chose à faire pour se faire une idée est encore de l’essayer. Et au prix de 19.99€, il faudrait être fou pour s’en passer.

My Time at Portia vous plonge dans un univers mignon et coloré, le tout emballé dans un gameplay sublime. La musique participe grandement à l’ambiance du titre développé par Team17, avec une légèreté par moment et un rythme plus effréné quelques minutes plus tard. Un dosage savamment orchestré qui se retrouve également dans le gameplay avec une progression fluide qui vous maintient dans l’histoire tout en titillant votre côté compétitif avec la guilde du commerce et son artisan du mois. My Time at Portia est la promesse de nombreuses heures devant votre écran et au prix de 19.99€, il serait dommage de passer à côté de cette perle. Si vous avez apprécié Stardew Valley à l’époque, vous pouvez vous jeter les yeux fermés sur ce titre qui risque de faire parler de lui prochainement.

Points forts

  • Le gameplay
  • La musique
  • L'ambiance
  • Un background intéressant
  • Le prix : 19.99€

Points faibles

  • Quelques erreurs de traduction
  • Des ralentissements par moment
8

Great

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

Praesent tristique Donec Donec felis non ipsum