TEST – Shadow of The Tomb Raider : DLC Le Prix de la Survie

Quatrième DLC pour Shadow of the Tomb Raider. Ce nouveau tombeau sera-t-il notre tombeau ?

Développeur : Eidos Interactive / Crystal Dynamics
Éditeur : Square Enix
Genre : Action – Aventure
Date de sortie initiale : 12 février 2019
Prix : 4,99€
Version pour le test : Code PS4 fourni par l’éditeur

 

Square Enix poursuit son plan d’action pour Shadow of the Tomb Raider en ajoutant une nouvelle extension à son Passe de Saison. Après une Forge convaincante en coopération, un Pilier qui n’a pas laissé une grande empreinte puis un Cauchemar qui a eu le mérite d’innover, nous entamons un quatrième DLC intitulé Le Prix de la Survie. Au programme, bonne dose de narration, de l’exploration et un petit puzzle qui est somme toute agréable sans forcément être impressionnant.

Une ambiance appréciable

Le Prix de la Survie nous embarque donc à Paititi pour une quête qui sera intitulée « Le Dragon et le Prince ». En matière de narration, c’est probablement la mission secondaire qui apporte un réel plus à l’histoire de Shadow of the Tomb Raider. On en apprendra davantage au sujet de l’un des antagonistes du titre développé par Crystal Dynamics. Une native du village vous présente à nouveau une relique, un des objets précieux d’Amaru (le Dr Pedro Dominguez). Forcément, Lara parviendra à déchiffrer son utilité et découvrir à quel point il est lié au grand trinitaire. Mais on vous laissera le découvrir, on ne livrera aucun spoil du DLC au risque de gâcher l’intérêt de la découverte. Il ne tient ainsi qu’à vous de lancer la vidéo qui suit afin de connaître toute l’intrigue.

En matière de rythme, cette extension de Shadow of the Tomb Raider s’en sort plutôt bien. Elle enchaîne assez rapidement les moments narratifs pour laisser place à de l’exploration puis à quelques séquences de combat. D’ailleurs, les ennemis sont plus vigilants et si vous vous faites repérer, l’alarme sera déclenchée et du renfort arrivera. Autant vous dire qu’il ne faudra pas louper votre infiltration dans les différentes zones. Les adversaires sont disposés pour faire en sorte de laisser peu de marge et une petite erreur envenimera la situation. Pour ceux qui apprécient le challenge, ils devraient être servis même si l’IA connaît parfois quelques soucis.

Côté exploration, on ne retrouve rien de remarquable. Il n’existe pas vraiment différentes voies à emprunter pour un même objectif. On retrouve surtout quelques pièges distillés ici et là, le tout dans des environnements couloirs qui ne vous feront qu’avancer sans trop réfléchir hormis sur quelques endroits. Si vous êtes rassurés par l’utilisation de l’instinct de survie, n’hésitez pas à le faire à de nombreuses reprises. Il vous indique souvent la voie à emprunte. Par contre, si vous préférez y aller sans aucune assistance, vous n’aurez aucune difficulté à vous frayer un chemin. L’angle de la caméra vous aide tout de même puis le game design ne laisse pas place à de grandes énigmes pour les interrupteurs à enclencher. Certes, on traverse un moment durant lequel il sera nécessaire d’avoir un peu de jugeote mais ce n’est pas aussi poussé que lors du Cauchemar de Lara.

A vrai dire, le seul moment où l’on doit faire preuve de lucidité et de clairvoyance, ce n’est pas eu sein même du tombeau mais au moment de l’exploration. Des leviers, des cordes, tout faire dans le bon ordre, il faut avoir l’esprit en place. Et on en demande pas moins à ce DLC de Shadow of the Tomb Raider (cf à la minute 30 de la vidéo ci-dessus). D’ailleurs, il aurait été intéressant d’intégrer cette partie du tombeau dans les défis, cela aurait apporté plus de challenge mais on ne va pas faire la fine bouche, le casse-tête a été réel durant notre session de jeu et on va s’en satisfaire.

Shadow of the Tomb Raider

Le tombeau n’est pas non plus sans intérêt mais il ne se démarque pas véritablement. Il pourrait bien contenter les adeptes du speed running ou du scoring une demie-heure lors des défis dans le menu principal mais en matière de game design, Eidos Interactive et Crystal Dynamics ont déjà fait mieux. Néanmoins, c’est dans un autre domaine que le Prix de la Survie se distingue, à savoir son rythme, son ambiance et sa narration. Pour le coup, si vous avez apprécié l’aventure originale de Shadow of the Tomb Raider et si vous désirez en connaître davantage sur Amaru, alors n’hésitez pas à dépenser un peu moins de cinq euros dans ce DLC.

 Au final, Le Prix de la Survie apporte une profondeur non-négligeable sur le principal antagoniste de Shadow of the Tomb Raider et il serait bête de passer à côté. Si le tombeau ne se distingue pas réellement par son game design et ses énigmes, il se traverse facilement. De même, la quête du Prince et du Dragon reste bien menée entre narration, exploration et son petit casse-tête pour finir sur des séquences de combat qui favorisent l’infiltration. Une bonne addition à l’expérience de jeu que nous propose Square Enix et ses collaborateurs du côté de Crystal Dynamics et Eidos Interactive.

Points forts

  • La narration autour d'Amaru
  • Bien rythmé
  • Des séquences bien variées

Points faibles

  • Un tombeau plutôt simple
7

Good

Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

risus. lectus leo neque. at dolor. pulvinar id commodo felis sit