TEST – The Unicorn Princess : un monde pas si merveilleux

Qui n’a jamais rêvé de chevaucher une superbe licorne et de partir pour de folle aventure avec cette dernière. Galoper cheveux dans le vent à travers de magnifique collines verdoyantes ? 
 
Développeur : Caipirinha Games
Éditeur : Big Ben 
Genre : Simulation 
Support : PS4, Xbox One, Nintendo Switch, PC
Version pour le test : Nintendo Switch ( version fournie par l’éditeur)
Date de sortie : 14/11/2019

Découvrons ensemble si The Unicorn Princess accompagné de sa licorne Unica est le jeu de simulation équestre qui vous fera oublier Léa passion cheval ! 

The Unicorn Princess

Histoire

Vous incarnez Leila une jeune fille passionnée d’équitation. Un jour, alors que vous venez en aide à votre amie Paulina, vous rencontrez Unica une licorne de toute beauté. Cette dernière a besoin de votre aide pour sauver le monde des rêves. Au travers de 15 missions, en alternance dans le monde réel et dans le monde des rêves, vous allez tout mettre en oeuvre pour aider vos amis et sauver le fabuleux monde des rêves. 

Gameplay 

Alors je ne me m’attendais à rien de foufou, j’ai pris ce jeu pour le fun et pour la licorne, mais j’ai tout de même été déçue. Dur dur surtout lorsqu’on attend rien. 

Le gameplay est lourd, Leila court comme si elle pesait 3 tonnes, saute droit comme un piquet sans réellement décoller du sol. Je vous assure que j’ai eu l’impression d’incarner un mammouth de 10 tonnes. 

Ce n’est guère mieux du côté des chevaux. Quand ils galopent on a aucune sensation de rapidité, ils sont difficiles à manœuvrer, je pense que je m’en sortirai mieux avec un 33 tonnes sur une route étroite de montagne. 

Sérieusement je n’ai pris aucun plaisir à ma balader dans les vertes prairies qu’offre le jeu. 

Entre deux quêtes vous pourrez partir à la recherche de collectibles, ici ce sont des chevaux dorés. Vous pourrez également débloquer de nouveaux chevaux ainsi que de nouveaux vêtements pour Leila. De petites fonctionnalités annexes pour tenter de la consistance au jeu qui en manque cruellement.

Les quêtes du jeu ne sont pas folles, traverser des cerceaux, retrouver un lapin, collecter des fleurs de milles couleurs…. Rien de dingue mais vu le public ciblé, ça aurait pu passer s’il n’y avait pas un énorme problème de graphismes !

Ambiance visuelle et sonore 

Oui parce que graphiquement ce jeu est à la ramasse total. Sur PS2 il n’aurait pas été moins moche. Alors je ne suis pas quelqu’un qui pense que les graphismes font un bon jeu, mais en 2019 je pense qu’on peut faire quelque chose de visuellement sympa, même sur Switch. Alors oui la Switch n’est pas la console la plus performante, mais on a vu des jeux bien plus gourmands tourner correctement avec des graphismes corrects.

Parce qu’en plus des graphismes qui laissent à désirer, le jeu rame !! Mais comment est-ce possible ? Le jeu est vide, il n’y a même pas un nuage dans le ciel, les arbres apparaissent lorsqu’on est presque devant, quand on court l’herbe apparaît à mesure qu’on avance

A part un beau mal de mer ce jeu ne m’a pas procurer de grosses sensations. 

Niveau ambiance sonore, à part 3 oiseaux en boucle et 4 abeilles, ne vous attendez à rien. Le seul bon point c’est que c’est doublé en français. 

Pour vous faire une petite idée de ce que ça donne visuellement, vous pouvez retrouver quelques courtes vidéos du jeu sur notre chaîne YouTube en cliquant juste ici

The Unicorn Princess

En résume, The Unicorn Princess est visuellement catastrophique ce qui vous passera rapidement l’envie de continuer vos aventures avec Leila et Unica. Pour 40€ on était en droit d’attendre mieux. 

 

 

 

 

N’hésitez pas à nous donner vos impressions sur le jeu si vous l’avez, en commentaires sous l’article ou via nos réseaux sociaux : TwitterFacebookInstagramTwitchYoutube et notre compte curateur Steam.

N’hésitez pas non plus à aller vous promener sur notre site, pour y découvrir nos divers avis sur des films ou des séries, ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris mais aussi nos tests et dossiers. Et c’est pas fini, nos tests de jeux de plateau devraient également vous intéresser.

 

 

 

Points forts

  • Unica
  • Doublé en français

Points faibles

  • Graphiquement à la ramasse
  • Ça rame on comprend même pas pourquoi
  • Clipping en veux-tu en voilà
  • Un gameplay lourd
  • C'est cher
  • Mes yeux ont préféré se suicider
3

Bad

Co-fondatrice de Try aGame, commandante du Normandy et Championne du Monde 2016 de Farming Simulator. Responsable du crash du Normandy, elle s’est retirée sur Terre pour devenir rédactrice pour Try aGame !

Mot de passe oublié

risus dapibus justo velit, porta. efficitur. elementum mattis libero consectetur Sed