TEST – Destiny 2 Bastion des Ombres, vers les ténèbres et au-delà…

Les ténèbres se réveillent dans l’univers de Destiny 2, apportant une nouvelle destination et de nouvelles missions dans Bastion des Ombres, reste à savoir ce que Bungie nous réserve pour la suite.

Développeur/Editeur : Bungie
Genre : FPS
Support : PC, PS4, Xbox One
Processeur : intel core i5-4200H CPU @ 2.80GHz
Carte Graphique : Nvidia GeForce GTX 950M, 8GB de RAM
Date de sortie : 1er octobre 2019

Destiny 2 Bastion des Ombres

Beaucoup de joueurs attendaient cette nouvelle extension de Destiny 2 au tournant. En effet, après la séparation de Bungie avec Activision, on s’attendait à quelques changement pour le jeu, qui ont été annoncés finalement assez tôt. Ainsi, le jeu débarque dans une version Free-to-Play, avec la possibilité d’acheter cette extension, ainsi que Renégat, pour profiter de l’expérience complète. Avec la mise en place de la sauvegarde Cross-plateforme, il était donc possible pour des joueurs console de migrer sur la plateforme Steam pour continuer leurs aventures, comme votre serviteur, qui a joué au jeu sur PS4, mais a décidé de passer sur PC à l’occasion de cette nouvelle extension.

En plus de cela, ce DLC est l’occasion de retrouver Eris Morn, portée disparue depuis la Guerre Rouge (à savoir le début de Destiny 2). Nous la retrouvons finalement assez vite pour nous rendre compte que la Lune est infestée par la Ruche, mais ce n’est pas la seule menace qui se profile à l’horizon. Notre personnage se retrouve donc rapidement embarqué dans une nouvelle aventure teinté de mystères, qui nous amèneront à découvrir une nouvelle menace, que beaucoup de joueurs attendaient depuis le premier opus. Reste à savoir si cette extension vaut vraiment le coup et si les développeurs ont réussi à s’en sortir dans l’aide d’Activision. Vous trouverez toutes les réponses à ces interrogations dans ce test.

De la Terre à la Lune

Nous nous retrouvons donc rapidement sur la Lune, occupée par la Ruche et il nous faudra mener à bien l’assaut pour installer une base de l’avant-garde sur le satellite. Durant cette mission, nous retrouvons rapidement Eris Morn, ainsi qu’une étrange pyramide, renfermant des secrets que les gardiens devront percer au cours de cette aventure. Niveau gameplay, pas de gros changement à signaler : on avance, on tire, on loot, on s’équipe des meilleurs équipements pour continuer à avancer et à tirer et ainsi de suite. Contrairement à la précédente extension, pas de nouveaux pouvoirs à la disposition des joueurs, il faudra faire avec ceux que nous avons déjà débloqués.

Destiny 2 Bastion des Ombres

La grosse nouveauté de cette extension, c’est finalement la Lune, nouvelle destination que les joueurs du premier opus connaissent. On retrouve les même activités que sur les autres planètes, des secteurs oubliés à piller, les mêmes activités publiques que sur les autres planètes. A noter que si la Ruche est l’ennemi principal de cette extension, toutes les autres races de l’univers viennent prendre un café sur la Lune. Une nouveauté à noter cependant, c’est la Chasse aux Cauchemars, représentant d’ançien ennemis de la série, que nous devrons affronter pour récolter une nouvelle monnaie, permettant de récupérer un équipement légendaire nécessaire pour la campagne. Ceux-ci se trouvent bien entendu sur la Lune, mais aussi dans les secteurs oubliés d’autres planètes, donnant ainsi accès à de nouveaux boss, de la même manière que les ennemis recherché dans Renégats.

Destiny 2 Bastion des Ombres

La Grande Pyramide

Cette nouvelle campagne  de Destiny 2 nous demande donc de perçer les secret de cette mystérieuse pyramide se trouvant sous la surface de la Lune. Pour ce faire, il nous faudra accomplir les divers missions que nous propose la campagne, mais aussi accomplir des poursuites spécifiques. En effet, le jeu alterne les missions traditionnelles et les missions de poursuite, où nous devrons acomplir certains objectifs pour nettoyer des essences que nous récupérons sur les divers Cauchemars que nous croisons au cours de nos missions. L’idée de mélanger ces deux mamnières de progresser est une bonne idée à mon avis, qui ne vient pas freiner la progression contrairement à ce que nous pourrions penser au premier abord. En fait, cela nous habitue très rapidement à nous familiariser avec ce système qui n’est certes pas nouveau, mais auquel j’ai eu du mal à m’habituer personnellement. A noter que désormais, les poursuites sont séparés des contrats, ce qui évite de se mélanger les pinceaux avec les objectifs temporaires des contrats et les poursuites.

Destiny 2 Bastion des Ombres

La campagne de cette extension est finalement assez courte en comparaison de celle du jeu de base ou de Renégats. On termine les missions finalement assez rapidement et les poursuites de la campagne sont souvent des objectifs qui se remplissent rapiement. En à peine une dizaine d’heure, vous aure percé le secret de la pyramide. Et si, comme moi, vous n’avez pas joué au premier opus ou vous ne connaissez pas le Lore sur le bout des doigts, vous vous retrouverez face à une sitation portant légèrement à confusion. Cependant, celle-ci est plutôt plaisante à suivre et le mystère qui entoure la Pyramide est une bonne raison qui nous pousse à vouloir en savoir plus. Ce DLC adopte une atmosphère finalement bien différente de Renégats ou du jeu de base où c’était la vengeance qui était au coeur de l’histoire, avec un ennemi clairement identifié. Ici, l’ennemi est plus flou et les questions sont nombreuses tout au long de l’aventure, et même à la fin. L’atmosphère tranche avec ce que ce second opus nous propose depuis deux ans et ce n’est pas plus mal.

Destiny 2 Bastion des Ombres

Changement d’ambiance pour Destiny 2

Graphiquement le jeu est toujours au top niveau, avec des effets spéciaux vraiments réussi. L’atmosphère de la Lune et surtout de la dernière mission est sombre et on ressent vraiment que la zone est hantée tout autour de nous. Les développeurs ont fait un travail admirable sur l’environnement. Les musiques sont toujours de bonne facture, même si j’ai un peu de mal avec les musiques qui sont moins épiques et plus oniriques dans ce DLC, comme l’histoire, à laquelle j’ai eu du mal à adhérer tant la proposition de Bungie diffère de ce que nous avions connu auparavant. Cependant, si j’ai personnellement du mal, il faut bien reconnaitre que celles-ci collent parfaitement avec l’ambiance globale du titre. Et on s’habitue rapidement à ce changement de ton qui colle finalement mieux à la série, donnant une réelle esthétique au soft, plutôt qu’un énième titre épique, ce qui aurait fini par lasser.

Pour ce qui est de la durée de vie, si la campagne se boucle rapidement, il ne faut pas oublier que le coeur d’un jeu comme Destiny, c’est son contenu End Game. A la fin de l’aventure, les joueurs se retrouveront approximativement au niveau de lumière 850, ce qui lui laisse une bonne marge de manoeuvre pour atteindre le niveau de lumière maximum, à savoir 960. D’autre part, les joueurs pourront aussi continuer leur aventure avec les différentes poursuites pour récupérer des pièces d’équipements et des armes légendaires ou exotiques, donnant une bonne raison de continuer à jouer après la fin de la campagne. A noter que l’arrivée de cette extension marque aussi la fin des niveaux traditionnels, remplacée par des niveaux de saison, offrant des récompenses à chaque palliers. Seul le niveau de lumière compte et cela devrait donner envie aux joueurs de continuer de jouer avec d’autres personnages, puisque cela facilite grandement les reroll. Dans tous les cas, le End Game de Destiny 2 est bien fournie, notamment avec les Invasion Vex qui ont débarquées cette semaine, permettant de découvrir une nouvelle activités, une instance à six joueurs, mais aussi de nouvelles poursuites. Peronnellement, je suis confiant concernant l’avenir de Destiny 2 et de Bungie sans l’aide d’Activision et j’attend avec impatience les prochaines mises à jour.

En définitive, cette extension s’en sort plutôt bien, proposant d’installer durablement une nouvelle menace que les joueurs attendaient depuis le premier opus. On regrettera cependant une campagne finalement assez courte et qui peut porter pas mal de joueurs à confusion par sa conclusion. Cependant, on voit que Bungie a finalement pris son envol avec cette première grosse extension sans le soutien d’Activision et le moins que l’on puisse dire, c’est que les développeurs s’en sortent particulièrement bien. Seul autre regret, le peu de nouveautés proposées par cette extension. Mis à part la Lune, que l’on visite finalement plutôt rapidement, pas de grosse nouveauté à signaler, comme avait pu le faire Renégat l’année passée, avec l’arrivée de nouveaux pouvoirs ou encore avec une nouvelle activité.

0 0 voter
Évaluation de l'article

Points forts

  • L'histoire de cette nouvelle extension, plus onirique que les précédentes
  • L'installation d'une nouvelle menace dans l'univers Destiny
  • La campagne mélangeant missions traditionnelles et poursuites

Points faibles

  • Pas de réelles nouveautés, mis à part la Lune
  • Une campagne un peu plus courte par rapport à Renégats
8

Great

Force tranquille de la rédaction, grand spécialiste du « ça va ? ». Sloth est le Lucky Luke de la news, il écrit plus vite que son ombre ! D’après la légende personne n’a jamais réussi à lui poser la question « ça va ? » en premier !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

ut elit. felis ut felis commodo