[Bar à Jeux] 7 Wonders Armada, l’extension qui règle le principal problème du jeu de base

7 Wonders Armada

Plongeons-nous, pour notre rubrique Bar à Jeux, dans le jeu de société 7 Wonders, une des valeurs sûres du marché dont l’extension Armada est sortie récemment.

Prix : 39,99 €
Temps moyen : 45 min
Nombre de joueurs : 2 à 7
Âge conseillé : 8+
Auteur : Antoine Bauza
Éditeur : Repos Production
Distributeur : Asmodee
Langues : FR

 

7 Wonders a séduit le monde du jeu de société et il était logique qu’il se retrouve aujourd’hui dans notre rubrique Bar à Jeux. À l’occasion de la sortie d’Armada que l’éditeur Repos Production nous a confié, nous revenons sur le principe et les qualités qu’apporte l’extension, du moins les défauts qu’elle gomme. Rentrons donc dans le vif du sujet en évoquant l’extension et en revenant ensuite sur la recette du succès.

Armada ou l’art de bonifier une formule gagnante

7 wonders est un excellent jeu de plateau axé sur la draft de cartes. Il mêle stratégie, construction tactique sur le long terme et le tout sur un bon rythme puisque chaque joueur est actif sans arrêt. Néanmoins, il comporte un défaut principal, le manque de visibilité et d’interactions sur le plateau entier et tous les joueurs. Un joueur n’a d’influence que sur ses deux voisins, ce qui ne permet pas d’être concentré sur tous les participants lors des parties à 4 ou 5 joueurs. Cela a une conséquence fâcheuse, votre concurrent qui n’est pas à côté de vous peut gagner une partie sans même que vous sachiez ce qu’il a fait de mieux que vous, sans même avoir suivi ses mouvements, sans que vous ne puissiez influer sur le cours de sa partie. Or, lorsque l’on voit un adversaire prendre le large, nous avons tendance à vouloir stopper son élan.

Avec l’extension Armada, les nouveautés changent la donne et permettent une meilleure couverture de la partie. Un nouveau plateau fait son entrée, l’espace maritime et il permet aux joueurs de s’affronter. Vous pourrez ainsi vous taper contre tous les joueurs autour de la table et d’une façon très inspirée. Plus d’interactions, cela rend la partie bien plus captivante et le concept se dote de plus de profondeur. C’est d’autant plus vrai que de nouvelles cartes font leur apparition avec la possibilité de construire sa flotte.

7 wonders Armada

Il existe peut-être une excuse pour rechigner, pour ceux qui apprécient le faire. Vous me direz, certains trouveront ces plaintes plutôt légitimes puisque cela concerne le prix, environ 27 euros l’extension, un tarif quelque peu onéreux. Après, cela correspond à ce que l’on trouve sur le marché des jeux de société. Ce n’est pas volé, un nouveau plateau, une multitude de cartes ajoutées et une dimension tactique qui prend de l’ampleur, cette extension n’est pas légère et elle vaut vraiment le coup. Rien que pour cela, on ne discutera pas énormément le prix d’Armada.

7 wonders armada 7 Wonders, la recette du succès

7 Wonders, nous avons rapidement apprécié et pour diverses raisons. Il s’agit là d’un jeu familial qui peut se jouer rapidement de 3 à 7 joueurs. Une variante experte à deux joueurs existe mais mieux vaut se munir de 7 Wonders Duel pour cela. En une demie-heure, vous devriez avoir terminé la partie et cela dénote d’un bon rythme. En effet, c’est un jeu de cartes où l’on choisit en même temps des cartes en se faisant tourner les différentes pioches, ce qui fait qu’aucun joueur n’attend l’autre. Bien réfléchir est primordial et l’on a tendance à choisir vite, deux bonnes choses quand la partie se déroule sur une bonne cadence. Plus on joue, plus on comprend les règles, plus la partie gagne en fluidité.

Le système de draft est efficace car il oblige les joueurs à se baser sur une stratégie et à s’adapter selon ce qui reste dans les pioches et ce qui se trouve sur les plateaux de ses adversaires. Si vous sentez que le joueur de gauche (ou de droite selon l’âge) a besoin d’une certaine carte, vous pourriez bien l’empêcher de la choper. Réfléchir à soi, à son voisin, des coups bas indirects auxquels on ne se privera pas. Il existe plusieurs domaines, le commerce, le militaire, la science, les ressources (qui ont un prix lors du troc) et chacun ont leur importance dans votre succession de cartes. Il est primordial de gonfler son armée car elle apporte des bonus ou à contrario des malus. De ce fait, lorsque des joueurs commencent par cette stratégie, il sera dans votre intérêt de ne pas vous laisser déborder au risque de vous faire écraser à chaque phase principale. Si vous êtes en manque de ressource, alors vous échangez chez l’autre joueur mais avez-vous de quoi ? Plusieurs secteurs à gérer dans un système de couleurs visuellement très clair. Chaque type de carte est susceptible de renflouer un total de points vous permettant d’augmenter votre score (armée, guilde, science…) mais le moyen le plus direct sera d’agrandir votre armée.

7 Wonders

On apprécie surtout le grand arbre de connaissance reflétant la qualité du game design de 7 Wonders. Des cartes permettent d’en avoir des gratuites dans les tours suivants, d’autres vous aident dans les stratégies, certaines seront prises juste pour priver l’adversaire et dans sa globalité, on retrouve tout de même des mécaniques bien pensées et de grande qualité. Le problème demeurait sur le côté interactif car on ne pouvait interagir que dans le troc (ce qui reste léger au niveau des actions) mais Armada a depuis changé la donne. Les affrontements ne s’effectuent qu’à la fin d’une ère dans le jeu de base, on regrette ainsi de n’avoir qu’une faible influence sur le jeu de l’autre et une assez faible interaction au final. Certes, le rythme serait peut-être plus lent si le système de voisinage disparaissait mais cela comporte aussi des défauts.

Trois tours de draft, trois ères et des enjeux qui évoluent légèrement, pas assez à notre goût. Certes de nouvelles cartes apparaissent au fil des périodes mais si les stratégies tournent autour des armées ou qu’un joueur est ultra-dominant, vous aurez du mal à vous constituer une stratégie de contre sur le tard. Ainsi, on est plus sur du développement personnel tout au long avec un premier tour qui peut déjà être décisif selon l’avance prise par l’un ou l’autre.

7 Wonders

Nous aurions bien un défaut à souligner, son univers qui n’est que secondaire. S’il s’appelle 7 Wonders et incite à développer sa civilisation (ou sa merveille hein), le background reste au second plan. Il s’agit d’un jeu de cartes où il faut gérer la draft afin d’acquérir le plus de points. À ce titre-là, certaines configurations restent secondaires au niveau des merveilles choisies. Le système de couleurs l’emporte et vous auriez pu très bien construire le village d’Astérix que cela n’aurait choqué personne. Peut-être aurait-il fallu développer l’univers du jeu avec plus d’inspiration dans les règles. Après on chipote puisque le plus important, c’est que les mécaniques soient bonnes, et pour le coup c’est le cas.

7 Wonders demeurait déjà un excellent jeu porté par des mécaniques de cartes très efficaces et une tendance agréable vers le multijoueur (jusqu’à 7) mais avec l’extension Armada, il gomme l’un de ses seuls défauts. En effet, si vous pestiez contre le manque d’interaction avec certains joueurs autour de la table, Armada résout le problème et a même le mérite d’apporter plus de profondeur au jeu. 7 Wonders reste un jeu idéal à jouer en multi et l’expérience est clairement bonifiée avec l’extension Armada. Très bonne pioche du côté de Repos Production.

4 1 voter
Évaluation de l'article
Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
grotesk
grotesk
6 mois il y a

Avec les batiments verts supplémentaires on peut faire des scores ridiculement élevés et rien dans la règle ne semble y mettre un frein. Ça implique une stratégie de blocage obligatoire par les autres joueurs, pas très sympa à jouer ( il faut juste être attentif et piquer les cartes c’est pas super fun et ça fait perdre du jeu perso alors que l’avantage de Seven Wonders et de ne pas trop opposer les joueurs) . Dans la définition des cartes on parle de rajouter UN bâtiment scientifique dans le même signe, mais à aucun moment on ne dit que se… Lire la suite »

Mot de passe oublié

2
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
venenatis ipsum et, eget libero. tempus sem, Curabitur massa luctus