TEST – Super Smash Bros. Ultimate

Nintendo nous propose Super Smash Bros. Ultimate, le cinquième volet de la série.
Disponible sur Nintendo Switch, découvrez en plus dans notre test ci-dessous.

SUPER SMASH BROS. ULTIMATE

Super Smash Bros Ultimate

Développeur : Bandai Namco
Éditeur :  Nintendo
Support : Nintendo Switch
Version pour le test : Nintendo Switch
Genre : Combat et Plate-formes
Date de sortie :
7 décembre 2018

 

Annoncé lors du Nintendo Direct du 8 mars 2018, le titre a aussi fait parler de lui lors de l’E3  et lors d‘un second Nintendo Direct consacré au titre. Tout comme ses prédécesseurs, Super Smash Bros. Ultimate est  un jeu de combat réunissant la plupart des personnages de l’univers Nintendo et de licences tierces, dont le but est d’éjecter l’adversaire hors de l’écran. Pour cela, comme dans tous les opus de la série Super Smash Bros., le joueur détient un pourcentage de dégâts qui augmente au fur et à mesure des coups reçus. Ainsi, plus les dégâts d’un personnage sont élevés et plus il est facile de l’éjecter et de lui faire perdre une vie. Reçu juste avant les vacances scolaires, le nouveau titre de Nintendo m’a donc suivi dans mes différentes visites pour vous proposer un test un petit peu différent. Mais voilà, les vacances prennent fin et avec elle, ce test qui va prendre des allures d’épopée. C’est quasiment un test rédigé par plusieurs mains, ou du moins avec tout un tas d’avis.  En espérant que vous apprécierez l’aventure, bonne lecture.

.

T’as pas Mario Kart plutôt ?

J’ai entendu cette phrase un certain nombre de fois. Bien que je n’ai pas compris tout de suite ce qui ne plaisait pas à mes amis / ma famille dans ce Super Smash Bros. Ultimate, voici, dans une version plus succincte, les principales critiques apportées au dernier titre de Nintendo.

  • MAIS COMMENT TU LANCES UNE PARTIE SIMPLEMENT EN FAIT ?

Oui, c’est ce menu aux mille recoins, ces dizaines de modes et toutes ces frivolités qui, avant même de lancer la moindre partie, faisait apparaitre la désolation sur le visage de mes hôtes.

  • MAIS COMMENT T’AS FAIS CA ?!

Parce qu’il faut avouer que rien n’est vraiment expliqué dans ce titre. Si peu expliqué que les novices du genre ont passé leurs premières heures, même tranquillement en mode solo, à passer à côté de la moitié des commandes. On aurait pu croire que des génies du gameplay comme Nintendo allaient trouver des artifices pour rendre le jeu plus accessible. Il n’en est rien  : Smash est étrangement contre-intuitif. Frapper des ennemis pour faire  monter  une barre de vie est contre-intuitif. Connaître le moment adéquat pour les éjecter est contre-intuitif. Assigner une même action pour plusieurs boutons, et inversement d’ailleurs, est contre-intuitif. Littéralement rien n’est fait pour prendre le débutant par la main ou, quitte à créer un jeu complexe, l’accompagner vers la maîtrise. Parce que cette image aidait un peu les novices du genre, voici les commandes basiques du titre.  En suivant ce lien, vous aurez également accès à quelques unes des techniques avancées divulguées par Nintendo.

Super Smash Bros Ultimate

  • MAIS TON PERSONNAGE IL EST MEILLEUR QUE LE MIEN, EN FAIT ?! TU TRICHES !

Car disons le franchement : les personnages comme les niveaux possèdent quelques pièges. Tout d’abord, chaque personnage a ses propres particularités, des actions que d’autres n’ont pas. Certains sautent plus haut, plus loin. Certains ont des attaques chargées. D’autres sont plus rapides. Tous peuvent utiliser des objets. Des objets qui s’ouvrent, d’autres qui se frappent, d’autre encore qui s’utilisent avec le bouton A, ou qui s’éjectent, s’actionnent… bref. Et tout ça sans préavis. Pour les débutants, les arènes sont aussi infernales : elles bougent, elles changent de forme, elles ont une dynamique différente… Plein de paramètres qui peuvent changer le gameplay de façon drastique. Et encore une fois,  rien  ne permet d’apprendre, si ce n’est la douleur, le calme des combats en 1 vs 1 et la répétition. Puis petit à petit vous remportez votre première victoire, qui s’enchaine, et vous voilà en train de maitriser votre premier personnage.  Vous en essayez d’autres pour  arriver à contrôler quelques membres du roster. Vos combats vous donnent une bonne connaissance générale des autres. Vous voilà prêt.

  • C’EST LA CHANCE DU DÉBUTANT !

En groupe d’amis, j’ai noté une certaine brèche entre ceux qui ont déjà joué à un Smash et ceux qui étaient juste là pour s’amuser.  Les uns ne comprenant pas comment faire telle ou telle action, les autres maudissant les novices qui, tout en martelant leur manette, ont fini par sortir victorieux d’un match. Le regard hagard d’un débutant pris au piège dans une soirée, d’un autre qui lui dit qu’« il suffit simplement de nous faire sortir de l’arène  ». Autant dire que certaines soirées n’ont pas forcément fini de la meilleure façon qui soit, ou que certains n’ont eu besoin d’une seule manche pour sortir la phrase fatidique  : « Bon, on met Mario Kart maintenant ?  ».

.

Best Game Ever !

Une fois les phases de lamentations, de cris et de disputes passées, certains ont voulu pousser plus loin l’expérience et sont passés par l’apprentissage. D’autres, déjà adeptes de Smash avaient les yeux qui brillaient à chaque combat et une fois la fanfaronnade  passée, les plus altruistes d’entre eux prenaient leur blouse de pédagogue pour nous apprendre les méandres du titre.

  • ILS SONT TOUS LA !

Nintendo nous l’avait annoncé : on devait retrouver tous nos héros préférés dans ce titre. Commençant certes avec 8 personnages, on en gagne assez rapidement. Et pas un seul personnage ne manque à l’appel. On retrouve même de nouveaux invités à la fête. Ainsi, on ne compte pas moins de 74 personnages disponibles. Et ce n’est qu’un début puisque d’autres sont attendus dans de futurs DLC à venir comme pour « Plante Piranha ».

Le roster n’est pas le seul à se montrer faramineux, c’est aussi le cas du nombre de stages qui pointe à 103. Cela, sans compter les variations Champ de Bataille et Destination Finale disponibles pour chacun d’entre eux. Nouvelle fonction intéressante en mode Smash (le « versus » de la série) : on peut choisir une option de morphing pour passer d’un stage à l’autre, et ce en plein combat ! Parfait pour apporter de la variation sans forcément arrêter à chaque fois la partie.

  • UN GAMEPLAY DE OUF !

Aucun doute  possible concernant le titre : il  présente le meilleur gameplay de la série.  Bien entendu, les novices du genre ont été sortis lors de ce vote. Offrant une fluidité exemplaire, on apprécie fortement les persos moins flottants, la vitesse de déplacement accrue sans forcément être cheatée et les combats vifs dont on ressent bien la puissance dans chacun de nos coups. Les meilleurs diront qu’il est fortement conseillé de jouer avec un GamePad Pro ou une manette GameCube (via un adaptateur) si l’on veut jouer correctement à un bon niveau, les Joy-Con montrant de réelles faiblesses via les sticks et la disposition des boutons. On est d’accord : rien d’absolument dramatique, mais ça permettra de ressortir vos plus belles manettes.

  • DES MODES SOLOS A LA PELLE !

Outre les traditionnels mode Smash et Mode Solo Classique, on retrouve ici le Mode Smash en Masse et le mode Aventure. Alors que le premier propose trois variantes basées sur les records : le Smash contre 100 dans lequel on affronte des Mii par demi-douzaines de plus en plus forts, le All-Stars qui nous oppose à tout le casting du jeu, et enfin le Smash Cruel, pour les masochistes. L’idée est de terminer ces épreuves le plus rapidement possible, avec des techniques qui diffèrent selon votre personnage. Si cela paraît simple au premier abord, l’affaire se corse rapidement et il faut redoubler de vigilance pour arriver au bout sans trop d’encombres. Le second quant à lui est le Mode Aventure intitulé : La Lueur du Monde. Nous vous proposons d’ailleurs de voir ou revoir le pitch de ce mode dans l’encart ci-dessous :

A l’aide de Kirby, il faudra donc sauver ce monde. Pour cela, vous devrez vous déplacer sur une gigantesque carte qui cache ses zones sous un brouillard persistant. A noter qu’il ne s’agit pas d’une ligne droite, vous êtes libre d’aller où bon vous semble.  Sachez cependant qu’il existe des mécanismes à activer, des routes bloquées que seuls certains esprits peuvent réparer et enfin et surtout des donjons qui abritent toujours un boss redoutable !  Alors certes, ces donjons sont là surtout pour la forme, mais ils nous offrent une incroyable dose de nostalgie.  Le tout accompagné de musiques iconiques qui ne fait qu’accentuer l’émotion. Alors oui on peut s’y perdre, oui c’est un peu fouillis, mais qu’est ce que c’est bon !

Il faudra affronter les doublures maléfiques du casting afin de les débloquer un à un ainsi que les esprits de nombreuses entités.  Ces derniers peuvent être équipés sur votre personnage afin de le rendre plus puissant. Il existe deux types d’esprits : les primaires qui donnent des bonus d’attaque et de défense indispensables pour affronter des ennemis de plus en plus forts, et les soutiens, qui se placent dans les compartiments disponibles des primaires. Ces soutiens offrent toujours des capacités dont l’importance dépend du combat. Même s’il existe des doublons dans les capacités, nous parlons ici de plus de 1 100 esprits à récolter dans Smash Bros Ultimate. Autant dire qu’en matière de personnalisation, vous êtes servi !

  • UNE DURÉE DE VIE ÉNORME

Rien que pour le mode aventure vous pouvez compter au moins 10 bonnes heures pour le finir en ligne droite, mais disons le franchement : ce serait du gâchis.  Quand à le finir en 100%, il faudra plutôt miser sur une trentaine d’heures en mode normal. Mais vous l’aurez compris ce n’est pas le seul mode disponible, et vous aurez donc tout un tas d’éléments à découvrir : la soixantaine de Trophées Aide, les mini Easter Egg dans chaque stage, ou tout simplement les 900 morceaux qui composent l’OST pour 28 HEURES DE MUSIQUE ! On ne peut que vous souhaiter un bon jeu !

 

Vous l’aurez compris, Super Smash Bros. Ultimate est le meilleur épisode de la série. Plus maîtrisé dans son gameplay, plus complet dans son roster, ses stages, ses options, ses objets/invocations en combat et son ahurissante OST, il est un pur bonheur sous les doigts qui mélange contenu phénoménal et nostalgie avec brio. Alors oui les néophytes ont trouvé à redire, oui les mauvais perdants ne seront pas des plus satisfaits, mais pour tout ceux qui ont la patience de surmonter leurs premiers échecs, le titre de Nintendo vaut le détour.

Super Smash Bros Ultimate est l’exemple de l’amusement immédiat, que ce soit seul ou à plusieurs, pour les néophytes ou pour les vétérans, en détente ou lorsque « on ne rigole plus », ce nouveau Smash Bros est d’une efficacité redoutable à qui je décide de tout pardonner,  et qui en fait d’office un incontournable de la Nintendo Switch.

.

Points forts

  • Le roster de malade !
  • Un gameplay aux petits oignons !
  • Un contenu pharanoique !
  • 28 heures de musique (ça n'impressionne pas que moi quand même ?!) !
  • Un mode Aventure un peu fouillis mais complet !
  • Une durée de vie ahurissante !
  • De la nostalgie à la pelle !

Points faibles

  • Monstrueux aux premiers abords
  • Absence de tutoriel pour les néophytes
  • Nécessite une Manette Pro et/ou de GameCube pour les vétérans
  • Pas de trophées à collectionner
  • Multijoueur en ligne encore trop instable à l'heure actuelle
9

Amazing

Co-fondatrice de Try aGame, aventurière dans l'âme et héroïne de la prophétie à ses heures perdues, RedHo a sauvé notre monde 17 fois des forces du mal. La légende raconte qu'elle aurait un masque de Majora pour se téléporter à Hyrule.En attendant la prochaine menace, elle écrit pour Try aGame.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

tempus ut mi, quis ipsum commodo fringilla accumsan leo. Praesent