TEST – Mario Tennis Aces : la référence tennistique de l’année

Mario Tennis Aces confirme tous les espoirs que l’on portait en lui.

Développeur : Camelot Software
Editeur : Nintendo
Genre : Jeu de Sport / Tennis
Date de sortie initiale : 22 juin 2018
Support : Exclusivité Nintendo Switch.
Version pour le test : Nintendo Switch

Mario Tennis Aces s’est positionné entre Roland Garros et Wimbledon et est prêt à assumer son rôle de favori pour le titre de référence tennistique. Après un Tennis World Tour qui est venu sur le marché en tant que produit non-fini et un AO International Tennis qui corrige ses lacunes semaine après semaine, Nintendo vient s’imposer en mastodonte sur Nintendo Switch. Le Big N avait même annoncé un mode Histoire pour la première fois pour un Mario Tennis sur une console de salon et plus d’options pour le mode en ligne par rapport à un titre Wii U décevant. Au final, c’est un excellent titre qui arrive sur l’hybride et qui devrait passionner les fans de la série et de la balle jaune pour tout l’été. Revenons dessus par le biais de ce test.

Le Gameplay

Mario Tennis Aces intègre des mécaniques classiques qui sauront rendre la prise en main pour chaque joueur assez aisée. Les différentes frappes sont là, les lobs et les amortis réunis avec la même touche X, ce qui pourrait demander un petit temps de maîtrise pour ne pas s’emmêler les pinceaux. A côté de cela, Camelot Software a eu la bonne idée d’ajouter quelques fonctionnalités très intéressantes. Les sauvetages in extremis sont la première particularité à évoquer. Elles permettent à chacun d’aller chercher la balle jaune quand elle se trouve hors-portée de votre personnage et chaque héros s’appuie sur ses propres mouvements. Quand Waluigi va faire du moonwalk, Mario effectuera son petit saut pour se décaler, une manœuvre absolument indispensable à maîtriser si vous souhaitez devenir le plus efficace possible.

Autre chose encore, le bouton R autorise votre athlète à ralentir le temps afin de taper la balle dans un timing parfait et également chercher le point lorsque la balle se trouve à trois ou quatre pas. Par contre, contrairement au sauvetage in-extremis (à réaliser avec le joystick droit), son utilisation n’est pas illimitée. Elle emprunte la jauge qui se remplit petit à petit lors de vos échanges, la même jauge qui vous servira à enclencher une Super Frappe Instinct (SFI). Une fois activée, vous devrez gérer la visée de votre tir dans un timing adéquat. Il existe aussi la Frappe Instinct qui n’a nul besoin que la jauge soit remplie pour la réaliser, il ne faut pas qu’elle soit vide non plus. A l’instar de la SFI, visée et timing sont nécessaires mais ce coup puissant n’endommage pas la raquette adverse. Car oui, c’est une nouvelle composante apparue dans Mario Tennis Aces, votre raquette peut se casser si vous ne renvoyez pas les SFI dans un timing idéal et vous serez contraint de déclarer forfait si vous ne possédez pas de matériel de rechange.

Avec toutes ces mécaniques, le titre devient bien nerveux. La Super Frappe Instinct ne vous garantit pas le gain du point, l’adversaire peut ralentir le temps afin de mieux renvoyer le coup. Vous pensiez prendre l’avantage en prenant à contre-pied votre opposant mais il peut effectuer le sauvetage in-extremis d’une simple manœuvre. Les échanges peuvent ainsi durer et relever d’un caractère épique. Comme si cela ne suffisait pas, le roster est divisé en différentes classes, entre des personnages spécialisés en Défense, en Technique, en Ruse, en Puissance, en Vitesse et Complet. Chacun a encore plus de spécificités qu’on le pense, avec un Boo qui donne à ses coups liftés des effets effroyables, un Yoshi dont la vitesse ferait envier Usain Bolt ou une défense gigantesque de Bowser Jr sur toutes les balles.

Alors, difficile de trouver un équilibre entre tous les personnages et pourtant une fois les mécaniques maîtrisées, les personnages peuvent contrer les autres même s’il y aura toujours des préférences. Avec toute cette variété dans le roster, nous avons eu une mauvaise surprise en traversant le mode Histoire de Mario Tennis Aces qui ne nous offre la possibilité que d’incarner Mario (à une exception près). Mais cela s’explique par les particularités de cette Aventure.

L’Aventure

Il s’agit de la première fois que l’on voit un mode Histoire dans un Mario Tennis sur console de salon. Celui-ci prend la forme d’un réel jeu Mario dans lequel votre arme ne sera pas votre casquette mais votre raquette. Ainsi il n’est pas question de botter les fesses de l’ennemi en lui sautant dessus mais en lui renvoyant la balle et en gagnant des matchs de tennis. Là où cela devient réellement intéressant, c’est qu’il ne se contente pas d’enchaîner les matchs afin d’avancer mais il nous met à l’épreuve avec des défis et des combats contre les boss de haute volée.

L’introduction d’un scénario ne porte pas le fruit d’une grande imagination, celui-ci reste classique mais il fait son taff en nous amenant d’un endroit à un autre et en affrontant divers adversaires. Wario et Waluigi sont possédés par une force maléfique et vous êtes forcés de partir à la recherche de gemmes afin d’éviter que toute la région sombre. La direction artistique que l’Aventure prend demeure vraiment plaisante. Ce ne sont pas simplement des courts de tennis, ils intègrent brillamment différents environnements. Les ruines de Rakhet, les Bois Piranha, le Manoir aux Miroirs, le Pic Aglas, les eaux rageuses ou l’île Ferno, ce sont tous autant de lieux qui possèdent leur charme et présentent un voyage autant inédit que captivant. Autant de niveaux qui regorgent de clins d’œil et références à l’univers Mario et c’est ce qui rend cette aventure de Mario Tennis Aces si agréable à découvrir.

Le challenge reste, qui plus est, au rendez-vous. Chaque monde termine par l’affrontement d’un boss qui s’effectue en trois temps. Le pattern évolue dans les transitions et tous les affrontements sont chronométrés. Ainsi, vos raquettes représentent vos vies et vous serez défait si le temps est écoulé. Le niveau est exigeant car chaque fois que vous serez touché, vous perdrez du temps supplémentaire. Le boss peut casser vos raquettes avec une Frappe Instinct et vous serez donc bien avisés de trifouiller toute la zone afin d’en obtenir une de plus. Deux raquettes, deux vies, deux fois plus de chances de vaincre le boss du niveau. On retrouve les éternels Piranha, Chomp et Cie de l’autre côté du court. Il faut trouver leurs faiblesses afin de continuer mais elles sont généralement bien visibles. Parfois, ce sont juste l’enchaînement des sbires qui les précèdent qui s’avèrent compliqués à vaincre mais avec de la persévérance, vous y parviendrez.

Enfin, une autre composante peut influencer le gameplay et rend les oppositions intéressantes dans Mario Tennis Aces. Il faut ainsi évoquer les particularités de chaque court. Entre des bombes à retardement qui envahissent le terrain, les plantes piranha au milieu du court ou des miroirs qui renvoient vos balles à grande vitesse, il sera nécessaire de redoubler de vigilance. Une mention spéciale à ce court imaginé sur un bateau dont le mât central peut dévier les trajectoires et compliquer les échanges.

En somme, Camelot a réussi à rythmer l’Aventure et la concevoir comme un jeu d’aventure Mario avec ses divers mondes et environnements. Les spécificités de chaque court demeurent séduisantes et varient les sessions de jeu tout en important une belle dose de challenge. On aurait même tendance à en demander plus tant ces nouveautés sont appréciables, ce qui nous fait rebondir sur le contenu du soft qui mérite d’être étoffé.

Le contenu

Nous avons de quoi nous amuser avec ce Mario Tennis Aces, il n’en fait aucun doute. Néanmoins, quelques détails restent à déplorer. Au niveau du roster, on compte 16 personnages jouables, ce qui ne représente pas des masses quand on pense à tous ceux et celles qui composent l’univers Mario, voire simplement tous ceux que l’on rencontre au cours de l’Aventure. On compte deux personnages inédits que sont Spike et Chomp mais toujours pas de Donkey Jr, Bébé Mario, Maskass ni même notre Mii. Nintendo a opté pour une stratégie particulière puisque le roster ne s’enrichira qu’en participant à des tournois en ligne dans les prochaines semaines, le cadeau de Juillet est Koopa. C’est clairement regrettable et on aimerait voir le studio Camelot intégrer un jour un gros roster, même s’il souhaite probablement garder un certain équilibre en ne dépassant pas la vingtaine.

En matière de modes de jeu, on constate qu’en terminant le mode Aventure, il ne nous reste plus grand chose à nous mettre sous la dent hormis les compétitions en ligne et le local. Certes on chipote un petit peu mais l’ajout d’un mode défi indépendant du mode histoire n’aurait pas été de trop. A la place, nous avons une petite nouveauté liée avec les particularités de la Nintendo Switch. Le mode Dynamique nous permet effectivement d’utiliser la manette Joy-Con en guise de raquette et c’est ici que nous avons des matchs classiques (et sans coups spéciaux), des matchs avec une grosse balle pour rendre plus facile la chose ou des défis d’échange. Le mode Dynamique de Mario Tennis Aces n’est pas si facile à aborder et il sera là aussi compliqué de vaincre. Néanmoins, cela reste un mode de jeu secondaire.

Terminons sur le jeu online qui regroupe de simples matchs en simple ou des tournois dont la difficulté variera selon les joueurs que vous affronterez. Autant vous le dire tout de suite, le niveau est très relevé et il sera difficile de remporter des tournois. On vous conseille ainsi de vous y lancer après maîtrise de toutes les mécaniques de jeu. Certains duels restent vraiment épiques et avec ce gameplay dynamique, il est vraiment appréciable de se frotter aux meilleurs et gagner ou perdre après une lutte acharnée. La communauté est pour le moment au rendez-vous et on se plait à enchaîner les matchs.

Mario Tennis Aces représente à l’heure actuelle le meilleur titre tennistique sur le marché. Malheureusement pour certains, c’est une exclusivité Switch. Si vous possédez la console hybride du Big N, que vous êtes fans des Mario Tennis depuis la première heure, vous devriez apprécier l’expérience de jeu. Malgré quelques imprécisions sur certaines mécaniques du jeu, les développeurs ont su bonifier le gameplay, mettre en scène une aventure passionnante en solo et nous procurer de belles sensations. Et pour les acharnés de la balle jaune, vous devriez apprécier encore plus les tournois en ligne avec un challenge relevé.

Points forts

  • Le challenge au rendez-vous
  • Un mode histoire bien pensé
  • Du fun et de bonnes sensations
  • Y'a du level en ligne
  • Des mécaniques de jeu améliorées

Points faibles

  • Parfois frustrant
  • On attend encore plus de contenu
8.5

Great

Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

sed commodo Curabitur tristique libero. ipsum venenatis, ut