[Bar à Jeux] Atlantes : les profondeurs cachent bien des combos

Atlantes

Atlantes est désormais disponible en boutiques et il sera difficile de ne pas poser les yeux dessus tant l’illustration qui orne la boîte est splendide. Mais qu’en est-il du jeu en lui-même ?

Prix : 39,90€
Temps moyen : 60 min
Nombre de joueurs : 1 à 4
Âge conseillé : 14+
Auteur : Ivan Tuzovsky
Éditeur : Gigamic
Illustrateur : Andrew Modestov, Artur Varenyev
Mécanismes : combos et gestion de main
Version fournie par l’éditeur.

Un peu de blabla…

D’Aquatica à Atlantes, il n’y a qu’un pas et c’est Gigamic qui l’a franchi en localisant le jeu en France. Certains tombent dans le piège de le comparer à Abyss mais il se situe très loin du jeu de Bombyx, que ce soit dans ses mécaniques que dans sa direction artistique. Plongeons donc dans cette lutte entre rois des océans.

Atlantes, c’est Game of Thrones sous la mer !

C’est donc une histoire de rivalité entre les rois de l’océan. Celui qui apportera le plus de prestige à son royaume sera déclaré vainqueur. Concrètement, c’est une course aux points mais ses mécaniques se montrent bien rafraîchissantes tant elles s’intègrent brillamment avec le plateau des joueurs et l’ensemble du jeu.

Atlantes

Une armée à consolider, un royaume à gérer !

Dans Atlantes, on part avec les mêmes cartes de départ, seul le pouvoir du roi de l’océan diffère (et il peut être bien précieux). À partir de là, il faudra recruter les bons soldats, s’emparer de lieux prisés, atteindre les objectifs et penser à réaliser le tout le plus vite possible. La partie peut s’achever prématurément si un joueur a réalisé les 4 objectifs principaux (ceux-ci peuvent varier d’une partie à une autre) ou si la pioche de personnage est vide. Selon les stratégies adoptées, la partie peut durer de 45 à 60 minutes en moyenne. Ce qui est certain, c’est que le temps passe très vite au point où l’on est souvent surpris de voir arriver le dernier tour.

Les premières parties on tâtonnera mais plus on joue, mieux on joue, mieux on comprend les rouages et les enjeux autour des lieux et des personnages, les stratégies qu’ils comprennent. Expliquons ses mécaniques à travers les différents éléments du plateau et du jeu.

Les personnages:

On part tous avec 6 personnages en main et on ajoute notre roi des océans en début de partie. C’est avec ces cartes personnages que nous effectuons des actions et débloquons des capacités spéciales. Par exemple, l’Hippocampe permet d’explorer et de gagner 1 en puissance puis de se payer un lieu, le Négociant permet de recevoir 1 pièce d’or. D’autres permettent de recruter, d’activer des combos ou de récupérer ses cartes déjà jouées.

Pourquoi c’est important ? Parce que la Puissance et l’Or sont autant de ressources qui permettent d’acquérir de nouvelles cartes personnages ou lieux. Plus on a de cartes Personnages, plus on a d’action et plus les possibilités sont multiples. D’où l’intérêt d’améliorer sa main (où se situent les cartes Persos) et son royaume (où se situent les cartes Lieux).

On se retrouve alors sur le plateau principal avec un endroit dédié au marché dans lequel il est possible d’acquérir des cartes avec des pièces d’or. Lorsque vous faites l’action Recrutez, il est impératif de payer le coût indiqué sous les cartes du marché.

Les lieux:

C’est sur les lieux que reposent la mécanique principale d’Atlantes. Les cartes Lieux comportent toutes des petites bulles (le niveau de profondeur) où sont indiquées des capacités spéciales. Cela peut représenter un bonus de puissance ou d’or mais aussi le pouvoir d’élever son lieu (le faire descendre dans les profondeurs) et / ou marquer les points d’un lieu (l’emmener dans la pile de prospérité) indiqués aussi en bas de la carte. Important, on retrouve 4 types de lieux différents, tous représentés par un symbole et une couleur en bas à droite de la carte.

Pour acheter des cartes Lieux, on peut utiliser de la Puissance ou de l’Or, les prix sont indiqués. Seule l’exploration (du Personnage Hippocampe) permet de baisser le coût de puissance de 1, comme indiqué sur le plateau lorsque l’on les déplace au-dessus.

Toute la partie, votre préoccupation sera de maximiser les achats et les combos des cartes Lieux afin de marquer des points ou d’atteindre des objectifs. Et le jeu se montre diablement fluide dans ses mécaniques et leur compréhension. Il est d’ailleurs précisé qu’en étant au top du top, vous pouvez enclencher en un tour (donc une carte Personnage) un combo de 10 capacités. Si je ne l’ai pas encore fait, je trouve ça concevable.

Précision, le combo du lieu se déclenche manuellement en faisant coulisser les cartes dans son royaume et la sensation est fortement agréable.

Les mantas:

Chaque joueur part avec 4 mantas. Elles octroient un bonus de divers genres. On pourra ainsi élever d’un rang un des lieux, avoir une pièce en plus, 1 de puissance supplémentaire et une réduction de 2 en coût de puissance sur un des types de lieux (selon la couleur que vous avez choisi en début de partie). Elles ne peuvent être activées qu’une seule fois et sont ensuite réhabilitées lorsque la Matrona est jouée.

La gestion des mantas peut se montrer primordiale.

Les objectifs:

Facilement visible, la piste des objectifs surplombent le plateau de jeu. Pour les parties classiques, on retrouve 4 objectifs de base. On nous fournit dans la boîte d’autres jetons objectifs pour les parties avancées, plus compliqués à atteindre. Le premier à atteindre un objectif doit y déposer un manta (un bonus donc) pour gagner les 8 points (le second gagnera 5 points etc.). Cela peut représenter un avantage fondamental pour le score de fin de partie.

De même, on rappelle qu’ils représentent une façon de finir la partie. Une fois qu’un joueur a rempli les 4 objectifs, il reste un tour à tous les joueurs puis c’est la fin de partie. Généralement les objectifs consistent à être le premier à marquer 3 fois les points d’un lieu, à avoir un certain nombre de cartes Personnages en main, à détenir 5 cartes lieux dans son royaume etc.

J’ai joué à Atlantes à 2 joueurs et à 3 joueurs avec une enfant. J’ai trouvé que le jeu était différent selon si l’on joue à 2 ou à 3 joueurs. Une règle change vis à vis des cartes Personnages d’ailleurs. Quoiqu’il en soit, j’ai apprécié le titre dans ces deux configurations.

Je trouve les mécaniques brillantes. Ce mélange de gestion de main et de combos se montre fluide, intense et réserve son lot de surprises.

On ne se doute presque jamais des stratégies adverses, des mouvements qu’ils vont prendre, des cartes qu’ils vont choisir et donc des combos qu’ils vont réaliser. Dans les multiples parties que j’ai lancé, on connaissait un peu de difficulté à connaître le vainqueur, même si parfois on peut s’en douter. Cela dit, les différentes façons de scorer sont tellement primordiales que l’on se concentre sur nous avant les autres.

Plus on joue à Atlantes et plus on apprécie. La diversité des objectifs amène une rejouabilité certaine. Puis, on a envie de s’y relancer et d’expérimenter diverses tactiques. On repart avec une soif de combo très intense.

Les mécaniques principales ne sont pas difficiles à assimiler ni à expliquer. Par contre la stratégie peut prendre du temps à être peaufiné. Cela dit, au bout de la deuxième partie, on a déjà les idées bien en place et des inspirations tactiques.

On regrette cela dit que le livret de règles ne soit pas assez complet, pas assez précis lors de cas particuliers, et pas très riche en détails sur les rois des océans. Mais ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, il est joliment illustré et on comprend grâce à lui facilement la mise en place et les règles du jeu.

D’ailleurs elles sont disponibles à cette adresse.

La première partie n’a pas été la meilleure. On restait un peu dans le flou, on était hésitant. Forcément, il fallait se faire à cette mécanique de combo. Il faut se libérer et se dire que oui, tous les combos sont possibles tant qu’ils sont visibles !

Deuxième partie et on est rentré dans le bain sans appréhension et avec plus de confiance, plus de connaissance et le jeu déjà pris en main. Plus de concentration et de réflexion s’installaient alors autour de la table. On jouait encore plus la gagne !

Rien à dire, visuellement tout est parfait.

La boîte est une merveille sans nom (ah si… Atlantes !). En ayant le jeu sous les yeux, on a tout de suite envie de se plonger dans ses profondeurs. On ouvre le tout et on reste ébahi. Le plateau est splendide, les cartes affichent des visuels profonds pour les lieux, tous bénéficiant d’une identité qui colle au thème et à ses mécaniques.

Même le thermoformage se distingue de ce qui se fait de manière générale. Le matériel est soigné et on regrette juste une petite cascade au niveau du centre du plateau qui nous a empêché parfois de faire glisser simplement les cartes personnages d’un emplacement à un autre.

Les parties sont dynamiques, on passe vite d’un tour à un autre car un tour est forcément rapide, une seule carte peut être jouée. Puis les combos sont faciles à réaliser et le système de glissement des cartes est facile à enclencher et à enchaîner.

Niveau interaction, on reste limité. Si certaines cartes permettent d’impacter légèrement la main de l’adversaire, que l’on fait la course aux objectifs et donc que l’on doit rester attentif au jeu des autres joueurs, cela reste minimal.

Quant à l’ambiance autour de la table, on reste concentré, ce n’est pas la grande joie et un environnement gueulard. Au contraire, on reste dans sa bulle à tenter de se focaliser sur ses objectifs et ses cartes, les prochains coups possibles, à réfléchir ses combos. Ambiance compétitive !

Récapitulons : Atlantes m’a plongé un peu, beaucoup ou à la folie dans ses profondeurs ?
(ou pas du tout…)

Atlantes cache un univers profondément immersif. On se plonge sans retenue dans sa direction artistique de toute beauté, on prépare avec joie et impatience ses combos et on se lance, déterminé(e) dans ses objectifs. Les mécaniques sont inspirées et elles possèdent un pouvoir d’attraction qui ne nous déplaît pas. Un jeu à savourer sans modération.

note5 ghost stories viticulture joraku cowboy bebop everdell
Ambiance (calme/vivant)
Mécaniques
Réjouabilité

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce jeu si vous aussi vous l’avez testé via les commentaires sous l’article. Vous pouvez également venir nous rendre une petite visite sur nos réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, Twitch, Youtube et notre compte curateur Steam.

Retrouvez nos autres tests de jeux de société en cliquant ici.

Vous avez une question sur ce jeu ? N’hésitez pas à poser votre question en commentaire, on se fera un plaisir d’y répondre !

0 0 voter
Évaluation de l'article
Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
ante. fringilla mattis venenatis nunc Aliquam venenatis, ipsum diam mattis ut