TEST – AO Tennis 2 fait sa rentrée sur le court

AO Tennis 2 signe donc le retour d’une franchise qui a fini par convaincre les amateurs de la balle jaune. La surprise vient de sa collaboration avec BigBen Interactive qui incarnait auparavant la concurrence. Ce travail d’équipe met-il la franchise sur de bons rails ? Malgré ses quelques défauts, nous osons l’affirmer au vu des belles sensations que nous a procuré le jeu.

Développeur : Big Ant Studios
Éditeur : BigBen Interactive
Genre : Simulation Sport / Tennis
Prix : 54,99 €
Version pour le test : PlayStation 4
Date de sortie : 9 janvier 2019

AO Tennis 2 fait donc suite à un premier opus qui était certes imparfait mais qui cachait tout de même de bonnes idées dans ses mécaniques et dans son contenu. Pour sa seconde édition, Big Ant nous offre sensiblement le même gameplay.

On n’a pas le même numéro mais on a la même raquette

Les coups de raquettes sont un peu plus réalistes, ce qui avait nécessité plusieurs patchs pour le premier jeu. Néanmoins, on rencontre tout de même quelques incohérences et difficultés dans l’animation des sportifs. Principal défaut à pointer du doigt, le jeu à la volée notamment suite à un amorti. Encore une fois, il n’est ni efficace ni trop réaliste puisqu’il faudra plusieurs coups pour remporter le point, dans un secteur où l’on souhaite l’écourter et remporter un point rapide. Si vous réussissez votre amorti, il se peut que votre adversaire court vers la balle, arrive devant et reste complètement passif pour perdre le point. Au revoir la satisfaction du point remporté. Et c’était déjà un défaut du premier AO Tennis qu’ils n’ont donc pas réussi à gommer.

Les complications autour du jeu à la volée nous dirigent vers les matchs en double, histoire de vérifier si les lacunes ont disparu. Là encore, ce n’est pas parfait mais cela reste déjà plus consistant. Les échanges se montrent plus longs, les réflexes sont déjà plus au rendez-vous (fort heureusement…) et le point plus difficile à gagner. Cela demande de la concentration à tout moment et il demeure très difficile de lire le jeu. Autre chose, si on se réjouit des petites cinématiques au cours desquelles les joueurs se concertent, on ne peut que regretter que les développeurs ne soient pas allés au bout de leurs idées.

Ainsi, il aurait été légitime et très inspiré d’ajouter cette option stratégique à AO Tennis 2, pouvoir se concerter avec le joueur en double et décider de la tactique à adopter, ce qui inclurait des déplacements offensifs programmés. J’aurais adoré avoir par exemple le choix entre deux ou trois mouvements à déterminer avant de servir. Après tout, les joueurs de double se concertent à tous les points.

Premiers pas sur le court

AO Tennis 2 s’inscrit clairement dans la veine du premier opus. Ceux qui s’y sont déjà lancés ne seront pas dépaysés et ne connaîtront pas de difficultés à enchaîner les victoires. Pour ceux qui souhaitent s’amuser sur un premier bon jeu de tennis depuis… Top Spin, il faudra s’y investir.

Les mécaniques de jeu demandent un temps d’adaptation. Après quelques échanges (on vous conseille le tuto sinon), vous maîtriserez les trois rouages que sont le timing, la jauge de puissance et la trajectoire de la balle qui demande, tout comme le déplacement, une utilisation intelligente du joystick gauche. Ce ne sera pas évident dans un premier temps mais une fois que vous contrôlez, cela sera plutôt fluide. Vous comprendrez ainsi que le timing déterminera le coup gagnant ou la faute (jauge de couleur) mais c’est un peu plus complexe. Un coup mal exécuté peut s’avérer payant si jamais vous n’aviez pas tenté de viser la ligne du court, question de marge plus ou moins importante selon la situation.

Hormis cela, Big Ant Studios a la bonne idée de placer la difficulté par défaut à un niveau Facile. Cela vous permettra de vous faire la main le temps d’un match, puis de l’ajuster pour rendre le challenge correct. Et attention à la durée du match qui est aussi (par défaut je suppose) respectueuse des vraies conditions du circuit WTA ou ATP. Si vous vous lancez dans la Carrière avec un homme, il faudra gagner les matchs à Brisbane avec deux sets dans la poche, trois pour l’Open d’Australie. Ainsi, il se pourrait bien qu’un match dure entre 40 minutes et 1 heure si vous gagnez par 3 sets à 0. Ajoutez du temps si les échanges sont intenses et disputés, si vous perdez des sets, si vous allez jusqu’au tie-break etc. Bref, là-dessus on se dira que l’immersion est au top pour vous placer dans de réelles conditions d’un match de tennis, si jamais vous souhaitez réaliser des matchs à 6 jeux 2/3 sets.

D’ailleurs, revenons désormais sur le contenu proposé par AO Tennis 2 notamment sur le mode Carrière qui a été optimisé.

Un jour je serai Numéro 1 mondial

Dès les premiers instants dans le mode Carrière, on voit des petits changements probablement suggérés par BigBen Interactive tant il semble l’emprunter chez son ex-concurrent Tennis World Tour. On retrouve effectivement des mécaniques de gestion dans la vie de votre sportif. Optimiser sa popularité sera suggéré avec les onglets Sponsors tandis que la fatigue et votre staff seront gérés avec les Dépenses de Voyage (prenez l’avion, c’est important pour faire Melbourne-Montpellier) et votre Équipe de Soutien dont les bienfaits devraient se faire ressentir durant toute la saison.

À côté de cela, votre argent servira aussi à faire progresser votre joueur dans un secteur ou l’autre. Il faudra vraiment dépenser des sous pour augmenter une statistique, ce qui est un procédé vraiment étrange. Je me voyais davantage dans la progression au fur et à mesure des matchs et des victoires ou défaites. On a encore ces points de compétence à gagner pour améliorer aussi certains coups. Ce n’est pas dérangeant mais c’est peut-être un secteur qui devra être repensé par Big Ant Studios afin de gagner en réalisme et en intérêt.

Sinon, le calendrier gagne en visibilité et il sera facile de gérer votre calendrier entre les séances d’entraînement, les tournois (dont ceux de la communauté !), les événements spéciaux et les jours de repos. Attention à la surcharge car une blessure est vite arrivée. De notre côté, un tracas au genou nous a mis en repos pour une dizaine de jours. Par contre, cela m’amène vers un secteur bien étrange lors des matchs. Il arrive souvent qu’une blessure vienne en plein match à diverses reprises. Excepté réduire la jauge d’endurance, cela ne semble pas amener le forfait ni des difficultés dans les déplacements. Si l’apparition du temps mort médical se repose sur une bonne idée, la façon dont il est proposé reste tout de même incohérent à de nombreux égards. Et il devient même embêtant de voir apparaître à l’écran des blessures tous les trois jeux (et encore c’est souvent plus fréquent…).

Hormis cela, les journalistes vous questionneront si vous allez assez loin dans la compétition. Lors de l’Open d’Australie, il a fallu attendre le dernier carré. Cela permet de soigner son image auprès du monde du tennis et de gérer sa réputation, ce qui reste légèrement anodin comme les réactions après point, mais qui gardent le mérite d’exister. Les nouveaux petits détails sont bien présents et renforcent parfois notre plaisir du jeu. Par exemple, même si Djokovic a clairement refusé de faire équipe en double avec moi, il est tout de même agréable de savoir que c’est nous qui pouvons faire la demande manuellement à n’importe quel joueur. Il faudra gagner en réputation pour que votre joueur préféré accepte que vous formiez un duo de légende.

Enfin revenons sur le roster qui, pour notre plus grand plaisir, profite d’un travail communautaire important.

Un casting aux mille visages

Big Ant Studios n’a pas les finances pour se payer un casting complet mais a gardé sa très bonne idée d’éditeur de personnages. Les joueurs peuvent ainsi créer leurs propres personnages et partager le tout à la communauté. Même vous, si vous créez votre avatar, vous avez le choix de le partager ou non et les autres pourront le retrouver parmi l’immense liste de joueurs disponibles en ligne. Dites vous que certains ont pensé à reproduire Donald Trump, Michael Jordan ou encore… Cyril Hanouna. Mais rassurez-vous, ils se sont surtout attardés à combler les manques d’un casting qui manquait de variété malgré des têtes d’affiches au casting (Rafael Nadal, Gaël Monfils, Stan Wawrinka pour les Hommes, Caroline Garcia, Kerber, Barty, Stosur et même Mladenovic pour les Femmes… entre autres).

En allant donc dans le hub de l’Académie, vous serez donc en mesure de retrouver tous les joueurs actuels et même des légendes, de Federer et Djokovic aux sœurs Williams et Sharapova en passant par Lendl, Mauresmo, Agassi et Monica Seles. J’y ai passé peut-être passé plus d’une heure mais je dois compter sur un casting de 170 sportifs et sportives de haut niveau. Et mieux encore, ils s’intègrent tous dans le mode Carrière. J’étais personnellement ravi de lancer une Carrière avec mon idole de jeunesse, Michael Chang.

Encore une fois, rassurez-vous, il est toujours possible de trier les tennis(wo)man que vous désirez soit avec le mode Recherche manuel ou avec les critères de recherche (sexe, nationalité etc.).

À côté de cela, il est même possible de créer des complexes sportifs et des logos, comme c’était le cas dans le premier. Tout un travail communautaire dont disposera les joueurs qui souhaitent compléter leur contenu et optimiser leur expérience de jeu.

AO Tennis 2 n’est pas exempt de défauts mais il a le mérite de proposer une expérience de jeu tennistique satisfaisante. Un contenu enrichi une nouvelle fois par la communauté, des petits efforts sur le mode Carrière qui ne sont pas à négliger et des échanges qui montrent souvent une belle image du jeu, on en ressort avec de belles sensations manettes en main. Maintenant, il ne reste plus qu’à corriger des animations imparfaites et des coups de raquettes parfois improbables. Néanmoins, fans de tennis, vous avez enfin un jeu de tennis qui saura vous faire passer de bons moments.

Points forts

  • Des bonnes sensations une fois les mécaniques maîtrisées
  • Un contenu dantesque grâce à la commu
  • Un bon sentiment de puissance avec certains joueurs (comme Nadal)
  • Des bonnes séquences de jeu possibles

Points faibles

  • Des animations pas toujours cohérentes
  • Des coups de raquette parfois improbables
  • Plus de possibilités sur la création de persos ne serait pas de refus
  • Gestion des blessures étrange en match
  • Parfois difficile à la volée
7

Good

Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !

Mot de passe oublié

risus. suscipit sem, diam eget leo odio quis non