VGM #12 : Celeste

celeste

Cette semaine, pour ce douzième numéro, c’est au tour de la musique du jeu indépendant canadien Celeste d’avoir son numéro de VGM. 

Alors que le jeu va fêter ses deux ans en janvier prochain, le distributeur Limited Run Games vient de livrer la version physique de Celeste aux possesseurs de Nintendo Switch et Ps4. Le jeu indépendant primé vous emmène affronter vos démons à travers l’ascension du Mont Celeste. Un Die&Retry classique mais plus qu’efficace dans la lignée de Super Meat Boy. 

La musique n’est pas en reste dans ce jeu tout en pixel art. Une musique aux allures retro 8-bits mais qui n’en est pas moins travaillée. Composée par Lena Raine avec 21 titres, elle vous transporte dans l’univers montagnard du soft en retranscrivant parfaitement les différentes ambiances des niveaux. De plus, neufs morceaux remixés spécialement pour les Faces-B des niveaux sont aussi de la partie. A savoir que l’OST est disponible en vinyle et au format numérique sur bandcamp et autres revendeurs. 

D’une douce mélancolie à de sombres rythmes angoissants, l’OST accompagnant les aventures de la gentille (mais un brin dérangée) Madeline, confère une atmosphère singulière au jeu. Impossible de les dissocier tant elle colle parfaitement aux ressentis du joueur. Je vous propose ici la musique du premier niveau qui semble annoncer une belle échappée introspective au cœur d’une montagne mystique. 

Je vous donne rendez-vous le week-end prochain pour découvrir un nouveau morceau issu du jeu vidéo. En attendant, n’hésitez pas à nous suivre sur TwitterFacebook, InstagramTwitch et Youtube et à aller voir le dernier numéro de VGM consacré à l’hymne de la guerre moderne de Call of Duty 4 !

Grand aventurier, Gabs consacre sa vie a la recherche d'OST en tout genre en jouant à différents jeux. La légende raconte que c'est lui qui aurait appris à Link comment jouer de l'ocarina...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Mot de passe oublié

porta. Sed felis nunc at Praesent id, in Nullam consectetur libero Donec