La Princesse Zelda : enfin l’héroïne de son histoire

Zelda Echoes of Wisdom

The Legend of Zelda : Echoes of Wisdom laissera enfin la princesse incarner l’héroïne de cette franchise qui a conquis le cœur des fans depuis bientôt 40 ans maintenant…

Zelda sera la protagoniste principale du prochain jeu The Legend of Zelda. Pour certains joueurs ou connaisseurs de loin de la franchise, c’est d’une logique implacable, puisqu’ils sont encore beaucoup à confondre la princesse Zelda et Link, le chevalier de Hyrule. Et pourtant, hormis dans TriForce Heroes, nous n’incarnons pas la princesse.

Nintendo va donc corriger le tir avec The Legend of Zelda : Echoes of Wisdom. Comme annoncé dans le Nintendo Direct du 18 juin 2024 (résumé encore disponible à cette page), ce n’est donc pas Link le protagoniste principal mais bien la prêtresse d’Hylia.

La vidéo d’annonce, disponible ci-dessous, laissait présager pourtant le contraire. Mais au final, c’est bien Link qui disparaît et la princesse qui part à sa recherche, et surtout a pour mission de sauver Hyrule et percer les mystères qui entourent les failles qui ont fait leur apparition dans le royaume.

On parle de ses supers pouvoirs après le partage de cette fameuse vidéo qui montre le jeu vidéo.

Des pouvoirs dignes d’une déesse

La vidéo de présentation nous montre une rencontre fatidique avec Tri, une mystérieuse fée. Elle acquiert ensuite un sceptre qui va lui confier une puissance créatrice folle. C’est à l’aide de ce sceptre qu’elle devient capable de mille et une choses, principalement la reproduction d’objets. Les développeurs parlent d’échos qui permettent de résoudre des énigmes et affronter des ennemis.

La Princesse Zelda est alors capable de reproduire un tas d’éléments avec ces échos. Cela l’aide donc dans son exploration. Comme expliqué en vidéo, il suffit de lancer le sceptre en direction d’un objet pour en faire un écho, c’est-à-dire une copie. Nintendo prend pour exemple des tables qui, une fois recréées et empilées, permettent à l’héroïne de se frayer un chemin dans les hauteurs. Ensuite, les échos de caisses en bois, de lits, et de cubes d’eau facilitent aussi sa progression, soit en diversifiant les échos soit en les combinant. Le résultat s’avère vraiment séduisant sur le papier, enfin en vidéo.

Si Nintendo ne s’impose aucune limite avec cette nouvelle matière créatrice, la communauté sera en mesure de s’accaparer ces mécaniques de jeu. Surtout qu’il ne se limite pas aux segments d’exploration, mais aussi aux phases de combat. Forcément, Hyrule regorge de dangers et il faut bien que la Prêtresse Royale du royaume puisse se défendre.

Comment ? Toujours avec ce système d’échos. On aperçoit alors Zelda reproduire, non pas des grains de sable à jeter à la figure des vilains ni des petits cailloux, mais des gros rochers pour se protéger des attaques puis pour le lancer à la gueule du monstre. C’est là que la mécanique devient encore plus intéressante. Elle est aussi capable de créer des échos… de MONSTRES !

Des ennemis approchent ? Invoquez deux monstres grâce au sceptre ! Encore une fois, la mécanique de reproduction des monstres ne servira pas seulement ses facultés de combats. Des monstres marins permettront par exemple de naviguer dans les eaux profondes et progresser d’une zone à une autre. Il faudra faire preuve de lucidité et montrer des facultés de déduction pour utiliser le bon monstre dans la bonne situation.

Zelda VS Link

Il sera alors intéressant de savoir combien de monstres constitueront le ZeldaDex dans TLOZ : Echoes of Wisdom. Il est tout aussi pertinent de s’interroger sur toutes ces différences qui apparaissent entre le précédent jeu du genre, le remake de Link’s Awakening, et ce futur titre porté par de nouvelles mécaniques.

Alors que Link devait couper les herbes, contourner les arbres et trouver des chemins parfois bien camouflés, voici que la Princesse n’a pas besoin de se s’embêter avec tous ces obstacles qui se présentent devant elle. Elle lui suffit de réaliser des échos d’éléments et la voilà qui enjambe des rebords, des arbres, des plaines, voire des montagnes. Après tout, il lui suffirait de tomber sur un tronc d’arbre en biais et elle pourrait représenter la première Hylienne à marcher sur la Lune. Link peut se rhabiller avec ses aventures au-dessus des nuages, Madame peut en reproduire à la pelle…

Plus sérieusement, cette mécanique de reproduction impacte directement les mécaniques d’exploration et autorise Zelda a aborder le jeu autrement que Link, privant la Princesse du piège d’un jeu TLOZ avec un simple skin de la princesse.

D’ailleurs, il lui suffirait maintenant de croiser Ganondorf pour qu’elle en fasse l’écho (voire plusieurs) pour annihiler toute opposition. Evidemment, ce sera pas possible mais d’autres ennemis seront sur son chemin et lui permettront d’exploiter leurs capacités. On devine donc que les combats seront aussi complètement différents de ceux de Link. Il faudra faire preuve de « sagesse » pour utiliser au mieux le sceptre. On le sait, il faudra surtout de la jugeote et pas seulement appuyer frénétiquement sur un bouton pour des coups d’épée.

Encore une fois, ils sont parvenus à moderniser des mécaniques qui semblaient pourtant avoir atteints leurs limites. Et c’est ici l’une des plus grandes prouesses des équipes de développement.

Si vous ne l’avez pas compris, on est déjà séduits par Echoes of Wisdom mais il faudra attendre le 26 septembre prochain pour être pleinement convaincus, ou finalement réaliser que ce n’était qu’un feu de paille.

5 1 voter
Évaluation de l'article
Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié