TEST – Life is Strange : Before the Storm

Dans Life is Strange : Before the Storm, nous retournons du côté d’Arcadia Bay pour en apprendre d’avantage sur l’emblématique Chloé et la mystérieuse Rachel.

Life is Strange : Before the Storm
Episode 1 : Eveille-toi

(testé à partir d’une version PlayStation 4 fournie par l’éditeur)

life is strange before the storm

Je ne peux pas vous parler de Life is Strange : Before the Storm sans vous parler de l’œuvre originale. Il y a maintenant deux ans que Square Enix nous proposait de suivre les pas de Maxine Caulfield surnommée Max. Cette étudiante en photographie se révélait dotée de pouvoirs surnaturels lui permettant de revenir sur les choix cornéliens de son aventure. Dans la petite bourgade d’Arcadia Bay qui n’existe que dans le jeu, elle s’est intéressée à la disparition d’une autre étudiante nommée Rachel aux côtés de son amie d’enfance Chloé Price. C’est cette dernière que nous retrouvons dans Before the Storm. Ce nouveau titre est en réalité une préquelle de Life is Strange premier du nom. D’ailleurs, c’est désormais le studio américain Deck Nine qui s’occupe de nous relater les événements qui se sont déroulés avant ceux que nous connaissons dans l’œuvre originale. Dontnod Entertainment reste toutefois sur le projet puisque le studio français parlait d’un second Life is Strange qui se déroulerait dans un autre univers et avec d’autres personnages. Mais là n’est pas la question.

Présenté lors de la conférence Microsoft lors de l’E3 2017, Life is Strange : Before the Storm est composé de trois épisodes. Il devrait également présenter un épisode bonus nommé « Firewell » où le joueur incarnerait à nouveau Max, la protagoniste du premier titre. Le premier épisode est sorti ce 31 août 2017 et je me suis donc empressée d’y jouer. Manette en main, je lance le jeu et me jette corps et âme dans cette nouvelle aventure.

Home, shit home…

Dans Life is Strange : Before the Storm, exit Maxine. C’est dans les baskets de Chloé Price, la meilleure amie d’enfance de l’ancienne héroïne que je me retrouve. Et on ne transpire pas la joie dans les baskets de Chloé.

life is strange before the storm chloeAlors que Max revenait à Arcadia Bay pour étudier la photographie et retrouver sa copine, ce n’est pas du tout le cas de Chloé. En effet, l’épisode Before the Storm relate les événements qui se sont déroulés trois ans avant Life is Strange. Autrement dit, lorsque Maxine n’était pas là. Et sa présence, ou plutôt le poids de son absence, est rappelé constamment. Et pour cause, la pauvre Chloé est complètement perdue et sans soutien après la disparition tragique de son père. A la maison, ce n’est donc pas la joie et pour couronnée le tout l’héroïne est en conflit avec sa mère (ah, les joies de l’adolescence…). De plus cette dernière qui tente de surmonter la perte de son défunt mari, essaye de refaire sa vie avec David Madsen. Côté école, ce n’est pas le lieu préféré de notre héroïne qui préfère sécher qu’être assidue. Bref, vous l’aurez compris, je me retrouve à incarner Chloé qui est radicalement différente (voire même opposé) à Max que je retrouvais dans le premier opus de la franchise. Mais la manière de jouer est également complètement transformée…

 

Reine du sarcasme.

En effet, plus question de saut dans le temps comme pouvait le faire Max. Chloé n’a pas de super pouvoirs. Mais en tant qu’adolescente, elle est en pleine crise de rébellion. C’est d’ailleurs l’un des aspects que l’on retrouve dans les dialogues. Comme dans Life is Strange, ceux-ci vous laissent certains choix. Je dois donc user de l’obstination de Chloé et parfois même de son insolence pour arriver à mes fins. Dans ce dernier cas, je me retrouve en pleine joute verbale où les mots, telles les balles d’un fusil, doivent être rapides et toucher mon interlocuteur. Face à différentes phrases qui sont proposées, il faut sélectionner rapidement celle qui fera de Chloé la reine de la phrase qui tue. Mais pour gagner, ce n’est pas une, ni deux, ni trois mais bien quatre réponses sarcastiques qu’il faudra employer. Attention, car pour l’interlocuteur, le score est modifié.

life is strange before the storm sarcasmePar exemple, si le videur du concert a besoin de trois réponses pour nous clouer le bec, le principal Wells n’aura besoin que d’une seule fois pour emporter la joute. Bien que ce système ne soit pas dénué d’intérêt, il reste un peu bancal dans sa mise en œuvre. En effet, utilisé parfois à tords et à travers, j’ai également du mal à imaginer que mon talent de rhétorique impressionne tellement un videur qu’il finisse par décider de me laisse passer. Et je ne pense pas qu’insulter le principal le convainc de ne pas appeler mes parents. Mais soit…

En plus des sarcasmes du sale caractère de notre petite rebelle pour remplacer le pouvoir de Max, c’est aussi les succès qui sont modifiés. En effet, Chloé n’est pas vraiment adepte de photographie comme l’était l’ancienne héroïne. C’est donc muni d’un marqueur qu’il faudra débloquer les 100%. Un peu partout, une action vous proposera de faire un tag qui apparaitra par la suite dans le journal de Chloé comme c’était le cas des photos de Max.

Hormis les dialogues et les succès, on retrouve de nombreux aspects qui ont fait le succès du premier opus de la série. A commencer par la direction artistique qui est toujours aussi séduisante, même si la technique reste limitée par l’utilisation du moteur Unity. On se retrouve donc avec une atmosphère assez mélancolique suscitée par une colorimétrie automnale et une bande son folk/rock douce et acerbe à la fois qu’on écouterait en boucle bien volontiers. Chaque morceau est choisi avec minutie et colle à merveille aux situations. Petit bémol cependant, le changement de voix de Chloé Price qui peinera les fans les plus assidus. Quant à la narration, elle est toujours de qualité et le choix du joueur sera toujours prépondérant dans le déroulé de l’histoire. Il faudra toujours faire de nombreux choix, plus ou moins importants, mais sans qu’on sache vraiment quelles seront les répercussions de nos actes. Et cette fois ci, le retour dans le temps n’est pas possible.

« She is my Angel »

Sans trop spoiler le scénario, sachez que cet épisode va surtout se centrer sur la naissance de l’amitié entre Chloé et Rachel Amber, la fille disparue de l’œuvre originale. Comme vous l’aurez compris en jouant au premier opus, tout opposé les deux jeunes filles pourtant destiner à se rencontrer. D’un côté, on a Chloé : mauvaise élève, solitaire et insolente qui crée les problèmes autant qu’elle les attire. De l’autre Rachel : élève modèle, appréciée de tous et promise à un bel avenir. Et pourtant, l’alchimie opère. Cette amitié sincère et profonde prend forme à travers des évènements que d’autres adolescents auront traversés. L’immersion dans le jeu n’en est qu’accentuer, nous empêchant de poser la manette ne serait-ce qu’un seul instant.

life is strange before the storm chloe rachelDe plus, le joueur ne boudera pas son plaisir d’en apprendre davantage sur la vie d’Arcadia Bay avant le retour de la petite photographe capable de changer le cours du temps. Parce que, quand bien même l’exercice de la préquelle peut sembler casse-gueule, Deck Nine a fait du beau boulot. Une question subsiste néanmoins : nos décisions auront-elles un impact sur la suite des événements ? Parler avec un élève, prendre la défense d’un autre, voler, mentir, passer du temps à jouer à un jeu de plateau, décider de flirter ou non… Pour l’instant, difficile d’être assuré que chacune des statistiques affichées en fin de chapitre comptera à l’avenir. L’important, pour le moment, c’est qu’on l’imagine. Et en se basant sur ce que la série nous a offert jusqu’ici, on se dit que cela devrait aller.

Bilan :

En conclusion, Life is Stange : Before the Storm offre un premier épisode très prometteur, même si l’on regrette parfois le système d’insolence qui nuit un peu à l’immersion dans le jeu. Grâce à cette préquelle, on en apprend un peu plus sur Chloé et sur son amitié indéfectible avec Rachel. Malgré un changement de doubleuse, la sincérité, la beauté et la profondeur de la relation qu’entretiennent Chloé et Rachel dans ce premier épisode nous promettent bien des émotions pour la suite. Avec une intrigue toujours aussi bonne et une narration de premier ordre, le jeu devrait séduire sans problème les fans qui ont suivi l’histoire de Maxine Caulfield. Pour les nouveaux venus, l’approche sera un peu plus compliquée et probablement moins passionnante dans la mesure où ils seront privés d’une bonne partie du background des personnages. Dans tous les cas, on attend la suite avec impatience…

0 0 voter
Évaluation de l'article

Points forts

  • Début de préquelle très prometteur
  • Direction artistique séduisante
  • Un scénario prenant
  • Une narration excellente
  • Chloé Price et son sarcasme prodigieux
  • Son amitié naissante avec Rachel
  • Très lié au premier opus de la franchise

Points faibles

  • Techniquement un peu gauche
  • Système d'insolence usé parfois à tord
  • Difficile de voir les conséquences de ses actes
  • L'attente avent le prochain épisode
8

Great

Co-fondatrice de Try aGame, aventurière dans l'âme et héroïne de la prophétie à ses heures perdues, RedHo a sauvé notre monde 17 fois des forces du mal. La légende raconte qu'elle aurait un masque de Majora pour se téléporter à Hyrule. En attendant la prochaine menace, elle écrit pour Try aGame.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

odio id velit, Curabitur Aliquam mattis elementum dolor diam sit