TEST – New Pokémon Snap : un retour réussi

J’attendais ce New Pokémon Snap avec impatience, voyons voir s’il procure les sensations de jeu espérées.

New Pokémon SnapJ’ai porté en Pokémon Snap sur Nintendo 64 un véritable amour, à le terminer et le terminer à nouveau comme on prenait plaisir à le faire il y a deux décennies. Alors que la Nintendo Switch est le support idéal pour ressusciter de nombreuses franchises, spin-off ou non, elle nous permet en 2021 de profiter de New Pokémon Snap. Le concept est le même, vous incarnez un photographe et vous allez progressivement découvrir plusieurs cartes avec chacune leurs particularités et leurs Pokémon.

Les créateurs ont d’ailleurs pensé à lui intégrer un scénario rythmant donc votre progression dans le jeu. Ce ne sera pas qu’un simple enchaînement de niveaux à parcourir. Il est toujours question de noter vos photos, de capturer avec votre objectif un maximum de Pokémon et d’avancer dans un vaisseau qui progresse seul. Nous nous plaçons effectivement une nouvelle fois devant un rail (photo)shooter !

La question sera donc de savoir si l’expérience de jeu est aussi marquante que le jeu original et si elle possède tous les atouts pour séduire toute une nouvelle génération de joueurs qui n’a pas forcément connu la Nintendo 64.

Un rythme classique

Dans New Pokémon Snap, on vous prend par la main, peut-être un peu trop. Vous commencez votre aventure avec votre seul objectif et sans aucun gadget si ce n’est la possibilité de zoomer. Au fil de vos escapades, vous obtiendrez des pommes pour attirer les Pokémon, un radar pour scanner les environnements, des sphères lumineuses pour tester les réactions des Pokémon et vous aurez même la possibilité de les ambiancer avec un peu de musique. Cela pose un petit souci au cours des premières heures. Tout paraît lent à débloquer et répétitif. On va nous demander de tester chaque gadget sur la même carte avant de nous permettre d’avancer dans l’histoire et de découvrir quelques nouvelles cartes. Il faut dire que si on nous offrait tout sur un plateau dès le tutoriel, on terminerait le jeu en 3 ou 4 heures. Ce n’est évidemment pas l’objectif (oh oh oh !).

Par la suite, le rythme s’installe et votre progression emprunte un schéma qui se répète. On découvre une map, on arrive au niveau 2 puis on débloque soit un nouvel environnement soit le même décor mais de nuit. Vous devrez ainsi trouver la fleur de cristal qui brille pour que le Professeur Miroir l’analyse et vous permette de lancer des orbes de lumière sur le niveau que vous explorez. Cela se terminera soit par la découverte d’énergies luminescentes et un niveau spécial soit par une nouvelle découverte liée à une nouvelle zone à visiter. Et on vous contraint à rester dans ce schéma qui trace les grandes lignes d’un scénario qui est simpliste mais qui fait largement le travail pour New Pokémon Snap.

Ne pensez donc pas qu’en débloquant tous les niveaux Max de chaque niveau, vous débloquerez des éléments inédits ou l’histoire. Gardez-en pour plus tard, lorsque vous aurez terminé une première fois le jeu. Il est vraiment nécessaire de suivre les consignes pour progresser dans l’histoire mais vous êtes parfaitement en mesure de vous immiscer dans d’autres environnements déjà disponibles si vous le désirez, une liberté de choix qui reste plutôt agréable. Puis le jeu ne vous perd jamais puisqu’en retournant dans le menu du jeu, le prof ou Rita vous rappellent quelle est la démarche à suivre pour découvrir la suite du jeu. Ce n’est pas toujours indiqué donc ne perdez pas les informations en cours de route.

En pleine exploration dans New Pokémon Snap

Difficile de reprocher quelque chose à New Pokémon Snap dans l’immersion qu’il nous propose. Il représente un réel zoo dans lequel chaque créature prend place et est animé de façon très réussie, avec tendresse pour les Pokémon les plus mignons, avec caractère pour d’autres. Tous sont en mouvement (ou presque), on peut les faire réagir selon l’objet lancé et la progression dans un niveau a été pensée de façon intelligente.

Il n’est ainsi plus question de faire un unique parcours que l’on répétera à de multiples reprises. Le titre a évolué dans son design de sorte de nous proposer plusieurs embranchements. Mieux encore, chaque zone s’appuie sur un système de niveaux, à 3 paliers et ce jusqu’au niveau max. Ainsi, certains Pokémon vont apparaître à partir du 2e niveau, d’autres au 3e et certains bénéficieront même de nouvelles interactions. Cela casse un minimum le côté répétitif et ça nous invite à y retourner pour découvrir tous les secrets du jeu.

De mon côté, je regretterai néanmoins l’absence d’évolution en direct (fichu Magicarpe !) et un manque de surprise général. On est là à fouiner tous les recoins mais le jeu nous en met rarement plein la vue au niveau des Pokémon et des actions enclenchées. C’est plus souvent mignon qu’impressionnant, parfois des apparitions sont anodines. Il existe toutefois certains moments où l’on prendra des photos resplendissantes, n’avançons pas le contraire. D’autres seront plus difficiles à prendre d’ailleurs mais on nous file un « turbo » bienvenu dans le dernier quart du jeu et un mode Rafale en fin de jeu, ce qui peut faciliter le timing. D’ailleurs si vous voyez passer des Pokémon légendaires sur la toile ou les réseaux sociaux, sachez qu’il est nécessaire de finir le jeu pour les débloquer. Si vous souhaitez connaître leurs noms, je vous invite à vous rendre à notre section Guide, je ne les spoilerai pas dans ce test.

C’est avec ces Pokémon légendaires que l’on réalise aussi la subtilité des interactions et le game design parfois plus profond qu’on ne le pensait. Rien que les pré-requis pour faire apparaître Suicune, c’est presque époustouflant (le guide des légendaires est ici). Sans compter la façon ingénieuse dont ils ont pensé les interactions, celles-là qui vont décider des notations de vos photos. Les Pokémon proposent donc des réactions différentes selon ce que vous activez comme gadget ou lancez comme objet. Parfois interagir avec l’un va débloquer une interaction avec l’autre et les fleurs de cristal participent à cela, ce qui demeure très agréable à voir. Ce sont vraiment des Pokémon qui remplissent de vie le lieu que vous découvrez. Quasiment tous sont en déplacement et vous devez avoir l’œil partout sans forcément que ce soit un grand bazar visuel.

Une galerie à personnaliser

Là où le premier Pokémon Snap peinait, c’est dans sa rejouabilité et les possibilités qu’ils offraient ensuite. Ce New Pokémon Snap n’a pas simplement ralenti le rythme de progression pour nous faire rester plus longtemps sur le jeu, il a offert des options de personnalisation multiples de toutes nos photos. Encore une fois, il n’est possible de choisir qu’une seule photo pour la faire évaluer par le Professeur Miroir. Mais au terme de l’évaluation globale de toutes vos photos, il vous est proposé de revenir sur toutes les photos que vous avez prises.

Vous êtes ainsi en mesure de sauvegarder vos photos préférées, de les titrer, de les customiser à votre guise et de les envoyer dans votre album photo et même de les partager avec la communauté. D’ailleurs, c’est cette portée communautaire qui est intéressante puisque les options en ligne permettent principalement deux choses : le partage des photos et un soupçon de compétition. C’est tout à fait sain, vous devrez simplement effectuer le plus grand score possible sur une zone (prendre le plus de Pokémon différents, et dans les meilleures postures) et votre travail de photographie sera ainsi classé avec les joueurs du monde entier.

De ce fait, on ne passe pas simplement son temps à enchaîner les niveaux. On peut s’attarder à personnaliser et il est vivement conseillé de le faire, c’est un plaisir de zoomer, de transformer des photos et de les partager. Puis on y retourne pour réaliser les photos dans les 4 catégories de rang (1 à 4 étoiles les photos) et être bien classé. Enfin, on le constate assez rapidement, le jeu vous aiguille sur les actions de certains Pokémon avec un onglet dédié aux défis. Cela consiste à prendre en photo des créatures dans certaines postures, à vous de devinez comment la provoquer.

Une rejouabilité qui gagne en profondeur et c’est un gros point positif pour ce nouveau volet.

New Pokémon Snap réalise un retour réussi sur Nintendo Switch. Malgré un rythme de croisière qui nous contraint à découvrir doucement toutes les zones du jeu, le titre parvient à nous faire vivre une expérience de jeu agréable. Ce nouveau spin-off parvient à nous transporter dans un zoo Pokémon dans lequel chaque créature pleine de vie saura interagir avec son environnement et le gadget que l’on emploie. Mieux encore, c’est un réel loisir de se constituer son petit album photo et de personnaliser ses captures en toute tranquillité. Un petit plaisir sur lequel on aime s’attarder.

 

Enfin quelques guides sont sur Try aGame !

N’hésitez pas à marquer votre présence sur cet article avec un commentaire ou sur les réseaux sociaux via Facebook / Twitter / Instagram, et vous abonner à notre compte curateur Steam afin de retrouver nos tests PC. Pour suivre nos inénarrables péripéties en direct ou en différé, sachez que nous sommes aussi sur Twitch !

N’hésitez pas non plus à aller vous promener sur notre site, pour y découvrir nos nos tests de jeux et autres dossiers, ainsi que divers avis au sujet de films ou de séries, ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris. Et ce n’est pas fini : nous testons aussi des jeux de plateau !

Points forts

  • Des environnements pleins de vie
  • Plusieurs embranchements durant vos parcours
  • Le système de progression par niveau qui rend le jeu évolutif
  • Des animations réussies
  • Un véritable zoo à parcourir
  • La personnalisation des photos

Points faibles

  • Une progression au ralenti
  • Un schéma classique et répétitif pour cette même progression dans le jeu
  • Pas d'évolution en direct !
7.5

Good

Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !

Mot de passe oublié

sem, lectus libero Praesent elementum ante. luctus