TEST – WWE 2K19, un nouveau Tour entre tes cordes

WWE 2K19

Catch moi si tu peux

Développeur : Yukes, Visuel Concept
Éditeur : 2K
Genre : Simulation sportive (catch)
Date de sortie : 9 octobre 2018
Supports : PS4, Xbox One, PC
Version pour le test : PS4 (fournie par l’éditeur)

 

Comme chaque année depuis qu’il a repris la licence à THQ, l’éditeur 2K nous propose sa nouvelle version de son jeu dédié à la plus grande fédération de catch. Ainsi WWE 2K19 a débarqué sur consoles et PC le 9 octobre dernier. Plusieurs touches de nouveautés ont été apportées pour tenter de surpasser la version plutôt moyenne de l’année dernière (retrouvez notre test de WWE 2K18). Nous allons donc en faire le tour et j’en profiterai pour vous donner mon verdict dans ce test. Allez ! Huilez vous le torse, enfilez vos plus beaux collants en lycra et montez avec moi sur le ring !

On ne change pas un gameplay qui gagne

Si il y a bien un aspect qui a connu très peu de changement pour ce WWE 2K19 c’est bien le gameplay pur et dur. Nous somme là encore une fois dans la lignée de ce qui a été fait au cours de ces dernières années. Les habitués des versions précédentes reprendront ainsi rapidement leurs marques. Le seul apport notable réside dans l’apparition de Payback qui consistent à attribuer à notre catcheur, deux « pouvoirs » qui lui permettront de retourner la situation en sa faveur. Les jauges de ces capacités se remplissant au fur et à mesure qu’il encaissera des coups. Après, il faut dire que le gameplay de la licence est déjà assez plaisant et le chambouler complètement aurait pu sonner comme une prise de risque inutile. Le côté très simulation du soft continuera donc à ravir les puristes, aucun soucis de ce côté là. Pour les néophytes, la prise en main sera certes délicate et les mécanismes (de contres notamment) pourront se révéler assez frustrants mais avec de la persévérance, tout rentrera dans l’ordre. (vidéo de gameplay ci-dessous)

Old School Mode

Plusieurs modes de jeux permettront aux joueurs de varier les plaisirs. Il y a bien sûr le classique mode exhibition jouable en solo et multi local ou online, qui nous permet de rapidement choisir notre Superstar et notre type de matchs et d’aller se castagner directement sans se poser la moindre question. L’occasion de souligner que la taille du roster est impressionnante (près de 130 catcheurs et catcheuses) et le nombre de type de matchs est également bien fourni. Du match simple en 1v1 au Royal Rumble, en passant par l’Elimination Chamber ou les TLC matchs, il y en aura pour tous les goûts dans WWE 2K19.

Bien entendu, l’attention des joueurs se portera surtout sur les autres modes. A commencer par le mode Mon Joueu qui nous permet de créer notre propre personnage et de le faire évoluer. Pour cela, le mode carrière met un place un scénario qui emmènera notre personnage du circuit indépendant jusqu’aux sommets de la WWE. Un scénario simple, voire simpliste, certes, mais tout de même sympathique et assez humoristique (notamment l’arc avec l’illustre Matt Hardy). Comparé à l’année dernière, le mode a subi quelques changements aussi. Finis les promos incohérentes et place à de rares choix de dialogue qui influeront plus ou mois sur la suite des évènements. Fini également de déambuler dans les coulisses entre deux matchs, c’est désormais un écran fixe qui nous permettra de discuter rapidement avec tous les protagonistes essentiels. Moins immersif certes, mais une perte de temps en moins.

Concernant l’évolution de notre personnage, là aussi il y a du neuf. Là où l’on gagnait des points d’expérience pour bêtement les placer dans des attributs, il y a cette fois-ci un arbre de talent qui permettra de privilégier 3 approches différentes : l’attaque, la défense et la technique. C’est là que l’on place nos points pour donner les priorités d’amélioration à notre avatar. Je dis bien « la priorité » car au final on décroche assez de points pour remplir la totalité de l’arbre

.Sinon, comme l’année dernière la personnalisation de notre personnage est assez poussée. Outre son style de combat qui sera fixe, on pourra choisir la panoplie de coups au travers d’une liste impressionnante de prises en tous genres. Physiquement aussi, WWE 2K19 nous donner l’occasion de retoucher notre protégé aussi bien sur son look vestimentaire que pour les traits de son visage et son corps. Seul problème, 95% au moins de ces items de personnalisation sont à débloquer… via le bon vieux système des paquets de cartes.

Ces paquets s’achètent contre de l’argent virtuel que l’on récoltera au fur et à mesure de nos combats dans le mode MonJoueur. Au vu de la multitude d’éléments à débloquer, autant dire qu’il va falloir en ouvrir des paquets. Le système d’argent virtuel s’applique d’ailleurs aussi pour le roster. J’en parlais plus haut, il y a un bon nombre de Superstars avec qui faire joujou mais il y en a un bon nombre à débloquer en dépensant des VC Coins (la monnaie du jeu). Alors oui, dans l’absolu, la plupart des jeux nous demandent de débloquer des choses mais ici, cela en concerne un quantité beaucoup trop importante et parfois pour des items très insignifiants. Fort heureusement, WWE 2K19 évite pour l’instant d’ajouter à cela les microtransactions… pour le moment en tout cas, même si des packs de boosts uniques sont disponible à la vente (et contenus dans le season pass).

L’intéret du mode MonJoueur réside aussi dans le mode Road To Glory qui fait aussi son retour. Comme l’année dernière, on peut trainer notre catcheur tout beau tout propre sur le ring mondial. Entendez par là que vous pourrez le mesurer à celui des joueurs du monde entier. Des défis sont à réaliser en cours de matchs pour continuer à débloquer des choses sans avoir à passer à la caisse virtuelle. C’est en tout cas un plaisir d’élever son personnage au bon grain du mode carrière avant de le jeter dans l’arène multi.

New Mode Order

Passons maintenant aux nouveautés de ce WWE 2K19. Commençons avec le mode Tour qui sera accessible soit avec notre avatar personnalisé soit avec un catcheur de notre choix. Le principe de ce mode est assez simple, il faut affronter plusieurs adversaires à la suite et les battre bien entendu. Une fois un combat remporté, on débloque le suivant et ainsi de suite jusqu’à arriver au dernier adversaire de la Tour. Le fun du mode réside dans l’ajout de bonus, de malus et d’autres conditions parfois farfelues pour pimenter les matchs et les rendre plus difficiles au fur et à mesure. Certaines tours nous demandant même de ne pas perdre de match sous peine de devoir la recommencer du début.

Cette nouveauté est une trouvaille sympathique et propose au joueur un véritable challenge. De quoi nous donner à becqueter autre chose qu’une simple suite de combats sans enjeux. Certaines tours demandant de bien s’accrocher pour triompher, notamment la Million Dollar Tour qui nous invite à 15 combats de suite sans la moindre régénération de santé. Mais il y a une rencontre avec le vrai AJ Styles et surtout une chance de remporter un million de dollars au bout (voir les conditions).

L’autre nouveauté par rapport à l’année dernière est plus un retour : le mode Showcase. Absent depuis 3 ans, le revoilà pour suivre la carrière de Daniel Bryan, le leader du Yes Movement. On pourra l’incarner dans une dizaine de ses plus grands affrontements à la WWE. Durant les matchs, des objectifs seront à réaliser pour faire avancer la progression du combat. Le tout est entrecoupé d’interviews de la Superstar dans ce qui ressemblera au final dans une sorte de mini-documentaire. Ce showcase parlera avant tout aux fans de Bryan mais les autres y trouveront également pas mal de fun. Cependant l’aventure se plie malheureusement assez vite, un peu dommage, on en aurait bien pris un peu plus.

Ils restent au tapis

WWE 2K19 n’est d’ailleurs pas exempt de défauts. Restons sur les modes avec celui qui fait encore son retour : le mode Mon Univers. Il nous propose de prendre la gestion de la fédération de catch et d’en gérer les différents shows (Raw, Smackdown, NXT et 205 Live). Libre à nous d’ailleurs d’en créer d’autres. Au fur et à mesure que le calendrier avancera et que les Superstars s’affronteront, des rivalités se créeront entre elles. Il faudra alors les entretenir pour que des petites choses se passent durant leurs combats… Autant le dire tout de suite, hormis ce point là, le mode est complètement dénué d’intérêt. Dans la pratique, cela revient simplement à enchainer des matchs sans but. Oui on peut choisir le type de matchs, oui on peut choisir les Superstars que l’on veut y mettre… mais c’est un peu le principe des matchs exhibition et le mode Mon Univers ne propose pas assez de choses pour s’en démarquer. A quand le retour du General Manager Mode ?

L’autre défaut vient de la technique. Certes les petits gars de chez Yuke’s et de Visual Concepts ont bien bossé pour modéliser au mieux les Superstars mais bon sang que c’est vieillot. On sent que le moteur du jeu n’a pas changé depuis un moment et ça continue à se voir (le constat avait déjà été fait l’année dernière dans mon test de WWE 2K18). Il y a également parfois une chute de framerate importante lorsque le jeu affiche plus de 6 catcheurs en même temps. Enfin, on notera aussi quelques bugs (de collision notamment mais pas seulement) en bien moins grande quantité que l’année dernière cependant. Il était dur de faire pire vous me direz.

wwe 2K19Coté ambiance enfin, rien de bien folichon. Le public est aussi passionné que devant un énième Roman Reigns vs Brock Lesnar et les commentateurs tournent en boucle allant parfois jusqu’à balancer 5 fois les mêmes lignes de texte dans un même match.

On tient en tout cas là les quelques axes de travail pour permettre aux équipes de WWE 2K19 de proposer encore une meilleure expérience l’année prochaine !

Comparé à la version de l’année dernière, WWE 2K19 n’a que très peu changé son gameplay qui demeure immersif et très agréable à jouer une fois pris en main. Malheureusement, sur le plan technique rien n’a changé également et le moteur du jeu a fait son temps même si les Superstars sont plutôt bien modélisés. Côté contenu, le mode Mon Joueur permet toujours de s’amuser notamment avec le Road To Glory, le retour du mode Showcase et surtout l’ajout du mode Tours sont un véritable plus en matière de diversité. Une qualité toujours appréciable dans les simulations sportives. En revanche, le mode Mon Univers demeure une véritable déception et ne fait toujours pas oublier le GM Mode. Mais avec son impressionnant roster et son grand nombre de type de matchs, WWE 2K19 réussira à passionner les fan de catch pour de nombreuses heures.

Points forts

  • Un gameplay toujours intéressant
  • Un roster encore très fourni
  • Des types de match pour tous les goûts
  • La trouvaille du Mode Tour
  • La complémentarité Mon Joueur / Road To glory

Points faibles

  • Trop de contenu à débloquer en monnaie virtuelle
  • Techniquement daté
  • Le mode Mon Univers toujours sans saveur
7.5

Good

Ma devise : "Raler, c'est utile uniquement si tu en profites pour apporter une solution... sinon ça reste juste un plaisir".

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

vulputate, mi, risus. risus sem, Aliquam leo suscipit dolor tristique ipsum velit,