TEST – The Elder Scroll Online Elsweyr, bienvenue chez les Khajiits

Les joueurs de The Elder Scrolls Online peuvent découvrir la terre des Khajiits, Elsweyr, en proie à une usurpatrice, à des nécromanciens et à des dragons.

Le test de The Elder Scrolls Online Elsweyr est réalisé à partir d’une version PC fournie par l’éditeur.

Développeur : Bethesda
Éditeur : Zenimax Media
Genre : MMORPG
Support : PC, PS4, Xbox One
Date de sortie : 20 mai (PC), 5 juin (PS4, Xbox One)

The Elder Scrolls Online Elsweyr

Alors que The Elder Scrolls Online fêtait il y a peu ses cinq ans, c’est un nouveau chapitre de l’histoire qui va nous intéresser aujourd’hui. En effet, après Morrowind et Summerset, Elsweyr est le troisième chapitre qui vient s’ajouter à l’aventure des joueurs, leur proposant de découvrir une toute nouvelle région et pas n’importe laquelle : la région des Khajiits, les célèbres hommes-chats. Cependant, il ne faudra pas s’attendre à une simple exploration de la région, l’arrivée du joueur est en effet motivée par le désir ardent de combattre l’usurpatrice qui a pris le contrôle de la région, la demi-soeur du mage de bataille Abnur Tharn, mais aussi d’affronter les Dragons et les Nécromanciens qui se trouvent dans la région. Et pour combattre le feu par le feu, les joueurs pourront incarner un Nécromancien pour profiter de cette magie interdite afin de ramener l’ordre dans la région. Alors, ce nouveau chapitre offre-t-il un lot de nouveautés suffisamment conséquent ? Réponse dans ce test.

Nouveautés

Ainsi, dans Elsweyr, les joueurs peuvent découvrir plusieurs nouveautés qui devraient ramener certains joueurs vers le MMORPG de Bethesda. L’une de ces premières nouveautés est bien entendu la classe du Nécromancien, une classe puissante, qui se sert des cadavres présents sur le champs de bataille pour se battre. Cependant, contrairement au Sorcier, les invocations du Nécromancien sont temporaires et servent principalement à alimenter une ressource non négligeable pour ce dernier : les cadavres. En effet, la plupart de ses sorts se servent des cadavres pour alimenter divers effets bonus, comme infliger des dégâts supplémentaires ou améliorer les soins reçus. Il faudra donc veiller à la présence de cette ressource sur le terrain, en plus de la magie ou de la vigueur selon l’orientation que les joueurs auront choisi. Si au départ, la classe peut sembler assez difficile à prendre en main, une fois que l’on commence à maîtriser ses divers sorts et à comprendre les synergies entres ceux-ci, on prend un réel plaisir à foncer dans la mêlée pour ensevelir nos adversaire sous une plie de cadavre pour mieux les utiliser à notre avantage. La sixième classe du jeu est vraiment un élément qui vaut le détour, contrebalançant avec une région qui donne l’impression d’être plus petite que le Couchant ou Morrowind. En effet, en parcourant Elsweyr, on a l’impression de rapidement faire le tour de la région et de ses activités, entre les donjons, les boss et les villes, on finit rapidement par faire le tour de celle-ci, même si les attaques de dragons permettent de donner un peu de piquant à l’exploration de ces terres.

The Elder Scrolls Online Elsweyr

En effet, une autre nouveauté qui a eu le droit à une communication conséquente sont les dragons. Ceux-ci sont de retour et donne l’occasion de prendre part à des combats de boss épiques et aléatoires sur la carte, nous poussant bien souvent à nous détourner de notre objectif pour prendre part à un combat épique. Les combats contre les dragons sont donc des combats de boss où les joueurs devront faire attention à tout ce qui les entoure et particulièrement les attaques de ces gros lézard qui mettront rapidement les joueurs inattentifs au tapis. Les combats contre les dragons ressemblent aux combats contre les world boss que nous avons déjà eu l’occasion de voir dans The Elder Scrolls Online, mais l’aspect aléatoire de leur emplacement et les combats épiques qui suivent, faisant intervenir tous les joueurs aux alentours pour tenter de tuer cette créature, donne réellement la sensation de prendre part à un combat épique et c’est aussi un élément de gameplay qui vaut le détour. Ainsi, à part la taille de la carte, les ajouts sont plutôt satisfaisants dans cette extension et c’est sans compter les nouveautés pour les groupes de joueurs, à savoir deux donjons publiques et une épreuve pour 12 joueurs. Les joueurs auront donc beaucoup à découvrir et même si elle semble petite, on prend plaisir à explorer la carte, qui nous permet de parcourir des environnement variés et de découvrir la région des Khajiits.

The Elder Scrolls Online Elsweyr

Scénario

Du côté du scénario, The Elder Scrolls Online a toujours brillé par son scénario, que cela concerne le jeu principal ou les quêtes secondaires. Et cette extension ne déroge pas à la règle, en proposant aux joueurs de prendre part à la reconquête d’Elsweyr, qui est sous le joug de la demi-sœur d’Abnur Tharn, Euraxia Tharn, qui a conclu une alliance avec les dragons et dont le bras droit est un Nécromancien. Les joueurs auront fort à faire pour affronter les menaces qui se dressent face à lui et pour cela, il pourra compter sur ses alliés, comme Khamira ou Abnur Tharn qui vous accompagneront tout au long de cette extension. L’histoire de cette extension est plaisante à suivre de bout en bout, amenant son lot de retournements de situation et de combats épiques contre les différents boss que les joueurs affronteront au fil de l’aventure. On a le sentiment d’être réellement impliqué dans l’intrigue et de venir sauver la région de toutes ces menaces. L’histoire principale est donc réellement soignée, mais les quêtes annexes le sont tout autant.

The Elder Scrolls Online Elsweyr

Les quêtes annexes de cette extension sont tout aussi soignées que l’histoire principale et permettront aux joueurs de découvrir les secrets de la région des Khajiits, mais aussi de retrouver certains personnages bien connus. En effet, les joueurs pourront retrouver d’une part Razum-dar, membre des Yeux de la Reine, que les joueurs ont pu rencontrer dans la quête principale de The Elder Scrolls Online et celle de Summerset. Ici, Raz est en vacances chez sa mère, mais bien entendu, il vous faudra lui venir en aide lorsque les événements étranges se multiplient autour de la ferme familiale. Ce n’est pas le seul personnage que les joueurs pourront retrouver, puisque ceux-ci pourront même retrouver des princes Daedra en Elsweyr. Dans tous les cas, les quêtes annexes sont toujours l’occasion d’en apprendre un peu plus sur la région d’Elsweyr et des mythes qui concernent cette région, donnant un sens à l’exploration et poussant bien souvent le joueur à se détourner de la quête principale pour découvrir une nouvelle facette de la région.

The Elder Scrolls Online Elsweyr

Ambiance et durée de vie

L’ambiance du soft est aussi un point extrêmement réussi, puisque les environnements de cette extension sont particulièrement travaillée et Elsweyr parvient à nous faire voyager dans divers environnements. On prend un réel plaisir à se balader d’un bout à l’autre de la carte et les musiques sont toujours aussi bonnes, donnant un ton épique quand cela est nécessaire. La mise en scène de certains passage de bataille sont bien travaillés et font plaisir à voir et montre que The Elder Scrolls Online a encore beaucoup de choses à raconter pour les extension à venir.

The Elder Scrolls Online Elsweyr

Concernant la durée de vie, les joueurs mettront entre 15 et 20 heures pour faire le tour de cette extension rien que pour le contenu jouable en solo. A cela il faut ajouter les deux donjons publics et l’épreuve qui donneront du fil à retordre aux joueurs et augmenteront la durée de vie. Dans tous les cas, les joueurs auront de quoi s’occuper pendant un moment avec Elsweyr.

The Elder Scrolls Online Elsweyr

En définitive, cette extension est une réussite du début à la fin, malgré la taille de la région qui parait réduite par rapport aux précédents chapitres. Dans tous les cas, les nouveautés qui sont proposées donnent aux joueurs une bonne raison de revenir sur le jeu avec un réel travail sur le scénario et les environnements. Cependant, si vous ne souhaitez pas faire de personnage nécromancien ou si vous voulez esquiver les dragons, cette extension n’en vaut peut-être pas la peine, même si l’histoire reste intéressante à suivre.

 

Points forts

  • La classe du Nécromancien
  • Les attaques de Dragon particulièrement épiques
  • Le scénario principal et les quêtes annexes

Points faibles

  • La région qui semble plus petite
  • Quelques bugs sans conséquences
9

Amazing

Force tranquille de la rédaction, grand spécialiste du « ça va ? ». Sloth est le Lucky Luke de la news, il écrit plus vite que son ombre !D’après la légende personne n’a jamais réussi à lui poser la question « ça va ? » en premier !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

commodo neque. odio massa Aliquam felis suscipit sed felis tristique dolor.