TEST – My Hero One’s Justice : une aventure plus ultra ?

Bandai Namco nous propose d’incarner les protagonistes de My Hero Academia dans son nouveau titre intitulé My Hero One’s Justice.
Disponible sur Nintendo SwitchPC, PlayStation 4 et  Xbox One, découvrez en plus dans notre test ci-dessous.

MY HERO ONE’S JUSTICE

Développeur : Byking
Éditeur : Bandai Namco Entertainment
Support : Nintendo SwitchPC, PlayStation 4 et  Xbox One
Version pour le test : PlayStation 4
Genre : Combat
Date de sortie :
26 octobre 2018

My Hero One's JusticeAlors que Red Dead Redemption II fait énormément parler de lui, un autre jeu, plus discret, est sorti le même jour. Ce nouveau jeu a été réalisé par Bandai Namco qui se place comme le spécialiste des adaptations de mangas à succès en jeu vidéo. Et l’univers de My Hero Academia n’est pas le seul à débarquer sur le marché du jeu vidéo, que ce soit Dragon Ball, One Piece ou le non moins célèbre Naruto (et bien d’autres encore), ils y passent tous. Et ce n’est pas pour nous déplaire. Dans tous les cas, concernant Boku no Hīrō Akademia, c’est l’un des titres phares dans le monde du Shonen.  Sorti en 2014 en manga, il a été adapté dès 2016 en animé et rencontre un gros succès international. Alors que la saison 3 s’est terminée le mois dernier, Bandai Namco bat le fer tant qu’il est chaud et nous propose ce nouveau titre. C’est lors de la Jump Festa 2017 que le studio avait fait parler du jeu pour la première fois. Mais ce nouveau jeu de combat répondant au nom de My Hero One’s Justice sera-t-il à l’image de sa devise : plus ultra ?

.

Un jeu One for All ou All for One ?

L’aventure commence et je dois avouer qu’elle commence avec une première déception pour ma part. En effet, j’étais presque persuadée que Bandai Namco nous réservait une petite surprise avec la création de son propre avatar dans l’univers de My Hero Academia. Un peu dans le style de Dragon Ball Xenoverse, ou plus récemment de Naruto to Boruto : Shinobi Striker. Mais non. A la place, Bandai Namco nous propose différents modes à découvrir autour des personnages et de l’univers de Boku no Hīrō Akademia.

My hero one justice

Le premier d’entre eux est le mode Histoire qui, avouons-le, est principalement destiné aux fans. Présenté comme une campagne solo, elle retrace l’aventure des héros de la série, tout comme des vilains. Doublée en japonais et sous-titrée en français, ce mode nous relate donc ce que l’on a pu voir dans l’animé. Il débute au milieu de la saison 2 (lorsque Midoriya s’entraîne avec Gran Torino), pour se terminer lors du combat qui oppose All Might à All for One, correspondant au milieu de la saison 3. Et on peut dire que ce découpage surprend quelque peu, bien qu’il devienne assez vite compréhensible. En effet, c’est lors de son entrainement avec Gran Torino qu’Izuku apprend à maitriser partiellement le One for All. Il faudra néanmoins connaitre le récit au préalable pour améliorer la compréhension, car ce qu’il se passe avant cela ne sera pas conté, ce qui peut sembler compliqué pour les néophytes. Néanmoins, on peut dire que les fans sont servis car les scénaristes déroulent fidèlement les aventures de Izuku Midoriya, du lycée Yuei et de l’Alliance des Super-Villains au cours d’une aventure bouclée en environ 5 heures. On regrette toutefois que les passages narratifs passent majoritairement par des saynètes en 2D inspirées de l’esthétique manga et trop peu de fois par des cinématiques 3D. Entre celles-ci, on enchaîne les combats sans réellement s’impliquer.

Quant aux autres modes, on retrouve un mode Missions qui complète le mode Histoire, augmentant considérablement la durée de vie. Il se résume à une suite de combats aux conditions de victoire variées et n’existe principalement que pour débloquer des options de personnalisation. Bien qu’assez vite répétitives, ces missions ont le mérite d’exister. Le mode Entrainement vous permettra de vous familiariser avec les différents Alters (autrement dit les pouvoirs) des personnages. Enfin, nous avons les célèbres modes vous invitant à lutter en PvP, que ce soit de façon locale ou en ligne.

.

Tout va bien à présent. Pourquoi ?! Car la Cavalerie est là !

Pour jouer à travers ces différents modes, Bandai Namco s’est contenté du strict minimum. En effet, le roster ne compte que 20 combattants en tout et pour tout. Et bien qu’il compte dans ses rangs des héros comme des vilains, on regrette l’absence de certains personnages. Cependant, il a le mérite de permettre d’incarner un panel varié de personnages au look et aux Alters très différents. En effet, au-delà des modes de jeu, My Hero One’s Justice se dote d’un système de personnalisation des héros assez complet pour satisfaire vos élans de créativité. Que ce soit costumes, accessoires, voix, devises… Les personnages peuvent devenir assez vite méconnaissables. Il faudra cependant jouer de nombreuses heures pour débloquer les centaines d’items mis à disposition directement ou via des crédits gagnés en combattant.

My hero one's justice

Bien entendu, l’un des atouts de Bandai Namco réside dans la qualité de leurs graphismes. En effet, la réalisation en Cel Shading se veut fidèle au manga et la direction artistique colorée met en valeur les affrontements, que ce soit par la maîtrise des effets visuels ou des animations qui agitent les personnages. Sans être dépassé, le jeu du studio Byking souffre de nombreux temps de chargement et d’une technique loin des standards de 2018. Concernant le gameplay, il reste similaire à ce que l’on trouve dans la saga Ultimate Ninja Storm. En effet, My Hero : One’s Justice en recycle les mécaniques, dans des combats qui opposent deux adversaires, accompagnés de deux acolytes en support, se déplaçant librement au sein d’arènes fermées et partiellement destructibles. Les coups, les combos ainsi que les contres pleuvent et les pouvoirs se lancent facilement. Seules les attaques ultimes Plus Ultra exigent de remplir une jauge du même nom. Cerise sur le gâteau, un EX Plus Ultra est déclenché une fois les trois niveaux de jauge atteints à condition que vos alliés soient disponibles.

.

My Hero : One’s Justice est une bonne adaptation manga réalisée par Bandai Namco. En tant que jeu de combat, il fait fortement penser à la série Ultimate Ninja Storm, mais dans l’univers et aux couleurs de My Hero Academia. Bien que généreux en contenu et en fan service, on regrette néanmoins le manque d’ambition dans son gameplay et sa réalisation. Il est toutefois plaisant d’incarner les différents personnages et de mettre en œuvre les Alters de chacun pour sortir victorieux des combats. Une aventure Plus Ultra qui plaira fortement aux fans, mais qui reste assez loin des standards actuels.

 

.

Points forts

  • La fidélité du scénario du mode Histoire.
  • Les combats épiques et accessibles.
  • La retranscription fidèle des personnages et de leurs Alters.
  • La possibilité de personnaliser les personnages.
  • Le style "manga" de la direction artistique.
  • Un gameplay simple, mais efficace.
  • Les attaques ultimes Plus Ultra !

Points faibles

  • Pas de création de personnage.
  • La narration du mode Histoire.
  • Seulement 20 combattants dans le roster.
  • Les temps de chargement trop longs.
  • Un manque de maîtrise technique.
7

Good

Co-fondatrice de Try aGame, aventurière dans l'âme et héroïne de la prophétie à ses heures perdues, RedHo a sauvé notre monde 17 fois des forces du mal. La légende raconte qu'elle aurait un masque de Majora pour se téléporter à Hyrule. En attendant la prochaine menace, elle écrit pour Try aGame.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

risus. venenatis at velit, odio ante. libero Lorem id suscipit elit.