TEST – F1 2018 : Codemasters réussit un grand coup

F1 2018, la production qui mêle simulation et sensations

Développeur : Codemasters
Prix : 59,99 €
Genre : Simulation de Formule 1
Date de sortie initiale : 24 août 2018
Support : PS4, Xbox One, PC
Version pour le test : PlayStation 4

Codemasters a trouvé la bonne formule (haha) pour sa licence et le studio nous présente donc F1 2018. Les jeux de course, il en existe à foison dans l’industrie du jeu vidéo, surtout ces dernières années. Entre un Need for Speed décevant, le retour de Burnout Paradise en remaster, des nouvelles séries bienvenues comme Gravel et Onrush, des licences phares comme Gran Turismo et Forza, sans compter des simulations exigeantes telles que Project Cars 2 ou Assetto Corsa, nous en avons pour tous les goûts. Mais c’est bien avec ces dernières que l’on pourrait catégoriser F1 2018, il s’apparente comme une simulation avec des Formule 1 ultra-puissantes qui risquent de gros dégâts à la moindre manœuvre maladroite. Faut-il considérer pour autant le titre de Codemasters comme une offrande aux puristes et fans de la discipline ? Ce serait sans aucun doute une erreur et nous allons nous y attarder dans notre test.

Sensations de jeu

Ce que l’on recherche dans un jeu vidéo et encore plus pour un jeu de courses, ce sont les sensations. Différents paramètres entrent alors en piste, l’accessibilité, la prise en main et l’immersion. Pour le premier d’entre eux, nous pouvons rebondir dès maintenant sur le fait que F1 2018 ne représente pas seulement un titre pour les fanatiques de la Formule 1, les puristes du genre. Codemasters a su gérer parfaitement la prise en main pour les différents publics, novices et habitués. Ainsi, si vous découvrez l’univers de la série, vous pourrez ajuster l’IA selon votre niveau, commencer à seulement 20% de la difficulté. Au contraire, si vous êtes un pilote émérite, vous serez en mesure de passer directement aux choses sérieuses, à de la simulation sans assistance ou très peu. Cela impacte réellement l’expérience de jeu.

Si vous démarrez en niveau Facile, vous aurez tout de même besoin d’un temps d’ajustement pour maîtriser votre véhicule qui peut virer hors-course à la moindre mauvaise manœuvre ou roue sur le sable. Même à ce niveau, la tenue sur piste est primordiale et vous devrez éviter les collisions à tout prix pour préserver votre machine. D’ailleurs, indirectement, cette facilité dans le niveau rajoute une petite dose de difficulté. Comme l’IA sera plus faible, elle lui arrivera de freiner plus tôt, de prendre les virages sans excès de puissance, ce qui pourrait bien vous prendre au dépourvu au moment du freinage. Ainsi, le dépassement reste un art à maîtriser et l’IA un élément avec lequel il faut s’adapter. Il faut savoir que le moindre des chocs a des conséquences sur votre véhicule et que s’il est touché, un passage au stand pourrait être requis car l’adhérence et la maniabilité perdent en efficacité.

Cela peut facilement arriver et pour expliquer cela, passons au caractère immersif de F1 2018. Codemasters réussit complètement son pari de ce point de vue car on ressent assez rapidement la vitesse de l’engin et la dangerosité du pilotage non-maîtrisé, ou au contraire des avantages à être un bon pilote. Il est nécessaire d’être vigilant, de donner des bons coups de volant et de réaliser les freinages au bon moment. En cela, le titre se rapproche des simulations pures telles que Project Cars 2 ou Assetto Corsa mais sans le côté frustrant et trop exigeant. Non pas que le titre est simple à prendre en main mais qu’il permet d’ajuster la difficulté et qu’il dispose de flashbacks vous permettant de revenir un peu en arrière si jamais vous êtes accidenté. Il est beaucoup plus aisé de s’adapter aux mécaniques exigeantes de F1 2018 qu’à celles des deux titres.

Comme tous les jeux de courses reprenant une discipline sportive, il suit le schéma officiel imposé par la compétition. C’est aussi ce que recherchent les fans de F1, de pouvoir se lancer dans les conditions réelles et de suivre les traces des plus grands pilotes du moment. Par contre, si nous avions la fâcheuse habitude de lâcher prise à cause de la redondance d’un MotoGP 18 par exemple, Codemasters a su donner plus de rythme à sa saison. Ainsi, après certains week-end de courses, on vous proposera des courses spéciales avec des objectifs particuliers (dépassements, courses-poursuite etc.), de quoi apporter une variété plutôt agréable à notre expérience de jeu. Cela permet de concourir avec un bolide différent, donc à une physique qui change, avec des règles qui nous font sortir de la monotonie d’une saison de Formule 1.

Enfin, l’immersion a été doublement travaillée que ce soit sur la piste ou dans les coulisses de la course. Ainsi, nous assistons au retour des interviews qui s’adaptent selon votre comportement en course. La journaliste vous interrogera sur les raisons qui vous ont poussé à zapper les essais libres, sur un accrochage avec un autre pilote, sur vos performances, sur la réaction de votre bolide. Ainsi, vous serez en mesure de féliciter le travail en équipe, votre talent ou même de complimenter ou critiquer certains membres de votre staff et les composantes de votre voiture. Cela influera sur la recherche et développement de votre écurie, avec des points de compétences qu’il vous appartient d’attribuer. Vous êtes ainsi en mesure d’améliorer les domaines que vous souhaitez comme le font de vrais pilotes durant la saison.

Codemasters ne manque pas à ses obligations et a tenu à proposer la simulation sportive la plus réaliste et cela passe aussi par le contenu de F1 2018.

Contenu

F1 2018 a acquis toutes les licences officielles, à savoir les 10 écuries et leurs équipes de pilotes ainsi que les 21 Grand Prix. On retrouve ainsi les monoplaces de Mercedes avec Lewis Hamilton et Bottas, les Ferrari de Vettel et Raikonen, les Aston Martin, les Force India, les McLaren, et certaines rétros qui feront plaisir aux fans de la première heure… tout comme les circuits de Bakou, Silverstone, Spa, Monza ou encore le redoutable tracé de Monaco. Tout est fidèle, retranscrit à la perfection. Mais ce n’est pas ce qui va convaincre les habitués qui possèdent déjà tout ce contenu dans F1 2018. Il en est de même au niveau des modes de jeu, on retrouve la formule classique, Carrière – CLM – Grand Prix et Course en Ligne mais tout ne revient pas avec les mêmes paramètres.

Quelles sont les nouveautés ? Elles ont surtout pour mission d’enrichir l’expérience de jeu car on ne révolutionne pas un titre déjà apprécié du public. En plus du retour des interviews qui participent à l’immersion, Codemasters a ajouté une fonctionnalité qui satisfera grandement les fous du volant qui se lancent dans des courses en ligne. Ainsi chaque joueur peut compter sur sa Super Licence, elle classe les pilotes selon des paramètres bien spécifiques. Il s’agit donc là d’un nouveau système de classement. En clair, le studio évaluera la propreté de votre conduite.

Au niveau du mode Carrière, on retrouve quelques ajustements qui complètent l’expérience de jeu. La gestion de la réputation est davantage détaillée, elle impacte directement sur la négociation des contrats dont les termes peuvent être discutés toutes les 2 ou 3 semaines. Ainsi, si vous avez plus d’ambition, de nouveaux objectifs, il est possible de formuler de nouvelles offres mais il faudra qu’elles soient en adéquation avec l’équipe au risque d’être refusées. Toujours dans le secteur de vos ambitions, il sera enfin possible de choisir votre rival, un second pilote avec lequel vous comparez vos performances. Cela permettra notamment de faire grandir votre réputation si jamais vous effectuez de meilleurs temps que lui.

F1 2018 demeure une expérience de courses à part entière. Codemasters réussit à maintenir notre intérêt sur le mode Carrière avec une gestion poussée du pilote et de ses choix au cours de la saison, tout en implémentant une variété d’objectifs. Il ne s’agit pas d’un simple enchaînement de courses et cela reste vraiment agréable. L’immersion, les sensations de vitesse et la simulation sont présentes et nous permettent de prendre réellement du plaisir au sein de notre monoplace. Une expérience de jeu marquante pour les novices et les puristes.

Points forts

  • Un mode carrière haletant
  • Des sensations de jeu au rendez-vous
  • Adapté aux puristes et aux novices
  • Vraiment beau

Points faibles

  • De légers soucis au niveau de l'IA
9

Amazing

Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Mot de passe oublié

quis, sed Donec elementum ut ut Nullam felis Aenean