TEST – Streets of Rage 4 : la relève est assurée

Streets of Rage 4 fait renaître de ses cendres une licence mythique des années 90. Plus de vingt-ans après les trois premiers épisodes, le bond générationnel a t-il été franchi avec brio ? Réponse dans notre test.

Développeur : Lizard Cube, Dotemu, Guard Crush Games
Éditeur : SEGA
Genre : Beat’em Up
Prix : 24,99 €
Version pour le test : PlayStation 4
Date de sortie : 30 avril 2020

Streets of Rage 4 a fait sensation lorsque son retour a été annoncé et pour cause, la nostalgie et le retour de héros qu’on a tant apprécié dans les années 90. Ce sont les Français de Lizard Cube, Dotemu et Guard Crush Games qui sont derrière le projet et ils ont eu la bonne idée de le paraître sur PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch et PC. De la bagarre, il y en aura pour tout le monde. Sur Try aGame, Wolfen s’y est lancé à plusieurs reprises et vous a même fait vivre l’aventure en coopération en ligne avec TobyOne. De quoi récolter deux avis qui se rapprochent, Streets of Rage 4 s’est avéré très agréables pour les deux.

Une véritable ode au genre pour Wolfen

26 ans après le dernier épisode, la célèbre série de Beat’em up revient sur le devant de la scène, là où est sa place. Une seconde vie, une seconde jeunesse qui se sera faite désirée, le projet étant resté au simple état de bruits de couloirs pendant plusieurs années. Mais Street of Rage 4 est bel et bien là, entre nos mains. Et il faut reconnaître que le résultat est simplement admirable. Véritable héritier de la série, ce nouvel épisode est tout simplement le jeu que tout fan de Street of Rage devrait parcourir. Le fan service est présent, les easter-egg sont monnaie courante et le système de scoring du jeu va forcément vous donner envie de peaufiner vos techniques pour faire péter le high-score. Véritable ode au genre, les développeurs n’ont pas hésité à implémenter dans Street of Rage 4 pleins de nouvelles petites mécaniques au gameplay bien senties, qui viennent embellir et complexifier une formule déjà bien rodée.

Car oui, Street of Rage 4 reste dans la stricte lignée de la série au niveau du gameplay, puisque la plupart des mécaniques sont encore bien présentes. On note par exemple l’arrivée d’un puissant coup « Risk and Reward », qui vous fait perdre de la vie, mais que vous pouvez récupérer si vous vous enchaînez les coups sans vous faire toucher. Mais l’ajout le plus remarquable reste sans aucun doute l’arrivée des combos et globalement l’inspiration que puise le soft dans le « Versus Fighting ». Maintenant, dans Street of Rage 4, il est possible de véritablement enchaîner les ennemis en réalisant de puissants combos. Et le tout prend encore plus d’ampleur quand le jeu est joué à plusieurs. Et c’est sûrement avec vos « Bro » que l’expérience Street of Rage 4 prend toute son ampleur, puisque le jeu est jouable à 2 en ligne et à 4 en local. Sans aucun doute le « Jeu apéro » à absolument posséder pour passer de grande soirée à nettoyer les rues.

Au rayon des petites déceptions, on notera principalement une durée de vie qui n’a pas bougée depuis 25 ans, puisque l’aventure se boucle en moins de 2h. On n’aurait pas dit non à un peu de rab et une prise de risque supplémentaire dans les niveaux, qui restent finalement assez « classiques. Au même titre, petite déception personnelle au niveau des musiques. Attention, l’OST reste de qualité, mais elle ne marquera sûrement pas l’histoire de la musique de jeu vidéo, comme l’avait fait la série à son époque.

Un énorme kiff pour TobyOne !

Quel plaisir de revoir la ganache des bastonneurs de mon enfance. Cette aventure était mythique sur Mega Drive, j’ai même pris le soin de revisiter le premier jeu lors de Sega Collection arrivée il y a quelques années sur les consoles actuelles. Alors quand j’ai vu l’annonce du quatrième Streets of Rage, j’ai tout de suite été emballé. La bonne nouvelle dans tout cela, c’est que Lizard Cube et leurs collègues ont réalisé un excellent boulot et ne nous ont pas pris pour de simples pigeons. On retrouve donc nos héros tous aussi badass les uns que les autres avec quelques nouveaux arrivants.

Les mécaniques sont similaires et accueillent des nouveautés qui sont bienvenues. Ce fameux coup spécial avec la touche Triangle (sur PlayStation) qui t’enlève de la vie que tu peux récupérer si on enchaîne les combos derrière, ce master kick pour chaque personnage, cet enchaînement des décors qui souligne une direction artistique maîtrisée de bout en bout. Certes, le scénario est simpliste mais la mise en scène fait le taff pour nous emmener dans un lieu à un autre sans que l’on décroche.

Puis, le titre s’adapter à tous les publics, toutes les sessions dans lesquelles vous pouvez vous lancer. Le mode Arcade permet de jouer comme à l’époque, c’est-à-dire sans sauvegarde et sans possibilité de continuer la partie si l’on perd nos vies. Par contre, le mode Campagne classique permet d’y aller davantage à la cool, avec un nombre de vie rechargé à chaque niveau. Coopération en ligne, coopération locale, l’essentiel est aussi là car on sait que l’on prend encore plus son pied lorsque l’on est accompagné. En plus de cela, il y en a pour les joueurs les plus aguerris, un mode Mania (difficulté extrême) et un mode où l’on enchaîne que les boss. Autant vous dire que votre skill sera mis à l’épreuve dans ce Streets of Rage 4. On en demandait pas moins.

Globalement, c’est un énorme plaisir que j’ai pris à enchaîner les sessions, en solo ou en équipe, à tester les différents persos qui ont leur propre caractéristique, à débloquer tous les personnages (le côté fan-service est assuré d’ailleurs entre les persos et les niveaux rétro). Honnêtement, c’est une très bonne surprise et je n’en veux même pas au jeu de me faire rager. Le jeu reste plutôt juste dans son aspect punitif (même si le niveau 6 ou Max en découragera pas mal), assez captivant sur de courtes et longues sessions. En somme, c’est une bonne réussite et cela a été un énorme kiff de revivre une aventure avec Adam, Blaze, Axel et les nouveaux arrivants.

Streets of Rage 4 est une incroyable surprise et le digne héritier de la série culte. Magnifique sur le plan visuel, le gameplay a également pris un petit coup de jeune avec de nombreux ajouts, tout en gardant des bases classique. Le fan service est également présent, avec de nombreuses choses à débloquer et il y a fort à parier que le système de scoring saura vous accrocher pendant un long moment. Cependant, il ne faudra pas avoir peur de refaire les mêmes niveaux encore et encore, la durée de vie de l’aventure étant extrêmement faible. Enfin, l’OST se révèle moins marquante qu’à l’époque, tout en restant de bonne facture et on déplorera l’absence d’un mode entrainement pour s’entraîner à réaliser ses combos à la perfection.

Points forts

  • Game design au poil
  • Des héros badass
  • Un gameplay dynamique
  • "Hou-ya"
  • Visuellement sublime

Points faibles

  • Une durée de vie de 2h si vous ne faites qu'un run
  • L'OST n'est pas marquante (sans être mauvaise)
  • Ces petits roux aux couteaux qui annihilent des combos
  • Pas de mode entraînement
8

Great

Que ton cœur soit la clé qui te guide.

Mot de passe oublié

Praesent massa leo. efficitur. luctus elit. risus. eget