TEST – The Outer Worlds : Péril sur Gorgone (DLC)

Après un jeu de base dont le contenu était un peu en retrait de ses ambitions, The Outer Worlds revient avec le DLC Péril sur Gorgone. Au programme, une enquête sur l’un des secrets les plus sombres de la corporation Spacer’s Choice, le tout dans une ambiance corrosive.

• Genre(s) : Jeu de rôle en vue FPS / Action
• Développeur / éditeur : Obsidian Entertainment / Private Division
• Support de test : PC (Ryzen 5 2600X, RTX 2070, 16 Go de RAM)
• Version du jeu utilisée : version pré-release, dématérialisée (Epic Games Store), fournie par l’éditeur
• Disponible sur : PC (Epic Games Store), Xbox One, PlayStation 4
• Langue(s) du jeu : voix en anglais, textes et sous-titres multilingues (dont français)

The Outer Fallout: Gorgon Harbor

Vous êtes à bord de l’Imposteur, et un message vous parvient alors que vous voyagez d’un point d’intérêt à un autre : il s’agit de HBS, une entreprise de transport de marchandise qui vous livre un colis plutôt singulier : un bras humain arraché et attaché à un appareil contenant un message pour votre prédécesseur. L’auteur du message, qui est également le propriétaire du bras, y parle d’un ancien astéroïde sur lequel la corporation Spacer’s Choice développait un produit capable de doper la productivité des travailleurs. Engagé pour découvrir de sombres secrets au sujet de cette substance mystérieuse, Chance (qui n’en a pas eu, visiblement), vous passe ainsi le relai dans cette enquête commanditée par une riche héritière soucieuse de redorer l’image de sa mère dont le nom trempe dans cette sombre affaire.

C’est dans cette ambiance typée polar noir – qui ne se départit toutefois pas du côté décalé du jeu de base – que le DLC Péril sur Gorgone lance les joueuses et les joueurs dans l’investigation sur ce mystérieux astéroïde violacé. L’histoire, globalement, est assez convenue, et peu de véritables retournements de situations viendront ponctuer votre aventure. Si la possibilité de découvrir un peu plus de lore au sujet de l’une des plus grosses corpos de l’univers de The Outer Worlds est intéressante, on regrette néanmoins que l’attrait de l’histoire peine à susciter l’excitation chez le joueur qui sait déjà à peu près à quoi il devra s’attendre au fur et à mesure de sa progression. Si le choix de l’ambiance est intéressante, on ressent une impression de déjà-vu qui s’explique sûrement par le fait que son inspiration principale (Fallout) avait déjà exploré ce thème avec le DLC de son quatrième épisode : Far Harbor. De même, d’autres jeux tels que Bioshock sont déjà passé avant avec une mise en scène mieux établie et une histoire plus savamment brodée.

the outer worlds péril sur gorgone obsidian PS4 xbox one PC EGS Epic Games Store

Peu de surprises au menu

Niveau gameplay, Péril sur Gorgone demeure sur la ligne de The Outer Worlds, avec une grosse zone à explorer dont certains recoins se débloquent au fil de la progression (notons que certains moments de l’enquête se dérouleront sur des zones présentes sur le jeu de base). Quelques nouvelles armes viennent monter en niveau votre armurerie, et les combats peuvent parfois être abordés de manières différentes. Par contre, aucune amélioration n’est à noter au niveau de l’IA des ennemis qui continuent de ne pas broncher quand, par exemple, leurs amis dans la salle d’à côté se font arroser au plasma.

Du côté de l’immersion, si l’ambiance est assez réussie avec quelques bonnes surprises en terme de level design, on constate encore les mêmes défauts en ce qui concerne les PNJ et leurs interactions avec le ou la protagoniste. Les écrans de dialogues se résument toujours à des face à face aux visages peu expressifs, et vos compagnons ont toujours la même posture de piquet lorsqu’ils vous suivent en milieu hostile. On aurait apprécié quelques améliorations à ce sujet, même si certains dialogues de ce DLC représentent des efforts appréciables qui remontent un peu le niveau.

the outer worlds péril sur gorgone obsidian PS4 xbox one PC EGS Epic Games Store

Loin d’être indispensable, Péril sur Gorgone n’est toutefois pas un mauvais DLC à proprement parler. Il s’adressera toutefois en priorité aux joueurs ayant vraiment apprécié le jeu de base et qui voudraient approfondir un peu le lore de The Outer Worlds – à défaut de proposer une vraie expérience immersive en raison d’une écriture toujours aussi peu excitante et d’un manque de finition des PNJ. Dans notre test de The Outer Worlds, nous avions eu un sentiment d’occasion manquée, et cela se poursuit avec ce DLC qui peine lui aussi à se créer une identité propre au-delà de ses sources d’inspirations apparentes.

Vous pouvez réagir à ce test avec un commentaire ou sur les réseaux sociaux via Facebook / Twitter / Instagram, et vous abonner à notre compte curateur Steam afin de retrouver nos tests PC. Pour suivre nos inénarrables péripéties en direct ou en différé, sachez que nous sommes aussi sur Twitch !

N’hésitez pas non plus à aller vous promener sur notre site, pour y découvrir nos nos tests de jeux et autres dossiers, ainsi que divers avis au sujet de films ou de séries, ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris. Et ce n’est pas fini : nous testons aussi des jeux de plateau !

0 0 voter
Évaluation de l'article

Points forts

  • Une nouvelle histoire qui approfondit certains pans du lore
  • Durée de vie correcte
  • Ambiance réussie...

Points faibles

  • L'histoire manque d'éléments de surprise
  • Quelques petites chutes de FPS malgré une RTX 2070
  • ...mais qui peine à se distinguer de ce qui a déjà été fait
6

Fair

Co-fondateur de Try aGame, pinailleur en chef, amateur de belles histoires et fier papa de cette espiègle petite manette qui squatte chaque page du site.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
adipiscing ipsum commodo luctus mattis Donec id Lorem risus.