TEST – AO Tennis : la balle jaune australienne à l’aube de Roland Garros

Le mois de mai marque l'arrivée de Roland Garros dans notre Hexagone et le royaume de la balle jaune, quoi de plus normal de voir débarquer plusieurs productions tennistiques telle que AO Tennis. Le titre de Big Ant est-il à la hauteur de l'événement ? Réponse dans notre test.

Support de test : PS4. Aussi disponible sur Xbox One et PC.
Version du jeu testée fournie par l’éditeur.
Développeur / Editeur : Big Ant

AO Tennis – ou plutôt AO International Tennis – a choisi le mois de mai pour venir s’exporter en Occident et proposer à tous les fans une nouvelle simulation de tennis. Le timing n’est pas anodin car si le titre de Big Ant était sorti initialement en marge de l’Open d’Australie (et seulement au pays des kangourous en état de bêta ou presque), il a attendu l’approche de Roland Garros pour atterrir chez nous, de quoi concurrencer Tennis World Tour (test à venir). Il a profité de ces quatre mois pour peaufiner son jeu et apporter son lot de mises à jour car tout n’était pas rose lors de sa venue. La question est donc de savoir s’il vaut le détour, s’il donnera du fil à retordre à son homologue français TWT ou s’il ne représente qu’un faire-valoir. Voici notre test après quelques coups de raquettes.

Des mécaniques de jeu originales mais perfectibles

La prise en main d’AO Tennis ne fut pas la plus facile. Le titre de Big Ant ne se montre pas des plus intuitifs et ses mécaniques ne nous permettent pas de nous libérer. J’ai eu la mauvaise idée de commencer par un match en double et il ne ressemblait en rien à un match en double. Conséquence de plusieurs facteurs. Premièrement, nous découvrions le jeu et ce sans tutoriel, à partir de là, difficile de se débrouiller. C’est pourquoi je recommanderai à quiconque de passer par la case Tuto. Deuxièmement, les joueurs sont presque dépourvus de réflexe, ce qui rend le jeu en double clairement irréaliste, sans rythme, simplement nul. Si les réflexes sont aux abois, si la réactivité des joueurs est absente, si les mécaniques ne sont pas fluides à la volée, cela s’annonce très compliqué pour le jeu en double et c’est clairement un grand manque dans la raquette d’AO International Tennis.

Les animations des professionnels viennent même corser le gameplay, leur attitude est parfois étrange. Lorsque la balle passe à côté du joueur et qu’il ne bouge pas d’un pouce, cela créé de la frustration. Lorsqu’il ne fait même pas l’effort de courir vers la balle et qu’il s’arrête soudainement, c’est une double frustration. D’ailleurs, l’animation des joueurs en elle-même est perfectible dans la gestuelle. Si elle s’avère sympathique sur certains coups droits, de grosses lacunes apparaissent au niveau des amortis. Les joueurs vont frapper un amorti comme ils frappent un revers ou un coup de raquette le long de la ligne. Cet amorti est vraiment moche dans AO Tennis. Néanmoins, lorsque l’on retombe en solo, en 1 v 1, ces lacunes sont moins voyantes, heureusement.

Au-delà de cela, il est plutôt appréciable que le timing soit primordial dans la production de Big Ant. Cela a toujours été le cas dans Top Spin et autres simulations de tennis. Mais dans AO Tennis, le timing peut clairement déterminer si vous faites le coup gagnant ou la faute directe, dans le sens où trois facteurs entrent en compte dans l’échange. Vous devez gérer le timing, le plus basique, mais aussi la jauge de puissance qui paraît bien compliquée à doser à cause du dernier facteur, la trajectoire de la balle. Elle est assez particulière car vous devez déplacer un curseur avec le joystick gauche, le même qui est utilisé pour vous déplacer. Ainsi, comme je vous l’ai indiqué plus tôt, la prise en main risque d’être difficile mais avec les quelques tutoriels et la répétition des matchs, les mécaniques seront vite maîtrisées.

Un casting maigre mais…

Première frayeur en abordant AO Tennis. Malgré la présence de Rafael Nadal, Kerber et quelques jeunes pousses australiennes, le casting reste limité. On connaît la difficulté des studios à acquérir des licences car onéreuses et à gérer au cas par cas. Pour le coup, on sera heureux de retrouver tout de même notre Caroline Garcia nationale, le meilleur joueur belge actuel Goffin ou la prometteuse Johanna Konta, Radwanska et Pliskova. Contrairement à son concurrent direct TWT, Ant Studios a décidé d’engager de nombreuses joueuses féminines, ce qui nous déplaira pas. Dans le tableau masculin, c’est plutôt léger et c’est ici que l’on sera plus critique, Chung Hyeon, Anderson, Isner ou Kokkinakis n’y feront rien.

Par contre, nous avons eu la belle surprise d’apercevoir une communauté autant réactive que créative. L’éditeur de joueurs d’AO Tennis nous permet de partager nos créations et d’importer celles des autres fans afin d’intégrer leurs tennisman directement dans notre partie. Nous avons ainsi pu télécharger et ajouter au roster les plus grands joueurs et nos pros français. Quelle joie de pouvoir retrouver Djokovic, Federer, Serena Williams, Mladenovic, Gasquet, Tsonga, Monfils et de jeunes pousses comme Tsitsipas, Zverev et compagnie. Certes, la modélisation de ces pros reste laborieuse pour la grande majorité mais il demeure plaisant de pouvoir enrichir le roster.

Petit bémol, on regrettera les bugs du jeu lorsque l’on lance la recherche. La musique se met à crasher et nous oblige parfois à recommencer la manœuvre. Attention, il suffira juste parfois de laisser 5 secondes de bug sonore lors de la seconde recherche. Déplaisant.

Des outils de création sympathiques

La création de joueurs n’est pas la seule section qui pousse les joueurs à faire preuve d’imagination. En effet, AO Tennis propose également de créer son propre logo et même son stade. Si le premier m’a paru bien compliqué à manœuvrer, le second m’a plutôt impressionné. Nous ne créons pas seulement l’enceinte de tennis, nous devons aussi aménager l’environnement autour. Concernant le stade, on nous laisse le choix entre diverses tribunes et architectures, plusieurs niveaux et même le choix des couleurs du toit, des sièges et des murs. Vous avez autant de possibilités pour les chaises, le choix des sponsors partout sur le court (possibilité d’y intégrer son logo) et même des options pour l’arbitre.

En dehors de cela, l’outil de création du stade nous autorise à quelques libertés en dehors du stade, à savoir la possibilité de placer des courts à l’extérieur, des routes, des bus, des bâtiments. Vous personnalisez vraiment votre complexe et toute sa superficie avec un budget qui vous laisse tout de même de la marge. Petit bémol néanmoins en ce qui concerne les grilles et murs, il faut tout faire à la main, grille par grille, mur par mur et il n’existe pas de formes d’architecture pré-établies, ce qui nous a fait perdre énormément de temps au point de nous décourager.

Heureusement, comme pour les joueurs, nous pouvons télécharger les créations des autres joueurs et nous retrouver avec des stades tout faits comme Flushing Meadows, Stuttgart, Londres et d’autres.

AO International Tennis

Des modes de jeu classiques pour AO Tennis

Dans AO Tennis, on retrouve donc du classique en termes de modes de jeu avec l’Exhibition, le mode Carrière, le mode en Ligne et Australian Open. Il faut dire que c’est leur seul tournoi licencié et ils tiennent à le faire savoir, ce n’est pas qu’un titre pour leur projet. Avant de commencer le mode Carrière, je vous conseille d’importer et créer vos joueurs qui pourront s’intégrer directement dans votre partie. Celui-ci vous laisse le choix de commencer avec une superstar du roster ou avec votre propre joueur, circuit féminin ou masculin. Vous pourrez améliorer ses statistiques en remportant des matchs et des tournois, banal.

Un très bon point pour la production Big Ant qui nous permet de paramétrer comme on le souhaite les conditions des matchs et des tournois. Ainsi, nous pouvons à tout moment décider si on se lance dans des manches à 3 sets gagnants, 2 ou même 1 seul, pareil pour les jeux, on décide combien de jeux seront nécessaires pour gagner le set. On décide autant pour les plus petits tournois que pour les Grand Chelem, ce qui peut accélérer drastiquement notre avancée dans le classement mondial. Cela satisfera les plus impatients d’en découdre avec les meilleurs mondiaux.

Cela dit, on regrettera le manque de possibilités en ligne puisque nous ne sommes autorisés qu’à effectuer des matchs en ligne. Aucune compétition, aucun tournoi, aucun charme, cela ne donne même pas envie de s’y diriger pour grimper seulement les échelons du classement. Il n’est guère intéressant d’enchaîner les matchs sans but précis, sans trophée à glaner.

 AO Tennis nous livre une expérience loin de la perfection mais tout de même satisfaisante. Une fois les mécaniques maîtrisées, on enchaîne aisément les sessions de jeu. Nous ne retrouvons pas les meilleures sensations de l’époque Top Spin mais le titre de BigAnt reste un minimum plaisant. On aurait apprécié plus de réalisme dans l’animation des joueurs, un gameplay plus intuitif et de meilleurs réflexes pour nos joueurs mais on se satisfera du retour d’une licence tennistique. Le studio a su compenser un roster faiblard par une communauté active et capable d’enrichir le casting. Une expérience classique, dispensable mais qui reste satisfaisante si on évite de la payer à un tarif élevé…

0 0 voter
Évaluation de l'article

Points forts

  • L'outil de création du stade
  • Un casting enrichi par la commu
  • La licence pour l'Open d'Australie
  • Le challenge incorporé

Points faibles

  • IA et quelques animations à revoir
  • Manque de réactivité dommageable en double
  • Le jeu online maigrichon à oublier
6.5

Fair

Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
laurent tournie
laurent tournie
2 années il y a

Ao tennis a certes un menu online très simple mais le jeu vaut la peine d’être acheté d’ailleurs nous sommes entrain de créer une grande communauté de joueurs pour des tournois sur le site http://www.aotennis.fr

Mot de passe oublié

elit. elit. ut elementum mi, justo commodo