TEST – Star Wars Battlefront II

Star Wars Battlefront II a la lourde tâche de succéder à un premier opus orienté pour le jeu multi en ligne. Dice et EA semblent avoir écouté leur communauté en proposant cette fois-ci une campagne solo en plus des modes en ligne. Verdict sur le contenu d'un des gros jeux de cette fin d'année.

Star Wars Battlefront II : Un pas vers le côté obscur de la Force ?

(testé à partir d’une copie Xbox One fournie par l’éditeur)

star wars battlefront II

Jouer en solo tu pourras

On commence directement par le mode solo de Star Wars Battefront II. Si l’idée d’incarner Iden Version, une commandante de l’unité d’élite impériale Inferno, partait d’une bonne intention, le scénario manque vivement d’intérêt. S’inscrivant ainsi dans la même veine des très bons opus « Le pouvoir de la Force », retrouver l’Empire pour combattre les Rebelles annonçait des batailles épiques. Alors oui, des batailles et des moments épiques il y en aura dans cette campagne à la plastique irréprochable et au sound design toujours dignes des productions cinématographiques. Cependant, le scénario tombe rapidement dans le prévisible et, comme par hasard, la campagne vous permettra d’incarner un grand nombre de personnages de la saga. Spoiler Alert (ou pas) ! Iden Versio rejoindra la rébellion suite à un ordre ne respectant pas les principes de l’Empire. A partir de ce moment-là, tout est fait pour faire kiffer le joueur. Un scénario poussif qui tombe dans le sentimentalisme mal fait justifie-t-il les quelques passages jouissifs de gameplay ? Non pas vraiment.

Une fois la campagne solo, l’impression d’avoir fini le didacticiel est bien là. A travers l’aventure, vous jouerez et piloterez à peu près tout ce qui se trouve dans les modes en ligne… L’amertume et le sentiment d’un travail bâclé pour seul but de faire du fan service, voilà ce qui ressort une fois le solo bouclé. Dommage, vraiment… Avec Frosbite 3 et le sound design officiel, tous les ingrédients étaient réunis pour faire un véritable épisode canonique à l’aube de la sortie du 8e film. Comptez environ 5-6h pour assimiler toutes les mécaniques qu’offrent cet opus avant de vous plonger dans des batailles en ligne. Et n’espérez pas une rejouabilité vu l’absence de méta et de collectibles. Un petit mode Arcade fait son apparition permettant de jouer en écran splitté dont c’est certainement le seul intérêt à l’image du premier opus et ses vagues d’ennemis.

Jouer en ligne tu devras

Exit les scandales des micro transactions, le contenu du jeu en ligne proposé par Star Wars Battlefront II est relativement maigre. A l’instar d’un premier opus déjà critiqué pour son manque de contenu, Dice ne semble pas avoir retenu la leçon et propose ici 5 modes de jeux : Escarmouche, Frappe, Affrontement Héroïque, Assaut Galactique et Assaut des Chasseurs. Voilà en somme. Si l’ajout du mode chasseurs est à noter (car on parle quand même d’un jeu Star Wars), le gros du jeu se concentre dans l’Assaut Galactique.

Digne héritier de Battlefield 1, l’Assaut Galactique réunit 40 joueurs sur une map géante proposant différents objectifs à réaliser. Jouable aussi bien en solitaire qu’en escouade, c’est sans doute le mode de jeu le plus intéressant. Prenez part au combat en choisissant parmi les quatre classes de soldats disponibles ainsi que votre héros (Dark Vador, Yoda, Rey ou encore Kylo Ren, etc.) à invoquer. Comme dans le premier opus, lorsqu’un héros rejoint le champ bataille, une ambiance sonore notable est associée pour prévenir les alliés. Autre avantage de ce mode de jeu, c’est le grand nombre de joueurs qui permet de réaliser des frags même pour un noob. L’ambiance de Star Wars atteint ici son paroxysme tant les batailles ressemblent à des scènes de films.

Pour les plus intimistes, les modes Escarmouche et Frappe seront plus adaptés. Empreint d’un vieux rival nommé Call of, ces modes permettent un affrontement plus direct avec ou sans objectif. Réservé, peut-être, à des joueurs compétitifs qui recherchent plus la première place que vivre une véritable expérience Star Wars en ligne. D’ailleurs, pour ceux-là, le mode Affrontement Héroïque est parfait. Du 4vs4, avec sabre laser, pistolets laser, Force et autre jet pack, une telle scène ne peut évidemment pas exister dans un film. Mais que c’est bon ! A chacun son pouvoir et entretuez vous. Malheureusement, passer les premiers moments fantasmagoriques, l’impression de fan service dans Star Wars Battlefront II revient comme une boule de bowling après un strike.

Star Wars Battlefront II s’inscrit dans la même lignée que le premier opus et malgré l’ajout d’une campagne solo, souffre d’un manque de contenu flagrant. Si la réalisation du soft éclate les rétines et les oreilles, l’impression d’un jeu livré que pour faire plaisir aux fans est bien là. Un peu comme le jouet dans un Happy Meal… Vous êtes contents de le découvrir, vous passez un bon moment en mangeant, vous jouez un peu avec et il finira rapidement par prendre la poussière sur votre étagère. N’y avait-il pas mieux à faire sérieusement ?

0 0 vote
Article Rating

Points forts

  • C'est beau rien à dire !
  • L'ambiance Star Wars est bien présente
  • Certains passages du solo
  • Le mode Affrontement héroïque
  • Le sound design officiel toujours impeccable

Points faibles

  • Un scénario niais et facile
  • Manque de contenu global
  • Du fan service en veux-tu en voilà
  • Répétitif et lassant à force
  • Pas de véritable mode coopération digne d'intérêt
  • Ça manque de maîtres Jedi (Obi-wan, Anakin, Qui-Gon Jinn)
  • Et de personnages jouables en général (Chewbacca, Jar Jar Binks, etc.)
5

Average

Grand aventurier, Gabs consacre sa vie a la recherche d'OST en tout genre en jouant à différents jeux. La légende raconte que c'est lui qui aurait appris à Link comment jouer de l'ocarina...
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
ut Aliquam elementum nec luctus Aenean libero ipsum efficitur.