TEST – Marvel’s Spider-Man : Miles Morales

Il est temps de prendre la relève en incarnant Miles Morales dans ce nouvel opus Marvel’s Spider-Man.
Disponible sur PlayStation 4 et PlayStation 5, découvrez en plus dans notre test ci-dessous.


MARVEL’S SPIDER-MAN : MILES MORALES

Développeur : Insomniac Games
Éditeur : Sony Interactive Entertainment
Support : PlayStation 4 et PlayStation 5
Version pour le test : PlayStation 5
Genre : Action, Aventure
Date de sortie :
12 novembre 2020

 



C’est en 2018 que Marvel’s Spider-Man était sorti sur PlayStation 4. Après un petit détour par Iron-Man, on retourne aux aventures du tisseur pour accompagner la sortie de la PlayStation 5, non pas sous les traits de Peter Parker, mais sous ceux de son jeune protégé, Miles Morales. Reste à savoir si ce stand-alone, qui se veut suite directe de son prédécesseur, saura également se tisser une place dans le cœur des joueurs ?


Marvel’s Spider Man : Miles Morales, c’est quoi l’histoire ? 

Alors qu’on l’apercevait lors de quelques scènes dans le jeu de base (notamment lorsqu’il dévoile ses pouvoirs à Peter à la fin du titre), Miles est le héros de cette nouvelle aventure dans les rues de New York. Fortement inspiré de Spider-Man : New Generation (film d’animation de 2018) dont Miles est aussi le protagoniste principal, on se retrouve donc avec des personnages que l’on connaissait déjà (pour la grande majorité) et un scénario sans grande surprise, bien que très réussi. Ce dernier, assez générique pour les habitués de genre, est accentué par le « passage de flambeau » entre Peter et Miles, notre Spidey original s’offrant quelques vacances avec Marie-Jane. En sachant qu’un grand pouvoir implique de grandes responsabilités, les ennuis ne tardent pas à arriver pour le nouveau gardien de la grosse pomme… Une manière comme une autre de lier Marvel’s Spider-Man et ce stand-alone, sorte d’entre-deux annonçant d’ores et déjà le véritable Marvel’s Spider-Man 2. En quête d’identité, on suit donc les pas de Miles, non sans faire écho à ceux de Peter, qui arrive peu à peu à s’émanciper de son ainé : le slogan « Be Yourself » qui va avec le titre prenant alors tout son sens…


Le gameplay ça donne quoi ?

Le début du titre, maitrisé à la perfection, sert autant à faire le lien avec le précédent opus que de tuto.  Les déplacements sont toujours aussi plaisants, tout comme le système de combat (qui restent toutefois très similaires à l’opus de base). On regrette néanmoins de ne pas se retrouver face à plus de combats épiques, les développeurs semblant pourtant maitriser le sujet quand on regarde les gros affrontements du titre qu’on peut malheureusement compter sur les doigts d’une seule main… Comme chez son prédécesseur, on se retrouve avec des jetons à dépenser pour améliorer nos gadgets, nos costumes et autres joyeusetés. Jetons qui sont disponibles une nouvelle fois en réalisant des défis à travers la ville ou en récoltant différents collectibles égrainés à travers la Big Apple… A noter que certaines compétences, quelques gadgets   ainsi qu’un costume  (et quelques trophées) ne seront déblocables uniquement en lançant la partie New Game+. D’ailleurs les pouvoirs de notre nouvelle petite araignée ont quelques nouveautés comparés à ceux de Parker. En effet, Miles dispose également de pouvoirs bioélectriques lui offrant charge électrique et invisibilité temporaire pour venir à bout, entre autres, de la nouvelle faction de l’Underground dont Tinkerer semble être le dirigeant. Bon point par rapport à son prédécesseur, les missions annexes que l’on retrouvait dans toutes la ville étaient redondantes et nombreuses et ce n’est pas le cas de ce stand-alone. En effet, dans Marvel’s Spider-Man : Miles Morales, elles sont beaucoup plus condensées et nous proposent une diversité plus importante qu’on apprécie, tout comme la nouvelle application conçue par Ganke Lee, meilleur ami du tisseur de toiles, qui nous propose des quêtes annexes sympathiques.


Ambiance visuelle et sonore

Le jeu alterne très souvent cinématiques et passages in-game avec une étonnante fluidité et une mise en scène incroyable ! Cependant, il est un peu frustrant de constater que le titre nous laisse un sentiment de déjà-vu… En effet, bien que Miles dispose de nouveaux pouvoirs et gadgets insufflant un vent de fraicheur, force est de constater que les activités proposées sont tout de même très similaires au titre précédent avec un New-York quasi identique, mais enneigé (qui reste toutefois vraiment très beau et agréable à explorer). Mention spéciale à l’ambiance sonore où la musique et les sons ont une forte présence qu’on apprécie beaucoup. Bien entendu, on retrouve un  mode photo particulièrement impressionnant qui ne manquera pas de prolonger votre expérience sur le titre qui se clôture en une vingtaine d’heures pour obtenir le 100%.

Avant de terminer notre test,  il est bon de noter que la version sur PlayStation 5, profite de deux modes : Graphismes et Performance. Le premier, vous permettra de jouer en 4K et d’avoir des effets de Ray Tracing mais sera capé à 30fps. Le mode Performance, lui, propose de jouer dans une résolution proche de la 4K, sans Ray Tracing mais en 60fps. A noter que Marvel’s Spider-Man : Miles Morales est un titre cross-gen et est donc également jouable sur PlayStation 4 (bien que je n’ai pas tenté l’expérience, n’en possédant plus).


Pour résumer, Marvel’s Spider-Man : Miles Morales, bien qu’il nous laisse un sentiment de déjà-vu avec une carte similaire et un contenu qui reste trop proche de celui proposé dans le titre de 2018, il arrive à se construire sur les bases de son prédécesseur tout en nous apportant un vent de fraicheur. Les déplacements dans New-York, le gameplay et le système de combats sont toujours autant époustouflants, et sont même exploités à leur paroxysme avec fluidité, tout en apportant de nouveaux pouvoirs, nouveaux gadgets/costumes… Bien que le scénario reste assez classique pour les habitués du genre, on est tout de même ravi d’incarner Miles et de le voir évoluer pour devenir Spider-Man. Mention spéciale pour la mise en scène où les cinématiques, incroyables, s’enchaînent parfaitement avec l’action du titre pour un rendu tout simplement bluffant !


C’est ainsi que s’achève notre test de Marvel’s Spider Man : Miles Morales, sorti le 12 novembre sur  PlayStation 4 et PlayStation 5


N’hésitez pas à aller vous promener sur notre site, pour y découvrir nos divers avis sur des films ou des séries, une panoplie de livres en tout genre, ou même sur des jeux de société dans notre rubrique Bar à Jeux ! Mais Try aGame, c’est aussi des tests ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris et des dossiers qui nous tiennent à cœur. Bien entendu vous pouvez passer nous voir sur notre compte Twitter ou Facebook pour ne rien rater. Mais ce n’est pas tout, vous pouvez aussi nous retrouver sur Youtube, Twitch, Steam et Instagram. Et oui, rien que ça !

Points forts

  • Construit sur les (bonnes) bases de son prédecesseur
  • Manhattan (avec son skin d'hiver) toujours aussi fidèle
  • Une mise en scène superbe
  • Une fluidité impressionnante
  • Doublage français de grande qualité
  • Les nouveaux pouvoirs de Miles
  • Une meilleure exploitation des mini-jeux
  • Bonne durée de vie
  • Le mode photo

Points faibles

  • Un sentiment de déjà-vu
  • Un contenu trop générique (mais réussi quand même)
  • Un manque de combats épiques (et toujours de supers-vilains)
8

Great

Co-fondatrice de Try aGame, aventurière dans l'âme et héroïne de la prophétie à ses heures perdues, RedHo a sauvé notre monde 17 fois des forces du mal. La légende raconte qu'elle aurait un masque de Majora pour se téléporter à Hyrule. En attendant la prochaine menace, elle écrit pour Try aGame.

Mot de passe oublié

accumsan Donec vulputate, id, odio libero. fringilla