TEST – Super Tennis Blast : la balle jaune arcade

Encore un jeu de tennis qui veut s’imposer sur le court et cette fois-ci elle est indépendante avec Super Tennis Blast.

Développeur : Unfinished Pixel
Éditeur : Unfinished Pixel
Genre : Tennis / Indé
Prix : 14,99€
Version pour le test : PS4 (dispo sur Xbox One, Steam et NSwitch)
Date de sortie : 25 mai 2019

Unfinished Pixel propose une nouvelle simulation de sport avec Super Tennis Blast. Après Super Volley Blast (le test à cette adresse), on pouvait se demander si le studio allait corriger certaines erreurs tout en gardant une expérience de jeu amusante. Au final, la mission s’est avérée bien compliquée sur certains points.

Plusieurs balles à son filet

Lorsque l’on découvre Super Tennis Blast, le menu reste simple mais fourni et cela demeure agréable pour ceux qui ne veulent pas une expérience de jeu monotone. Pour être clair dans nos propos, voici nos différentes options de jeu :

  • Partie Rapide
  • World Tour
  • Super Blast
  • Mini-jeux
  • Tutoriels
  • Personnalisation de l’avatar
  • Options
  • Défis (qui listent en réalité les trophées)

Sachant que le manque de contenu était le défaut flagrant de Super Volley Blast, nous sommes plutôt ravis que Unfinished Pixels ait corrigé le tir. En dehors du plus classique « Partie Rapide », on trouve quelques fonctionnalités inédites dans le Super Blast. Celui-ci cache deux règles de jeu bien originales, à savoir « Living Net » et « Crazy Court ». Dans le premier, des colonnes de verre s’élèvent du filet et réduit donc le champ de visée du terrain, apportant un peu de piment et de challenge. Si la trajectoire de la balle atterrit sur ce filet de verre, elle rebondit et revient vers votre camp. Malheureusement l’IA n’est pas très maligne et ne s’adapte pas toujours aux fluctuations du filet, nous laissant des brèches ou tirant bêtement sur le mur qui se dresse devant lui.

Quant au « Crazy Court », il joue avec les limites du terrain. Durant l’échange, le court va s’étendre et se rétrécir durant l’échange. Quand il se rétrécit, il est presque impossible de déborder l’adversaire et marquer un point, il faut surtout éviter de faire faute. Au contraire, on peut prendre plus de risques lorsque le court s’étend et jouer plus près des lignes sans trop de risque. C’est plutôt agréable car cela fait varier les conditions de jeu et donc apporte un plus à l’expérience de jeu proposée par Super Tennis Blast. Chose agréable, ces modes sont jouables en match rapide ou en tournoi.

Ce qui captivera l’envie des joueurs, ce sera donc ce fameux World Tour car on le devine, il s’agit du mode Carrière. Les développeurs ont été malins, ils n’ont pas acquis les droits des tournois ATP/WTA mais ils ont suivi leur itinéraire. Et s’ils ne peuvent pas afficher Newport au fond du court, ils utilisent un diminutif qui nous permet de le reconnaître : NPT pour Newport, QUI pour Quito, SOF pour Sofia, MIA pour Miami et ainsi de suite. A force de tournois, de victoires et d’entraînement, on acquiert des points à dépenser pour son avatar.

D’ailleurs c’est plutôt sympathique puisqu’il est possible de créer une multitude de joueurs pour compléter un roster qui se compte par centaines, mais tous des joueurs fictifs. C’est d’autant plus agréable que vous pouvez créer de multiples sportifs qui intégreront votre Carrière, en tant qu’adversaire ou en tant que joueur. Il nous est arrivé de jouer contre un avatar créé par nos soins et de se faire détruire complètement car elle était numéro 5 au rang mondial. Oui « elle » car le classement et les tournois sont tous mixtes, ce qui n’est pas du tout dérangeant.

On apprécie les faibles temps de chargement entre matchs et tournois, moins le fait que ce Super Tennis Blast ne soit localisé qu’en anglais et espagnol mais il n’y a pas trop de texte. Par contre, notre progression et notre poursuite dans le mode World Tour de Super Tennis Blast ont éveillé quelques lacunes du jeu.

Des mécaniques de jeu imparfaites

Si Unfinished Pixels a troqué le mode Histoire (avec des personnages déjantées et des réparties comiques) de Super Volley Blast pour un véritable mode Carrière de Super Tennis Blast, il présente un gameplay arcade et exigeant. Par contre, au début du mode Carrière, si vous êtes un habitué des simulations de tennis, il sera aisé de se débarrasser des premiers adversaires. C’est pourquoi je vous conseille de jouer en Difficile pour apporter un peu de challenge (et pas mal de défaites au compteur). Par contre, ce qui est dommage, c’est qu’il est facile de vaincre les joueurs mal classés mais que le Top 10 voire le Top 20 ne vous laisse qu’un maigre espoir de vaincre.

J’ai personnellement la nette impression que la difficulté est mal dosée. Il est peu possible de battre un Top Player si vous n’avez pas énormément amélioré votre joueur. L’adversité est telle qu’ils rattrapent et courent après toutes les balles, qu’ils répondent que par des boulets de canon. On subit pas mal et il est difficile d’entamer un vrai échange en fond de court et déborder l’adversaire. Par contre, peu seront des volleyeurs et monteront au filet, il existe peu de profils différents. On a juste l’impression que plus les joueurs sont bien classés, plus ils tirent fort et se déplacent rapidement. Ainsi, une fois entré dans le Top 100, si vous n’avez pas établi des plans de jeu quasi-imparables, il est difficile de progresser dans le classement. Mais quel intérêt de réaliser le même mouvement dix fois si ce n’est pas amusant ? Le côté arcade a ainsi ses limites dans le côté fun mais pas seulement. Évoquons les mécaniques de jeu de Super Tennis Blast.

super tennis blast

Le soft est plutôt exigeant sous ses apparences de petit jeu arcade. Les déplacements demanderont un petit temps d’adaptation, anticiper un dixième de seconde trop tôt et surtout dans la mauvaise direction est souvent fatal. Contrairement à un Tennis World Tour, il est difficile d’aller s’arracher pour renvoyer la balle. Les quatre coups sont classiques, avec le lob et l’amorti (la même touche mais direction opposée sur le joystick ou au pad), le lift, le coup puissant, le coup chopée… Il faudra maintenir le bouton pour gagner en puissance et surtout lâcher la pression dans le bon timing. Attention à la direction que vous donnez à votre tir, il faut bien viser sur les côtés ou même en profondeur mais pas d’aide disponible sur la trajectoire de balle. Avec le temps, vous apprendrez à jouer avec les lignes, parfois avec trop de risque, parfois pas assez, parfois parfaitement. Pour le coup, il faut faire preuve d’agilité au toucher des joysticks et de précision, c’est encore exigeant et plutôt agréable. Plaisant aussi car une balle trop courte laisse l’initiative à l’adversaire comme dans la réalité alors qu’il aura plus de mal à vous déborder si vous apportez de la profondeur à vos frappes.

Ce qui l’est moins, c’est le rapport de taille entre les personnages et les trajectoires de la balle jaune. En effet, votre personnage s’apparente à un nain (sans être insultant) et nous avons souvent l’impression qu’il est impossible de reprendre certaines balles à cause de ce défaut de taille. Ainsi, lorsque nous montons au filet, le joueur n’a même pas besoin de réaliser un lob pour que la passe au-dessus de nous, juste un petit Cercle des familles. Difficile de faire preuve de présence au filet et c’est dommage. Le passing je veux bien, c’est le jeu mais là, c’est un handicap pour le joueur et l’adversaire. Personnellement, je pense que cela nuit même à la qualité des échanges et l’expérience de jeu. Si je souhaite être serveur-volleyeur et monter au filet, c’est bien trop souvent à mes risques et périls. C’est renforcé par cette impression que les balles sont trop hautes, même pour un jeu arcade. Cela manque de crédibilité et c’est parfois déstabilisant.

Qu’il est difficile de jauger l’expérience de jeu de Super Tennis Blast. D’un côté, nous prenons du plaisir à livrer des matchs arcades et nerveux. Le titre bénéficie également de divers modes de jeu permettant de varier les sessions de jeu de manière agréable. Puis, avouons-le, il n’est pas déplaisant d’y améliorer son avatar parmi une liste de sportifs conséquente. Néanmoins, nous émettons quelques réserves du côté de ses mécaniques de jeu qui ne conduisent pas à nous épanouir. Tantôt trop simple, tantôt très difficile, notre marge de progression reste difficile à évaluer. On gardera un souvenir mitigé de Super Tennis Blast mais pour un peu moins de 15 euros, le résultat est plus qu’honnête.

Points forts

  • Un joli contenu
  • Un gameplay encore nerveux
  • Un roster fictif mais complet
  • Temps de chargement très court

Points faibles

  • Des joueurs petits pour des balles hautes
  • Une difficulté mal dosée
  • Pas de coop en carrière
6

Fair

Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

Nullam sit in ut ultricies Donec id,